- Pourquoi la Vierge pleure-t-Elle?


- Miracles à Naju


- Signification des signes à Naju


- Qui est Julia Youn?

- Cinq parcours 
d’exercise spirituel pour la sanctification


- Le Témoignage
et l'
Expérience de sa foi, Julia


- Les témoignages de Julia au cours de la veillée de prières du premier samedi
 

- La douleur de Julia
comme âme de
victime

 

 

Extraits du témoignage de Maman Julia et de sa prière de guérison 
(
Le 1 septembre 2018, le premier samedi)

 
 

https://youtu.be/u7DYQKKD85o

bullet03_glitter.gif  Loué soit le Seigneur! Louée soit la Sainte Mère! 

Je ne sais pas quoi dire ni comment le dire en ce moment. Mais je confie mes lèvres au Seigneur et à la Sainte Mère. Tous ensemble, confions-nous au Seigneur et à la Sainte Mère.   

Mon Coeur, mes pensées et toute ma vie,
O Mère, Marie ! prenez-les, Menez-moi dans votre chemin.

Mes soucis, ma souffrance et toutes ma détresse.
O Mère, Marie ! prenez-les Accueillez-moi sur votre chemin. Amen.

Oui, Oui, le mois de septembre est le mois des martyrs. Ces martyrs ont versé leur sang, ils ont exposé leur cou, ils ont déposé leur corps entier, ils ont eu les membres coupés, y compris bien d’autres tortures.

De nos jours, nous pouvons vivre librement notre foi. C’est pourquoi nous devons être martyrs dans notre vie quotidienne (en mourant à nous-mêmes dans notre vie quotidienne). Alors, que doit-on faire pour obtenir le martyre dans la vie ? Le savez-vous? (Oui!)

Alors menons une vie de martyre non seulement au mois de septembre mais continuellement jusqu’au jour où nous entrerons au ciel. (Amen!) Nous devons être armés des Cinq Spiritualités et les mettre en pratique, voilà tout dépend de cela.

Sans subir le martyre dans nos vies, il est impossible de pratiquer les Cinq spiritualités. Si votre mari ou votre femme ou bien les deux ensemble commettent l’adultère, se mettent à parier, perdent tout leur argent, alors c’est difficile de l’offrir.  

Cependant, si vous pouvez l’offrir, c’est l’esprit du martyre. En effet, c’est une vie de martyre que nous menons lorsque nous pratiquos les Cinq Spiritualités. (Amen!) C’est pourquoi, si nous mettons en pratique les Cinq Spiritualités et les vivons quotidiennement, nous hériterons du ciel au dernier jour. (Amen!)

Le 2 septembre 2006, nous étions en train de prier le chapelet en marchant le long des Stations de la Croix avec des bougies allumées. Lorsque nous avons prié le chapelet devant la Chapelle de l’Adoration, la Sainte Mère, dont la statue est au-dessus de la source d’eau miraculeuse, a répandu sa lumière sur tous les pèlerins, sur chacun d’eux. La lumière a  brillé non seulement sur les pèlerins mais elle est passé à travers eux jusqu’à leurs familles. (Amen!)  

Alors, aujourd’hui, j’espère que la lumière brillera non seulement sur vous, mais aussi sur vos familles et sur chacune des personnes pour lesquelles vous priez. (Amen!)

(Le Premier samedi du mois) La Sainte Mère a prié et pleuré pour le repentir des pécheurs qui ont crucifié Jésus. Elle a aussi pleuré pour Jésus et prié pour Lui la nuit entière et Elle nous invite à prier avec Elle.

Ainsi, en venant ici, vous avez répondu “Amen” à l’invitation de la Sainte Mère. Le Seigneur Jésus aime même les pécheurs les plus corrompus, mais vous avez répondu « Amen » aux paroles de la Sainte Mère et vous priez ensemble pour le Seigneur et la Sainte Mère. Alors, que ne vous accorderont-ils(le Seigneur et la Sainte Mère) pas?

Frères et soeurs, préparons un large bol et remplissons-le de l’amour que Jésus met en nous. (Amen!) Si votre bol est petit, il va évidemment déborder indépendamment de la quantité que le Seigneur nous aura accordée. Préparez donc un grand bol afin qu’il ne déborde pas et que vous puissiez recevoir pleinement d’abondantes bénédictions.

Nous avons là un trésor de grâces. C’est un lieu de grâces. (Amen !) Voici un lieu où Jésus nous a donné l’amour le plus sublime et le plus pur, chose que nous ne pouvons voir nulle part ailleurs dans le monde, et c’est aussi un lieu où d’immenses et infinies grâces nous sont accordées. Si on ouvre son coeur et se précipite vers Jésus, Il nous exauce. (Amen!)  

Ne pensez pas ainsi: « Pourquoi le Seigneur ne veut-Il pas me donner cela? » Au lieu de cela, disons : « J’ai eu tort, j’ai vécu dans l’erreur. » Puis nous devons ouvrir largement nos coeurs et déposer nous-mêmes. Il y a tant de gens qui ne peuvent pas rencontrer Jésus parce qu’ils pensent  qu’ils ont toujours raison et n’ont jamais tort.

Chacun de vous qui êtes ici ne devrait pas se sentir satisfait de soi-même, mais devrait ouvrir largement son coeur et le vider complètement à la place pour que le Seigneur puisse entièrement vivre en nous, en nous déposant nous-mêmes. « Demande-le, cherche-le, frappe à la porte. » Alors, tout vous sera donné. (Amen !)

Aujourd’hui, demandons, cherchons et frappons à la porte. Il ouvrira la porte largement, puis Il vous saluera et vous embrassera. Il vous étreindra sous Son manteau.

Ne pensez pas ainsi : « Pourquoi est-ce que j’ai échoué? » Au lieu de cela, disons : « Je suis à Vous Seigneur, que je meurs ou que je vive. Que Votre Volonté soit faite. » En priant ainsi, ce qui est important, c’est notre coeur qui accorde entièrement sa confiance au Seigneur.

Mais beaucoup de personnes n’accordent pas leur confiance au Seigneur de cette manière. Faites confiance à Jésus. « Prenez-moi Seigneur, purifiez et réparez le pécheur plein de défauts que je suis. Puis, utilisez-moi un instrument comme Vous le désirez. » Alors le Seigneur viendra à nous, allumera un feu d’amour en nous et réalisera des miracles d’amour pour nous.    

En 1990, je suis allée à Pittsburgh, à Washington D. C, à New York, puis dans d’autres villes pour délivrer les messages. Ce n’était pas la même chose dans chaque ville. A L.A., à peine sortie de l’avion, mon utérus m’a fait mal et je ne pouvais pas le supporter. A cet endroit-là, beaucoup de malades atteints de cancer du col de l’utérus ont été guéris. Puis, lorsque je suis allée à New-York, j’ai constaté qu’il y avait beaucoup de malades atteints du cancer de l’estomac.

Pendant que je priais à New-York, il y avait un homme, l'ami du fils de l'hôte qui m'a invité là-bas. il était marié à une prostituée. Ses ovaires étaient endommagées. Ce couple sont venus à l'endroit où j'ai été invité et je délivre les messages. Actuellement, lors d’une rencontre avec chacun de vous, normalement, je vous embrasse en envoyant mes baisers et en soufflant sur vous. Mais je ne l’ai pas fait lorsque j’étais là-bas.

Mais à ma grande surprise, elle est tombée enceinte. Quelle surprise ! Son utérus était entièrement endommagé, comment donc pouvait-elle concevoir dans ces conditions ? Donc, ne vous inquiétez pas, et rendez toujours grâce à Jésus. Rendez grâce pour votre guérison et pour vos souffrances.

Si vous voulez être guéris, vous devez vous repentir et réfléchir en vous demandant : « Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? » Nous devons nous repentir, chercher, demander, frapper à la porte et nous approcher de Jésus avec acharnement. Vous ne devez pas rester loin de Jésus. Ne pensez jamais ainsi : « Seigneur, pourquoi est-ce que Vous ne me guérissez pas malgré que je vais à l’église et fais des offrandes ». Je sais qu’aucune personne parmi vous qui êtes ici n’a cette pensée.  

Nous devons nous précipiter vers le Seigneur. A New-York, nous avons rencontré beaucoup de personnes, puis le dernier jour, environ une centaine de Coréens se sont rassemblés pour organiser une petite fête. Dès qu’ils sont rentrés chez eux après la fête, le propriétaire a préparé pour nous une chambre privée dans la cave. Cette cave n’était pas profonde, il n’y avait que quelques marches à descendre. C’était un espace avec un salon et une salle de bains séparée avec les toilettes. Le propriétaire avait aussi installé un paravent pour garder les gens à l’extérieur.  

J’étais à cet endroit avec Julio. Puisque nous devions retourner à la maison après un mois de séjour aux Etats-unis, nous devions faire notre valise. C’était finalement juste après minuit que nous n’avions plus à rencontrer de gens. J’ai resssenti le besoin d’aller aux toilettes. Comme il y avait des toilettes à l’intérieur de notre logement, ce n’était pas nécessaire de sortir, mais, en tout cas, je suis sortie sans raison.

Alors que j’étais sortie, j’ai vu un autel avec les statues de Jésus et de la Vierge Marie. J’ai été surprise de voir là six ou sept personnes en prière parce qu’on m’avait dit qu’on ne permettrait à personne de descendre à cet endroit en installant un paravent.

Regardez, nous ne devrions jamais nous plaindre de quoique ce soit. Au lieu de cela, nous devrions penser : « Oh, il y a bien une raison pour que Jésus ait permis cela ! » Il y a beaucoup de gens qui se plaignent en ce moment. Non pas toutes les personnes rassemblées ici. Je pouvais me servir des toilettes à l’intérieur. Au lieu de cela, Jésus m’a envoyé dehors. Il ne m’a pas dit : « Sors, Julia ! »

Mais le Seigneur a juste permis que cela se réalise. Je me suis demandée : « Qu’est-ce qui se passe ici? » C’était des étrangers et ils m’ont demandé de prier pour eux. Parce qu’elle avait entendu du bruit, Bernadette est descendue en disant : « Oh ! Je suis désolée. Comme ils ont appris dans les nouvelles que Julia Kim était ici, ils ont conduit toute la journée mais ils n’ont pu arriver que tard dans la nuit. »  

Alors elle leur dit: « Vous ne pouvez pas rencontrer Julia parce qu’elle doit partir tôt dans la matinée. » Ils ont insisté en disant : « Bien, nous avons compris mais laissez-nous prier tout près d’elle. » En effet, ils ont demandé, ils ont cherché, ils ont frappé à la porte. En voyant leur enthousiasme, le Seigneur m’a fait vouloir sortir pour aller aux toilettes qui se trouvaient à l’extérieur.

J’ai constaté que l’une de ces personnes était en phase terminale du cancer de l’estomac. C’est la raison pour laquelle il ne pouvait ni manger ni boire même de l’eau. Bien qu’il ne s’agissait pas d’un croyant, c’est surprenant mais il a entendu parler de moi puis il a pris la peine de se déplacer toute la journée jusqu’au soir.   

Il n’avait aucune connaissance de Dieu. Si nous voulons semer les graines, on ne doit pas les planter au milieu des mauvaises herbes. Si vous semez les graines parmi les mauvaises herbes, elles ne pourront pas pousser convenablement.

Je dit que je doit donc fouiller ancien champ non traité. Donc, je lui ai expliqué tout dès le début et après j’ai prié pour lui. Après cela, il était déjà 3h00 du matin. Nous devions partir à 5h00 du matin. Nous devions nous dépêcher de faire nos bagages parce que beaucoup de choses restaient encore déballées.

Pourtant, c’était aussi un moment heureux pour moi parce que lui et ses compagnons sont retournés chez eux joyeux. Plus tard, j’ai entendu parler de lui. Ouah, dès qu’il est rentré chez lui, il a vomi quelque chose en sentant une odeur dégoûtante.

Les gens autour de lui pensaient: « Oh, je suppose que il est à son dernier moment qu’il a vomi toutes les mauvaises choses après la prière (de Julia). Et il mourira maintenant. » Il est allé à l'hôpital avec ce morceau de vomi. Puis le docteur lui a dit : « Pourquoi m'apportes-tu cette masse de cancer? » Même s’il ne crois pas en Dieu, Jésus a lui fait déverser ses morceaux de cancer par sa fervente croyance au point de venir partout (rendre visite à Julia). C'est comme ça qu'il a été guéri.

Il avait un cancer avancé en phase terminale, plus aucune opération n’était envisageable, il n’avait plus qu’à attendre la mort. C’est à ce moment où il n’avait plus aucun espoir de vivre plus longtemps qu’il s’est passé quelque chose. Alors le docteur a proposé : « "Parce que nous voyons que la masse du cancer sortent, alors faisons à nouveau un examen. » Mais on n’a pu trouver aucune trace de son cancer en phase terminale et il a quitté l’hôpital en gardant seulement les signes intiaux du cancer.

Une vieille dame dans la soixantaine avait un cancer de l’estomac et elle ne pouvait ni manger, ni boire de l’eau. Elle ne pouvait boire que peu à peu de l’eau bouillie avec des champignons. Elle attendait d’expirer. Apprenant ma venue aux Etats-Unis, elle est venue ici pour la réunion. Les organisateurs avaient préparé un plat de kimbab (des sushis coréens) pour les participants.

Cette grand-mère a mangé deux rouleaux et demie de kimbab ainsi que du pain. C’est pourquoi les gens disaient : « Elle doit être folle pour manger autant. Oui, il y a un dicton qui dit que les esprits qui meurent après avoir mangé ont une meilleure apparence. D’accord, prends-en ! » Puis les gens lui ont même donné leur nourriture et à leur grande surprise, elle a été complètement guérie de son cancer ce jour-là.

En 1991, je suis allée à Washington, D. C. et à Baltimore là où vivent beaucoup d’Américains d’origine africaine. C’est à cause de cette dominance raciale particulière que beaucoup de gens hésitent d’aller là-bas. J’ai rêvé que quand je prendrai ma retraite, j’organiserai gratuitement avec Julio un camion de nourriture pour ces pauvres gens. Pourtant, maintenant que la Sainte Mère m’a assigné cette mission, je n’ai pas pu réaliser ce rêve. J’étais passionnée d’aller à la rencontre des pauvres, c’est pourquoi je suis allée à Baltimore.

Il y avait aussi les Coréens en ce lieu. Cependant, il n’y avait même pas une église coréennne. Les Coréens partageaient l’église avec les gens noirs. Ils avaient toujours voulu construire une église coréenne à cet endroit-là parce qu’ils ne voulaient pas vivre en parasite dans les églises des autres.

J’y suis allée et j’ai mangé la nourriture qu’on y partageait. Deux religieuses qui étaient présentes m’ont dit : « Oh, mon Dieu, merci à vous soeur Julia, c’est comme un dîner d’anniversaire. » Vous devriez vous considérer heureux, les religieuses en Corée mangent de meilleures choses que cette nourriture là-bas.  

Comment se peut-il qu’elles puissent manger ainsi en vivant à l’étranger? Elles ont quitté leur pays et séjournent dans un pays étranger en menant une vie pauvre avec les gens de là-bas. « Comment peuvent-elles dire que c’est comme un repas d’anniversaire ? »

Le prêtre de la paroisse avait mal aux reins et c’est à peine s’il a pu célébrer la Messe. Pendant que je me suis entretenue avec lui une heure environ, à son grand étonnement, il n’avait plus mal aux reins.

En ce lieu, j’ai parlé et délivré les messages pendant plus de trois heures. Cependant, il est resté assis là jusqu’à la fin du rassemblement ne souffrant à aucun moment de mal de reins. C’est là qu’il a reçu la guérison complète.

Ce prêtre a dit : « C’est un miracle que je puisse rester assis comme cela. » Lorsque je suis retournée à cet endroit, on avait construit une église coréenne.

Pendant mon séjour, mon passeport a été volé par un voleur à la tire. Oh, mon Dieu, quelqu’un a l’emporté de mon sac. Hou la, comme ils ont des mains agiles ! Mais je ne me suis pas du tout inquiétée. Frères et soeurs, ne nous inquiétons pas, mais prions.  

Si vous vous inquiétez trop, cela réjouit les démons. J’ai dit à Seraphina : « Ne vous inquiétez pas, le Seigneur me trouvera mon passeport ... Nous ne sommes pas ici par plaisir ou pour faire un voyage, mais nous sommes venus pour délivrer les messages du Seigneur et de la Sainte Mère. Le Seigneur nous retrouvera le passeport.» Plus tard, nous avons retrouvé le passeport. Oui, c’est sûrement le Seigneur qui nous l’a rendu.

Puis après être revenue de Baltimore, en 1992, une sœur nommée Catherine Kim de Baltimore est venue me rendre visite ici à Naju.

Lors de son témoignage, elle nous a raconté son histoire. Pendant dix ans, elle ne pouvait pas entendre à cause d’une otalgie. Elle a subi cinq opérations en dix ans mais cela n’a pas réussi. Elle devait écrire sur un papier quand elle se confessait. Elle était mariée depuis trente-cinq ans et cela faisait cinq ans qu’elle avait immigré aux Etats-Unis avec sa mère cet son frère.

Alors, son frère cadet qui l’avait invitée aux Etats-Unis, était venu pour un séminaire mais il tenait une pharmacie pour se faire de l’argent. Hélas, un homme noir a tiré sur son frère et l’a tué. Et sa mère, elle aussi est morte d’hypertension artérielle. Et pour rendre les choses encore pires, son frère aîné qui dirigeait un hôpital orthopédique fit une chute sur une piste de ski et devint hémiplégique.

Il était le spécialiste de cette partie. Bien qu'il soit lui-même le spécialiste, mais il ne pouvait même pas se soigner lui-même quand il avait la même maladie. C’est pourquoi son hôpital est resté fermé pendant deux ans.

Lorsque je me suis rendue à Baltimore, son frère lui a dit : « Il y a une retraite à la cathédrale de Baltimore. Allons-y. » Elle lui a répondu : « Non, je ne vais pas aller là-bas puisque je ne peux rien entendre. Non, je n’irai pas! »

Il a insisté : « Allons-y. » Mais elle a répliqué : « Je n’irai jamais à moins que Julia ait la chance de venir de Corée jusqu’ici. » « En effet, Julia est bien là ! » lui dit-il. « Ne me mens pas, frère. Tu es en train de me mentir pour que j’aille là-bas. » répliqua-t-elle. Alors, il lui rétorqua : « Vérifie-le toi-même ici. » Finalement, elle emmena son frère qui était alongé sur un lit et assista jusqu’à la cathédrale.

Voilà son témoignage : « Julia Kim que je veux beaucoup voir, était vraiment là. » Ecoutez, « lorsque je suis arrivée, j’ai pensé prier pour la guérison de mon frère, y compris la mienne. Mais j’ai oublié cette intention. Puisque je ne pouvais pas entendre, c’était venu à moi comme un sentiment. »

Elle a prié pour obtenir le pardon de ses péchés. « Je suis une pécheresse... Je suis une pécheresse. » Le Seigneur vous guérit lorsque vous confessez que vous êtes pécheurs et que vous vous en repentez. Je vous le dis toujours. Le meilleur remède pour guérir, c’est de se repentir. C’est pourquoi elle a continué à dire : « Pardonnez à cette pécheresse que je suis. Pardonnez à cette pécheresse. »

Elle parlait bien qu’elle ne pouvait pas entendre. Puis, elle était heureuse de voir Julia. En voyant les gens autour d’elle qui avaient leurs yeux fermés, elle a compris qu’ils étaient en train de prier. Elle n’était pas en train de demander la guérison mais le pardon de ses péchés. On l’appelait avec son mari les inséparables. Mais suite à de pénibles épreuves en vivant aux Etats-Unis, il se sont mis à se disputer et étaient presque divorcés.

Alors, elle a été capable de tout pardonner. Je vous ai dit que les gens reçoivent des grâces rien qu’en venant ici à Naju et en y dormant. Comme vous le savez, il y avait une femme qui a assisté à une hérésie, « Le témoignage du rideau de l’Eglise ». Elle a eu la diarrhée pendant deux mois, elle ne pouvait même pas entrer dans une chapelle, elle était alitéeet le plus malade parmi d’autres patients atteints du cancer. Eh bien, elle a été complètement guérie!

(Retour à l’histoire) Par ailleurs, bien qu’elle ne pouvait pas entendre, elle a assisté aux séances de prières. Alors, elle s’est repentie de tous ses péchés, y compris de son mauvais comportement envers son mari puisqu’elle avait mené une vie de catholique tiède après avoir reçu le sacrement de mariage dans le but de se marier. Elle a même prié de cette façon : « Je lui pardonnerai même s’il me trompe. »

Et alors, elle s’est mise à pleurer, puis tout d’un coup, elle a dit : « Je Vous en prie, veuillez guérir mon frère. » C’est alors qu’elle a pu entendre ! Elle n’avait pas prié pour sa propre guérison, mais elle s’était repentie avec des larmes en priant pour la guérison de son frère, et sa faculté d’entendre s’est rétablie instantanément. Mais seule une oreille a été guérie à ce moment-là. Elle est retournée chez elle, et deux jours après, elle a pu entendre également de l’autre oreille.

Notre Seigneur peut vous guérir immédiatement, ou bien Il peut vous guérir chez vous plus tard comme dans le cas de cette femme. Elle était si reconnaissante au Seigneur. C’est la raison pour laquelle elle est venue ici pour témoigner sur la tribune.

Les boiteux marchent, les aveugles ouvrent leurs yeux, les sourds entendent, les muets parlent, un homme mort est ressuscité, ceux qui se préparent à leurs derniers instants ou à leurs funérailles retrouvent la vie ... Beaucoup de malades du cancer, de nombreux cas à Naju, ont été guéris. Lors de ma visite dans un pays étranger, il y avait une telle foule de gens, que même cet homme qui voulait me toucher avec son long bâton, et qui, quand il m’a atteint a dit : « Je l’ai touchée ! » a été guéri.

Il y a deux ans, une femme atteinte de sérieuses diarrhées, qui continuait d’aller aux toilettes, s’est souvenue de la foi de la femme qui avait été atteinte d’hémorragie pendant douze ans et qui avait touché le vêtement de Jésus et elle s’est dit : « Moi aussi, je vais toucher le vêtement de Julia. » Puis, elle est venue vers moi en courant et elle a été guéri à l'instant même où elle a pris mon vêtement délicatement.

Vraiment, nous devons tout offrir gracieusement, même si c’est dur et douloureux. Et Jésus nous aime beaucoup. Nous le savons, n’est-ce pas? (Oui!) Jésus nous aime autant que vous tous vous êtes la prunelle de Ses yeux. Lorsque Jésus et la Sainte Mère vous voient prier dans cette humble Chapelle en vinyle pareille à une étable, alors combien cela doit être aimable pour Jésus et Notre Dame !

Hier et aujourd’hui, il n’a pas plu du tout ici à Naju. Les fortes pluies se sont éloignées de Naju. (Par ailleurs, il y avait des inondations à Gwangju, près de Naju). Il n’y avait pas de vent non plus ici. Je suis restée en prières toute la nuit demandant à Jésus de protéger la Chapelle Notre-Dame de Naju et cette Chapelle en vinyle dans la Montagne de la Vierge de Naju. La pluie s’est éloignée de Naju.

La nuit d’avant-hier, il y avait des éclairs et du tonnerre. Alors, j’ai prié Jésus en lui demandant de « prendre soin de nous à nouveau. » Ces derniers jours, il y a de fortes pluies dans la région, Jeollado autour de Naju. Quand il y a lieu des réunions de prière pendant la nuit, je vérifie le temps. Il y avait des prévisions disant que les chutes de pluie seraient plus importantes ici qu’ailleurs.

‘Jésus, veillez sur nous une fois de plus. Vous l’avez fait le mois dernier. Alors, occupez-Vous à nouveau du temps pour les prières du premier samedi du mois. Que la pluie qui est supposée tomber samedi alterne en tombant vendredi. Mais, si les pèlerins voient qu’il y a trop de pluie vendredi, ils se pourrait qu’ils soient découragés en disant : « Regarde, je ne vais pas aller à Naju demain parce qu’il pleut. » Cela m’effraye parce qu’on ferait ainsi la joie des démons. Alors, Seigneur, Vous pouvez autoriser la pluie de tomber après l’Heure Sainte de jeudi et permettez-nous d’avoir beau temps vendredi et samedi.’

Ouah, jeudi soir, nous avons eu un orage de pluie avec des éclairs et le tonnerre. Aujourd’hui, nous n’avons aucune précipitation sur Naju. Alors, j’ai prié ainsi le Seigneur: « En effet, Seigneur, c’est bien cela. Il a plu jusqu’à hier matin, et depuis lors, il n’y a pas eu de pluie, mais seulement du soleil hier. Et aujourd’hui aussi, le temps est ensoleillé! Oh, merci Seigneur !

Je suis si reconnaissante envers le Seigneur que je répète: « Merci Jésus », « Merci Jésus ». En jetant un coup d’oeil ici, je dis : « Merci » puis en jetant un coup d’oeil là, je dis « Merci ». J’étais tellement reconnaissante. J’étais à nouveau soulagée. A propos, qu’il pleuve ou non, nous devons toujours être reconnaissants ! (Amen!)

S’il pleut, nous pouvons prier le Seigneur pour qu’Il change les gouttes de pluie comme une cascade (une grande chute d’eau clair) en eau de la Miséricorde pour la guérison de nos âmes. Nous aimerons à la fois la pluie et le temps ensoleillé, n’est-ce pas ? (Oui!)

De même qu’ un corps n’est constitué que d’une seule tête bien que le corps possède plusieurs membres, Dieu est unique et nous sommes ses membres, n’est-ce pas ? (Oui!) Mais tous ses membres ont différentes fonctions. Mon rôle et son rôle est différent, n’est-ce pas?

Quand on va aux toilettes, dans mon cas, je vais aux toilettes pour femmes. Mais les hommes doivent aller dans les toilettes pour hommes. De même nous sommmes tous différents, c’est pour cela que nous avons un travail différent qu’on doit faire séparément. C’est pourquoi, il ne faut juger personne. Mais beaucoup de gens jugent les autres. Et ils condamnent également les autres. Condamner quelqu’un est vraiment un grand péché. Comment peut-on condamner les autres?

Nous ne devons pas juger les autres. Nous ne devons pas juger les autres avec notre pensée superficielle. Nous ne sommes pas assez sages pour juger les autres. Dans une situation spécifique, si vous entendez parler de manière incorrecte de quelque chose et que vous le transmettez à quelqu’un d’autre, tout ira dans une mauvaise direction sans pouvoir l’arrêter.

C’est comme une réaction en chaîne, c’est comme un effet pyramidal. Un faux jugement est transmis d’une personne à une autre, ensuite de cette personne à une autre puis encore à une autre etc. ... Les personnes que nous rencontrons, cela a beaucoup d’importance.

Si une personne vous apporte un préjudice spirituel plutôt que du bien, évitez de discuter avec cette personne. Ne parlez pas avec cette personne, alors cette personne ne sera pas amenée à pécher. Sinon, non seulement vous commettrez des péchés, mais les autres aussi en commettront.

Qu'est-ce que Jésus et la Sainte Mère veulent de nous! (C’est ce que Jésus et la Sainte Mère attendent de nous!) Nous avons entendu beaucoup de messages d’Amour que Jésus et la Sainte Mère ne cessons de répéter encore et toujours depuis 33 ans. Notre directeur de la planification vous a donné tant de lectures en se référant à la Bible et aux messages. Ce monde est en décomposition. Comme elles étaient astucieuses les nouvelles des « Notes du PD ».

Lorsque nous avons refusé l’interview demandé, ils nous avaient persuadé de dire : « Naju est merveilleux. Pourquoi ne faisons-nous pas connaître Naju aux autres personnes pour propager Naju dans le monde ?’’ Ils nous trompent parfaitement.

Si vous regardez avec attention le programme, on me voyait en train de tenir un mouchoir. Ils ont montré la scène d’une manière perverse. J’ai toujours un mouchoir sur moi. Des prêtres qui ont le devoir de mener leurs croyants au Ciel persécutent Naju. La personne qui a été guérie du cancer avec l’eau miraculeuse est en train de lancer le baril et l’a brisé à cause de « Notes du PD ». Les gens sont tellement astucieux. Mais vous, vous êtes bénis. Il ne nous reste plus beaucoup de temps.

Le temps est venu de séparer les bons grains de ceux qui sont vides. A présent j’exhorte tout le monde, mais chaque personne l’une après l’autre, en disant : « Prenez ce chemin, prenez-le. » Ceux qui resteront ici resteront, mais ceux qui quitteront ce lieu le quitteront comme des graines vides. Et les bons grains se rassembleront d’eux mêmes.

Auparavant, je faisais tout mon possible pour sauver ne serait-ce qu’une seule âme. Maintenant, je ne le fais plus. Je l’ai fait tant de fois. Bien qu’elles aient reçu de nombreuses grâces, elles ont tourné le dos à Naju, non seulement cela, mais elles ont pris au piège Naju et rejoint les forces de ces gens-là. Comment ne peuvent-elles pas craindre Dieu ? De nos jours, même l’église est corrompue.

A quel point ce monde est devenu pire qu’aux jours de Sodome et Gomorrhe, qu’à l’époque du deluge du temps de Noé, et qu’aux temps de la tour de Babel ! A présent, le feu sulfurique de Dieu se répand peu à peu sur ce monde. Cependant les gens considèrent toutes ces calamités comme des coincidences. Voilà pourquoi elles ne se repentent pas de leurs péchés.

A présent, il y a tant de choses qui se passent dans le monde entier. Nous ne savons pas quand le Seigneur reprendra nos vies. Alors nous devons rester éveillés. (Amen!) Donc, nous devons aimer tout le monde. Regardez à présent autour de vous. Il n’y a personne qui ait une apparence semblable. Chacun de nous est différent. Nous avons tous une tête, des yeux, des sourcils, un nez, une bouche,  des lèvres et des dents.  

Il n’y a que peu de choses qui sont différentes entre les hommes et les femmes, mais chaque chose a sa propre fonction. Comment pouvons-nous vivre sans yeux? Sans nez? On ne peut plus respirer. Même si on peut respirer avec la bouche, cela causera des troubles si on ne respire qu’avec la bouche. Sans bouche, on ne peut ni parler ni manger. Le coeur travaille continuellement en pompant le sang pour l’irriguer à travers le corps.

Les mains ne devraient pas dire aux pieds : « Vous piétinez tant d’endroits sales, mais nous les mains, nous faisons toutes sortes de choses saintes. » Comment les pieds sont-ils saints ? Sans pieds, nous ne pouvons pas marcher.

On ne peut pas voir sans les yeux, on ne peut ni entendre ni parler sans la bouche, et on ne peut entendre sans les oreilles. Aucun de ces membres ne sont inutiles. Le sang ne peut circuler sans le coeur. De même que nous ne pouvons pas respirer lorsque nous manquons d’oxygène, par conséquent nos poumons sont importants. Notre foie est important. Notre vésicule biliaire est importante. Notre estomac est important. Et nos intestins sont également importants. Tout est important.

Nous ne pouvons condamner ni juger qui que ce soit. Nous devons aimer les autres tels qu’ils sont. Nous devons réaliser de bons résultats en rejoignant les autres, mais au lieu de cela, nous nous critiquons souvent les uns les autres et pensons : « Comment pourrai-je diffamer telle ou telle personne? »

Quoiqu’il en soit, ici à Naju, on peut faire fondre les grosseurs des cancers spirituels quels qu’ils soient grâce à la Parole de Jésus et de la Sainte Vierge puis grâce aux Cinq Spiritualités.

Néanmoins, la raison pour laquelle les gens attaquent Naju c’est à cause de la manipulation des francs-maçons. Le monde est déjà en train d'être détruit. Au moins nous qui disons connaître le Seigneur et la Sainte Mère, nous devons rester éveillés et prier. (Amen !)

Alors à présent, pour le reste de notre vie, nous ne devons pas donner notre joie, notre amour et notre paix aux démons. Nous ne devons douter de rien. Nous devons tout résoudre en pratiquant l’amour. Je n’ai aucune intention de m’enorgueillir, mais le Seigneur m’a dit « de faire connaître ma vie aux autres. »

Alors, laissez-moi partager ceci avec vous. Quand j’étais enfant, j’ai fait sans exception toutes sortes de travaux de la ferme. J’ai pris les germes de riz pour les planter dans un champ de riz. Quand je désherbais le jardin de semis, j’étais si agile que je pouvais faire seule ce que deux hommes auraient fait. Mais je n’ai jamais pensé : « Je fais plus que vous. Pourquoi êtes-vous si lents ? » Je faisais juste de mon mieux autant que je le pouvais. (Amen !)

Efforcez-vous d’atteindre le point que vous pouvez toujours atteindre grâce à votre meilleure compétence. Accomplissez le mieux possible ce que vous pourrez toujours accomplir.

Si j’arrive à en faire plus, les autres personnes pourront être allégées dans leur travail et leurs commodités. Tout au long de ma vie, j’ai fait de mon mieux sans me ménager. Comme vous le savez, un pèlerin nommé Maria a dit que mes mains étaient « des mains semblables à des machines. »

« Je suis une si bonne personne et pourquoi pas vous ? » Non, il ne faut jamais parler comme cela.  Comment pouvons-nous demander aux autres plus qu’ils ne peuvent faire ?

Une cigogne demandait à un moineau : « Pourquoi ne marches-tu pas à grands pas comme moi ? » Comment pouvons-nous attendre à ce qu’il fasse la même chose que moi ? Nous ne devons jamais dire: « Pourquoi ne peux-tu pas faire autant de choses que moi j’arrive à faire. »

« Oh, comme c’est pénible d’être avec ceux qui ne sont pas compétents. » En effet, ils veulent vraiment bien faire, mais ils ne peuvent pas à cause de leurs limitations. Alors, que peut-on faire pour eux ? Eh bien, nous devons nous comprendre mutuellement, nous pardonner et nous guider les uns les autres. Nous devons nous aider et nous conduire mutuellement. (Amen!)

Nous ne devons pas penser comme cela : « Je vais bien, mais en ce qui le concerne ... » Certaines personnes le font avec leurs pieds parce qu’elles n’ont pas de mains. Et certaines personnes n’ont ni pieds, ni mains. Nous, nous possédons tous ces membres. N’est-ce pas? C’est pourquoi nous devons toujours être reconnaissants.  

A présent, les francs-maçons dominent de manière omniprésente ce monde. Ils ne veulent pas nous laisser faire le travail pour le Seigneur et la Sainte Mère. Que chacun de vous reste éveillé. (Amen !)

Nous devons amener des gens à bord de « Marie, l’Arche du Salut » pour aller au ciel. Nous devons y amener autant de personnes que possible. Nous devons y aller non seulement par nous-même mais ensemble avec beaucoup d’autres personnes que nous pouvons rassembler. Nous ne savons pas combien de temps il nous reste. S’agit-il de la fin du monde ? S’agit-il de la Nouvelle Pentecôte ? Si nous agissons bien, la Nouvelle Pentecôte se réalisera. (Amen !)

Même si le Seigneur punit ce monde, nous, qui pratiquons les Cinq Spiritualités, nous serons sûrement sauvés au dernier jour. (Amen!) Sûrement! Sûrement! Certainement! Ne vous inquiétez pas et suivons le Seigneur et le Sainte Mère qui sont apparus à Naju et y sont toujours présents. Allons au Ciel ensemble. Merci.

Méditons les Messages d’amour de Jésus et de la Sainte Mère.

Message d’Amour de Jésus du premier septembre 2007

« Tous les enfants du monde sont appelés!
Si vous offrez avec grâce toutes les difficultés qui vous arrivent à tout moment, chaque jour, en transformant toute votre vie en prières avec l’esprit du martyre, vous obtiendrez la victoire spirituelle pour combattre, puis aider à sauver beaucoup d’âmes. Comme (du temps) des Apôtres, que J’ai choisis personnellement selon le Seigneur pour sauver le monde pour Lui,  réunis dans le cénacle avant qu’ils accomplissent leur mission à travers le martyre, la situation de cette époque qui appparaît misérable est semblable, mais Moi et Ma Mère, réunis à en ce lieu,  nous sommes personnellement avec vous. C’est pourquoi, perpétuez le Mystère Pascal de la Cène. »

Message d’Amour de la Sainte Vierge du 10 mars 2011, le premier samedi du mois.

 « A tous les enfants du monde! »
En ces temps extrêmement importants où la coupe de la colère de Dieu est déjà en train de se déverser au-dessus de vous, vous qui avez été appelés, vous devez répandre courageusement les messages d’amour en faisant les derniers efforts pour sauver le monde, en montrant l’esprit de martyre afin que le clergé et les enfants dans le monde entier acceptent la volonté de cette Mère qui est si anxieuse. Si vous qui avez été appelés comme mes vrais fils et mes vraies filles en vous prodigant mes soins sans que vous ne tourniez le dos, vous serez alors protégés et gardés par mon Fils Jésus et mon manteau indépendamment des malheurs qui pourraient vous arriver, et le dernier jour, vous serez escortés des anges au Ciel qui est le Royaume du Seigneur rempli seulement de joie, d’amour et de paix et vous jouirez du bonheur éternel. »
 Amen!

Je souhaite que « le Message d’Amour du Seigneur et de la Sainte Vierge » se réalise aujourd’hui pour chacun de vous. (Amen)

A présent, fermez les yeux. Les affaires séculières de ce monde ne sont qu’un moment qui passe brièvement, mais la vie après la mort est éternelle. Si nous offrons avec plus de grâce nos douleurs dont nous avons souffert en ce monde, si nous faisons des sacrifices et si nous offrons nos souffrances avec l’intention de nous repentir, alors Jésus répandra sur nous encore plus de bénédictions. (Amen !)  

Alors, dans le prochain monde, nous jouirons du bonheur éternel. (Amen!)  Bien que notre vie soit misérable maintenant, si nous la transformons en vie de “Semchigo”, de la vie consacrée, de transformation de notre vie en prière, en répondant “Amen”, c’est-à-dire si nous transformons notre vie en vivant les Cinq Spiritualités, nous serons fondus dans le saint amour de Jésus à travers cette vie magnifique d’offrandes totales en sacrifice à travers les Cinq Spiritualités. (Amen!)

Il y a un abîme entre la grandeur de Jésus et notre petitesse. Les Cinq Spiritualités peuvent remplir cet abîme. C’est la prière la plus pure et la plus sublime. Nous ne devrions jamais arrêter cette prière. Malgré nos nombreuses douleurs, nous ne devons jamais céder notre joie aux démons. Nous ne devons jamais renoncer à notre joie en la donnant au démon de la division. Nous devons nous consacrer les uns les autres dans l’amour et nous ne devons ni juger, ni critiquer, ni condamner les autres.

Si nous condamnons les autres, le Seigneur nous condamnera nous aussi. Si nous critiquons les autres, le Seigneur nous critiquera nous aussi. Si nous aimons les autres sans les critiquer, le Seigneur nous aimera. Si nous ne condamnons pas les autres, le Seigneur non plus ne nous condamnera pas. Aimons et respectons-nous mutuellement en dépit de tout afin que nous puissions remporter la victoire sur les démons. (Amen!)

D’innombrables démons nous tracassent toujours de diverses façons. Mais nous ne devons jamais leur céder. Même si des vagues violentes et déchaînées menacent de balayer le monde, si nous suivons à fond le Seigneur et la Sainte Vierge dans notre foi, en restant à bord de Marie, l’Arche du Salut, nous serons certainement sauvés le dernier jour et nous jouirons de la vie éternelle au Ciel. (Amen!)

Les démons de la division cherchent différentes manières de nous séparer du Seigneur, mais nous ne céderons jamais aux démons. (Amen !) La foi peut faire bouger les montagnes, mais l’amour peut relever le monde entier. Armons-nous d’amour. Armons-nous des Cinq Spiritualités et mettons-les en pratique. En faisant ainsi, tout en le faisant avec nos familles et beaucoup d’autres âmes et pas seulement par nous-mêmes, afin de monter à bord de Marie, l’Arche du Salut et d’aller au Ciel.

Si nous nous confions à fond au Seigneur et si nous Lui confions nos douleurs et nos souffrances, Il ne nous abandonnera pas. (Amen!) Remettons-nous au Seigneur pour pouvoir ressusciter en Jésus. (Amen!)

Jésus va répondre à nos demandes ardente. (Amen !) Confessons que nous sommes pécheurs puis commençons à nous repentir de nos mauvais agissements puisque nous n’avons pas été capables de vivre selon la volonté de Dieu. Alors, grâce à notre repentir, soyons soignés et sauvés. (Amen !)

Le coucher de soleil rouge dans le ciel à l’est est hors des portes.
Pense à la croix portée par deux épaules fragiles
Une couronne d’épines sur la tête, un manteau rouge sur le corps,
Il y a un chemin en dehors des portes
sur lequel vous avez cheminé impuissant.

Sur une marche, puis sur une autre, à chaque pas que vous avez fait,
remplies de chaudes larmes et du sang rouge,
Par les mauvais soldats juifs, les féroces soldats romains,
Vous avez été brutalement maltraité à chaque pas.
Un chemin qu’on ne peut pas prendre sans verser de larmes,
Et un chemin qu’on ne peut pas prendre sans verser du sang,

Le chemin inévitable pour avoir la vie éternelle et la bénédiction.
Monte sur ce chemin même si tu as faim,
Monte sur ce chemin même si tu meurs.
Enveloppe tes jambes endolories et corrige tes jambes qui se relâchent.
Ouvre la porte qui nous montre le chemin de la vie éternelle.
Ne cessant de tomber puis de me relever, laisse-moi porter ma croix.
Laisse-moi monter sur la haute colline du Golgotha.

Aussi à pic soit la colline de la Croix,
Tel est le chemin sur lequel Notre Seigneur a marché.
Comment ne puis-je pas empreinter le même chemin
que celui sur lequel Il a marché ?
Le disciple du Seigneur, Pierre, a été suspendu, puis est mort à l’envers.
Aussi difficile soit-il, je prendrai ce chemin, même si je meurs. Amen !

Extraits du Témoignage de Julia, le 1 septembre 2018 (PDF) : Cliquez