- Pourquoi la Vierge pleure-t-Elle?


- Miracles à Naju


- Signification des signes à Naju


- Qui est Julia Kim?

- Cinq parcours 
d’exercise spirituel pour la sanctification


- Le Témoignage
et l'
Expérience de sa foi, Julia


- Les témoignages de Julia au cours de la veillée de prières du premier samedi
 

- La douleur de Julia
comme âme de
victime

 

 

Extraits du témoignage de Julia Kim et de sa prière de guérison,
le 2 décemobre 2017
(le 1er samedi)

 

https://youtu.be/MUy_HB7toCs

bullet03_glitter.gif  Loué soit le Seigneur! Louée soit la Sainte Mère! 

Nous célébrons aujourd’hui pour la dernière fois le premier samedi du mois en cette année 2017. Je souhaite que la sainte grâce de notre Seigneur soit entièrement avec vous à cette occasion.

Le 1er décembre 2007, c'était le premier samedi. nous étions en train de monter sur le Mont Calvaire après la prière du chapelet vers 8 heures. Alors, une splendide lueur bleue ayant une forme arrondie a brillé devant nous pour nous conduire jusqu’au Mont Calvaire et est entrée dans la sainte statue de Jésus. Notre Seigneur Jésus nous conduit ainsi vers Lui avec la lumière et à travers divers moyens. Aujourd’hui, je souhaite également que le Seigneur vous accorde abondamment Sa sainte grâce.

Tout à l’heure, nous avons écouté l’exposé de notre directeur de planification, ce qui a vraiment été bénéfique pour nous. Je vous remercie de nous avoir ainsi bien enseigné. Nombreux sont ceux qui commettent de graves erreurs à cause de leur interprétation biblique erronée. Or vous nous avez bien expliqué les Messages d’Amour de la Sainte Mère de Naju pour que nous les comprenions bien. N’est-ce pas ? Vous êtes vraiment notre trésor. Et vous aussi, frères et sœurs, vous êtes tous des trésors.

Comme Jésus et la Sainte Mère nous l’ont déjà dit, il est nécessaire à chacun de nous de récapituler l’Histoire. Si nous ne connaissons pas bien l’Histoire, nous ne comprenons rien des Messages. Tout à l’heure en écoutant l’exposé de notre directeur de planification, je me suis dit : « Quelle bonne conférence !»

Même s’il nous manque des connaissances sur l’Histoire et la volonté de Dieu, il nous suffit de suivre le chemin de notre Seigneur et de la Sainte Mère. Amen ! Aussi, suivre simplement les Messages d’Amour de Jésus et de la Sainte Mère de Naju, c’est suivre la Bible (les paroles de Dieu). Amen ! Si nous nous armons parfaitement des Cinq Spiritualités, non seulement nous entrerons au paradis après notre mort, mais nous jouirons également du paradis sur terre. Amen !

 

Pensez-vous que l’on peut entrer dans le Ciel alors qu’on commet des péchés ? Il n’en est pas question. C’est pourquoi notre Seigneur et la Sainte Mère nous ont appris le raccourci par lequel nous pouvons aller au Paradis.

Il y a quelques jours, pendant ma méditation, Jésus m’a donné un message en disant que «Il ne reste plus beaucoup de temps. Il ne reste plus beaucoup de temps. Il ne reste plus beaucoup de temps.» trois fois à deux reprises, durant deux jours. Personne ne sait si ce temps qui presse viendra demain ou après-demain, dans dix ans ou cent ans. Toutefois j’espère que ce temps sera l’avènement de l’Esprit-Saint(la Pentecôte) sur terre au lieu de la coupe du juste courroux de Dieu qui descend. Amen !

Il y a quelques jours, j’ai pensé : « Ah, même après ma vision du monde, je n’avais vraiment pas envie de voir ce monde. Si Dieu, notre Seigneur et la Sainte Mère qui regardent le monde avaient cette même pensée, n’auront-ils pas envie de balayer ce monde ? En ces temps-ci, le monde est devenu encore cent fois, mille ou dix-mille fois plus perverti qu’au temps de Sodome et Gomorrhe, de la Tour de Babel, et du déluge de Noé. L’état de corruption de ce monde actuel est indescriptible.

Les péchés du désir sexuel, de la concupiscence, de l’adultère et les péchés de la chair qui sont commis sont si graves dans ce monde que je n’ai plus envie de les voir. Cependant, je les vois. En ce temps, les hommes ne discernent même pas s’il s’agit de leur propre famille (l’inceste) ou d’autres personnes et peu importe quand ils commettent les péchés de la chair. Il me semble que ces péchés immondes commis par les hommes sont si graves que Dieu n’a pas d’autre choix que d’envoyer le châtiment dans ce monde. C’est pourquoi je voudrais vous donnner un conseil à ce propos. Nous, qui connaissons notre Seigneur et la Sainte Mère, au cas où nous aurions de tels désirs, offrons-les en nous aspergeant d’eau bénie. Bien sûr, il ne s’agit pas des couples du mari et de la femme. Comme Dieu a fait s’unir l’homme et la femme pour qu’ils s’aiment, Il ne demande pas au couple de l’offrir.

Quant à moi, j'ai offert comme Dieu le Père m'a montré ce monde tel qu'il est. Je n'avais pas de chambre indépendante avec mon mari et j'ai vécu très pauvre en m'occupant des membres de ma belle-famille. Et en 1986, j'ai eu pour la première fois ma propre chambre indépendante avec mon mari. Puis, ce même jour, nous avons offert notre vie conjugale en sacrifice pour la conversion des pécheurs, pour ceux qui ont commis l'avortement et pour que les prêtres commettent moins de péchés contre la chasteté. Car j'ai vu trop de péchés dans ma vision.

 

Le monde actuel est si dépravé que Dieu est obligé de faire descendre le châtiment. Chez nous (en Corée du Sud), les législateurs veulent faire une loi pour légaliser l’avortement. Et j’ai entendu dire qu’il suffit de prendre une simple dose d’un médicament pour avorter un fœtus. Voici la façon dont sont commis de tels meurtres.

Je prie vraiment que Dieu bénisse même ceux qui me persécutent. Vous vous souvenez de certains passages du Psaume, « …fais disparaître tous mes adversaires …». Quand je lis cette phrase, je la lis toujours en disant : « Dieu, bénissez-les. ». Je ne l’ai pas lue une seule fois en disant : « … Fais-les disparaître ou punis-les… ». Mais je la relis toujours en disant : « Bénissez-les ! » « Guérissez-les ! », même ceux qui m’ont persécutée.

Quand nous nous confessons, nous devons vraiment implorer sérieusement le pardon et la réconciliation en faisant pénitence et avec contrition. Cependant même après avoir commis des terribles péchés, péchés immondes, nombreux sont ceux qui s’en détournent par les péchés mineurs. Nous ne devrions pas faire ainsi. Etant donné que la punition de Dieu est inévitable sur les hommes de ce monde actuel, du moins nous, qui sommes pèlerins de Naju, restons éveillés.

Chers frères et sœurs, Quelque soit le désir sexuel qui vous pousse, si vous, essayez de le lutter, vous pouvez le surmonter. Je n’ai pu pas gagner une seule fois de salaire mensuel dans aucun salon de coiffure à cause des hommes. Car il y a partout des hommes, n’est-ce pas ? S’il y avait un homme qui me harcelait, je quittais immédiatement mon lieu de travail. Par conséquent, je voulais gagner de l’argent dans le but d’aider ma mère, mais je n’ai pas pu gagner un sou.

Alors, ma mère m’a conseillée d’apprendre comment prendre en charge les affaires du ménage. Et en coiffant personnellement à la maison (en montant ma propre affaire), j’ai pu gagner assez bien. Lorsque je travaillais dans un salon de coiffure et bien qu'on me promettait un bon salaire, quand il y avait quelqu’un qui me harcelait afin que je sympathise avec lui, c’était répugnant. Maintenant, ce n’est plus le cas : j’aime les frères et les sœurs, tous à titre égal.

Or ils n’imaginent certainement pas de m’avoir harcelée. Cependant j’ai été harcelée. Les femmes qui n’ont pas vécu le harcèlement ne comprendront pas combien c’est tracassant. Je prenais la fuite ainsi par-ci par-là à cause de la personne qui me harcelait. Mais en faisant des permanentes en affaire personnelle, j’ai pu épargner une somme d’argent assez importante et je l’ai donnée à ma mère qui a pu acheter un champ de riz d’une dimension 991 m² (300 pyong).

 

Quand j’étais salariée, je n’ai jamais reçu de salaire, mais en travaillant à la maison, j’ai pu bien gagner de l’argent. Un jour, je suis allée acheter des produits pour la coiffure, et là, j’ai rencontré une coiffeuse aînée qui m’a suppliée ardemment de travailler chez elle tout en me promettant un bon salaire. « Cette fois-ci, tout ira bien là-bas ! » je suis allée à cette coiffeuse aînée. Chers frères et sœurs, ne cédez jamais à la personne qui vous supplie dans une telle situation selon votre sentiment circonstanciel.

Nous devrions mener la vie avec sagesse en priant le Seigneur de nous accorder le discernement, la sagesse et la connaissance selon l’Esprit-Saint. Cependant j’ai été engagée à être salariée pour cette coiffeuse en cédant à sa supplication. Mais pendant six mois, elle ne m’a pas donné mon salaire. En outre, elle m’a obligée de travailler à l’extérieur du salon dans les villages sans jamais rembourser les frais de transport, tandis que j’avais seulement deux jours de repos par mois. Par conséquent, en payant les frais de transport de ma propre poche, j’accomplissais mon travail en coiffant vingt personnes chaque fois que j’allais travailler à l’extérieur.

A l’époque, on utilisait l’alcali volatil (l’ammoniaque) pour faire les permanentes, ce qui abîmait beaucoup les mains. Malgré tout cela, j’ai travaillé dur pour faire de mon mieux, l’employeur ne m’a pas payé mon salaire pendant les six mois. Or dans ce salon de coiffure, il y avait deux jeunes coiffeuses-assistantes à côté de moi. Un jour, elles m’ont proposé de quitter le travail ensemble sous prétexte que le couple de leur employeur se disputait tout le temps. Alors, je les ai calmées en leur disant que nous devions leur rendre le meilleur service en étant patientes : « Mes chères, si nous les quittons, qui pourra travailler pour eux. »

Quelques temps plus tard, un soir, mes aides-coiffeuses m’ont proposé d’aller s’amuser en emportant un pique-nique. Je n’ai jamais aimé sortir en dehors de mon travail. C’est pareil, même maintenant. Alors je leur ai dit que je n’allais jamais aller m’amuser au dehors. Pourtant malgré mon refus, elles ont insisté de sortir en disant qu’elles avaient déjà préparé un panier pour le pique-nique. Aussi, leur ai-je accordé de sortir un moment. Mais quelle ne fut pas ma ma surprise. Elles étaient en train de m’amener vers une colline à travers les champs de riz.

Eh, Bien! « Où est-ce que vous allez ?» Alors, elles m’ont dit que l’on arriverait bientôt. Enfin, je suis arrivée à une tombe devant laquelle elles ont étalé la nourriture. Puis elles m’ont dit qu’elles allaient aux toilettes. Je leur demandé d’y aller ensemble avec moi, parce que j’avais peur de rester seule là-bas. Puis je leur ai répété encore mon désir d’yaller ensemble. Ensuite, dès qu’elles sont parties très vite (sans moi), un homme m’a saisie brusquement.

Pas possible ! C’était une intrigue faite par un homme qui m’aimait. Puisqu’il ne pouvait pas me séduire selon son désir, il m’a fait venir à l’aide de ces filles. Dans le passé, quand un homme tombait amoureux d’une femme, il voulait la posséder d’abord par le corps en croyant que la femme qu’il aimait pourrait être la sienne. Aujourd’hui, les mœurs de la vie sexuelle sont libres, on se rencontre et se sépare facilement contrairement au passé. A l’époque, une fois que la femme donnait son corps à l’homme, elle devait se marier avec lui qu’elle l’aime ou non. C’est ainsi qu’il a voulu me faire de moi sa femme.

Autrement dit, là-bas, il voulait me violer. Si je croise mes jambes l’une sur l’autre, l’homme ne peut jamais écarter mes jambes. Je croyais à ce moment-là qu’il ne le pouvait pas à cause de ma force physique. Et puis j’ai révélé ce secret aux jeunes filles : «Si jamais un homme veut vous violer, maintenez vos jambes croisées en les serrant très fort. Dans ce cas, l’homme ne pourra jamais les écarter. »

En y repensant maintenant, c’était le Seigneur qui m’a préservée du mal. Le jeune homme m’a mordue par-ci par-là à tel point que des lambeaux de ma chair ont été déchiquetés. Néanmoins je ne lui ai pas permis de me posséder. Nous devons vivre avec un tel esprit. Nous devons vaincre le diable! C'est un diable! Pourtant comme je ne l’ai pas laissé faire, il m’a mordue partout en pensant que si j’éprouvais des douleurs, je lui céderai mon corps naturellement.   

 

Cependant, bien qu’il m’ait mordue d’une manière affreuse à tel point que les lambeaux de ma chair ont été abondammment déchiquetés, je n’ai pas cessé de garder mes jambes croisées. Pourquoi aurais-je cédé au diable? Nous devons vivre ainsi avec une conviction très ferme. Ce dont je parle, il s’agit du combat contre  Satan. C’est avec une telle conviction ferme que j’ai pu remporter ce jour-là la victoire sur le mal. N’est-ce pas ?

Or celui qui voulait me violer était un bel homme. Mais à quoi sert-elle la beauté physique? Enfin quand j’ai vaincu définitivement sur lui, il s’est agenouilé subitement devant moi et m’a demandé pardon en disant qu’il avait compris pour la première fois de sa vie qu’une telle femme que moi existait. Il m’est arrivé d’autres expériences pareilles à celle-là, mais j’ai pu les surmonter.

Par ailleurs, c’était une époque où j’étais très malade à la suite des erreurs de l’intervention chirurgicale après avoir mis mon enfant cadet au monde. Dans de telles circonstances, mon mari Julio, qui était à l’époque le directeur du bureau du développement agricole a envoyé un jeune employé chez moi en le chargeant d’une commission. Quand il est arrivé chez moi, il a bondi brusquement sur moi. Alors, cette fois-ci encore j’ai croisé mes jambes contre lui qui n’a pas pu vraiment défaire la position de mes jambes croisées. Même s'il essayait de défaire pendant une heure, je ne le permettais jamais de défaire. Comme il a osé défaire mes jambes !

Est-ce possible? Réfléchissez bien sur les circonstances. J’étais très malade. Jusqu’ à ce moment-là, croyant que si les femmes croisaient bien leurs jambes, elles pouvaient éviter d’être violées par un homme, je l’ai fait savoir à des jeunes filles et des femmes en leur expliquant qu’elles n’avaient qu’à croiser les jambes. Mais comment une telle malade qui a subi une intervention chirurgicale aurait pu se défendre contre un jeune homme robuste en tenant fermement ses jambes croisées ?

Justement, c’était notre Seigneur qui m’a protégée, car je ne désirais pas cet homme. Si jamais nous brûlons de passion amoureuse, le Seigneur pourra-t-il nous protéger ? Le Seigneur nous protège lorsque nous nous donnons de la peine pour nous défendre. Je me suis débattue ainsi contre le jeune homme pendant une heure. Alors, après s’être levé enfin, il s’est agenouillé devant moi et s’est courbé jusqu’au sol devant moi bien qu’une simple courbette eut été suffisante.

Il m’a dit alors : « Ce n’est pas possible, Madame ! Vous qui êtes si malade et qui êtes pourtant tellement forte. Je vous présente sincèrement mes respects très profonds pour vos vertus. » Jusqu’à ce moment-là, il a vécu en croyant que les femmes ont des cervelles d’oiseau, et qu’elles sont des objects de plaisir sexuel. Cependant il a été tellement étonné de voir quelqu’un qui avait autant de force et de vertus.

Il a continué : « Jusqu’à présent, Madame, j’ai pensé en vous voyant vous promener que vous étiez si jolie de corps et avec bien d'autres qualités encore en dépit de votre maladie, c’est pourquoi j’ai tenté de saisir une occasion de vous posséder une fois, un jour. »  Mais comment a-t-il osé tenter me posséder, tandis que je ne pensais pas du tout à lui céder. Il a pris ses désirs pour des réalités.

 

Je rapporte à mon mari, Julio tout ce qui s’est passé dans la journée:

«Cher père de Chouhyong(le fils de Julia) ! Comment avez-vous pu confier du poisson au chat? » Il n’a pas du tout compris ce que je venais de lui dire : « De quoi parles-tu ? »  Quand je lui ai dit : « Je voulais vous dire comment avez-vouz pu envoyer ce jeune homme chez moi qui étais seule à la maison ?»  Il m’a interrogé : « Quoi donc ? » « Eh bien, savez-vous à quel point je me suis débattue pendant une heure contre cet homme-là qui a essayé de me violer. Mais comme j’ai croisé et fortement serré mes jambes, il n’a pas pu les défaire », « Ah bon ? » Alors, il ne s’est pas du tout étonné, parce qu’il me fait toujours confiance.

Mais savez-vous comment mon mari a agi même après avoir écouté cette histoire qui aurait pu l’irriter. Julio est un homme très sage et vertueux. Quelque temps plus tard, quand ce jeune homme allait se marier, il m’a proposé d’aller tous les deux à son mariage. Je lui ai répliqué que c’était absurde d’aller au mariage de cet homme-là. Pourtant Julio a dit : « Ben, dis donc! Ce serait bien d’aller le féliciter à l’occasion de son mariage. » Mon mari est semblable à un vrai sage.

Dans un cas pareil, les hommes en général ne donneraient-ils pas une gifle à ce jeune homme-là au risque de lui briser le tympan. Bien que mon mari ait pu dire de lui : « Espèce de malotru ! Qui as-tu osé toucher! » Cependant, il ne lui a rien dit, car sa femme n’avait pas été violée. Il savait s’offrir ainsi depuis longtemps.

Un jour, alors que je me préoccupais du travail de la Sainte Mère, quelqu’un a rapporté à mon mari si sage une histoire qui me diffamait disant que j’étais amoureuse de quelqu’un. Cela me faisait très mal au cœur. Comme j’avais vécu déjà depuis mon enfance trop de fausses accusations, j’étais alors terriblement tourmentée. Cependant mon mari m’a consolée en disant : « Ma chérie, de quoi t’inquiètes-tu ? Ce qui compte, c’est ma confiance en toi. Ne t’inquiète pas ! Je te fais vraiment confiance. » C’est cette confiance qui est importante dans notre vie.

Alors, je me suis sentie à nouveau confuse et navrée auprès de Julio. Quand pour la première fois nous avons disposé d’une chambre pour nous seuls, nous nous sommes sacrifiés en renonçant à notre vie conjugale. Alors l’offrande de notre vie conjugale pouvait-elle être si simple ? Pendant un an, nous l’avons offerte en dormant sous une seule couette tout en enfilant des chaussettes de peur de se toucher l’un l’autre et d’atteindre nos mains et nos pieds.

Comme il me semblait que mon mari Julio semblait mal à l’aise d’assumer notre offrande, je l’ai interrogé lui demandant si cela lui était aussi pénible que cela. Il m’a expliqué que si j’avais vécu normalement comme les autres femmes, il ne serait pas peiné. Mais selon lui, étant donné que je me vouais pour lui sans aucune plainte même s’il me rendait la vie si pénible, il lui était difficile d’assumer l’offrande de notre vie conjugale.  Au bout d’un an d’offrande de notre vie conjugale, nous avons commencé à vivre chacun dans sa propre chambre.

Comme je vous ai déjà dit auparavant, en voyant en Julio dans le livre sur «La Vie préparée par le Seigneur», il y avait quelques personnes qui voulaient tenter de le faire tomber. Cependant sa vie a été vraiment préparée par le Seigneur. Un jour, j’ai demandé un service à un cadet de mon mari dans leur ancienne école pour que celui-ci ne prenne pas trop d’alcool en lui disant que Julio, qui avait de l’hypertension, ne se portait pas bien. A ces mots, le jeune homme m’a dit : « Ma belle-sœur aînée ! Ne vous en faites pas. C’est un vrai homme indifférent ! »

 

Je lui demandé pourquoi il considérait mon mari comme une personne si insensible. Même si je devinais un peu que mon mari est un homme de bois, puisqu’il ne parle pas beaucoup, je l’ai interrogé à nouveau sur la raison pour laquelle Julio était un vrai glaçon. Un jour, un groupe de jeunes collègues de mon mari ont amené une très jolie fille dans la chambre de Julio et les ont enfermés à l’extérieur avec un cadenas. Dans le passé, nous fermions la porte de la chambre à l’extérieur avec un cadenas. Et la chambre était aménagée souvent avec une fausse fenêtre. Puis ce groupe de collègues ont fait un pari en se divisant en deux parties dont l’une a affirmé que Julio allait tomber dans les bras de la fille, et l’autre était d’avis contraire. Une somme importante d’argent a été misée pour cela.

Si la fille avait réussi à séduire mon mari, une partie des collègues allaient donner la  somme double de la mise. Dans ce monde, combien d’hommes refuseraient-ils étant donné que cette jolie fille voulait se donner sans attendre aucune contrepartie. D’ailleurs, à ce moment-là, mon mari ne connaissait pas le Seigneur et la Sainte Mère.

A présent, nous qui connaissons le Seigneur et la Sainte Mère, nous devrions prier pour ceux qui sont tombés dans l’adultère. N’est-ce pas ? Amen. Au temps de Sodome et Gomorrhe, les péchés de la chair étaient immenses. Ne pouvant plus le soutenir du regard, Dieu a détruit cette ville avec du feu et du souffre sans y laisser une seule plante.  Alors, avant la destruction de la ville, Abraham a demandé à Dieu : « Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville. Vas-tu vraiment les faire périr ? » Le Seigneur déclara : « Si je trouve cinquante justes dans Sodome, à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville. »

 Il l’a dit au Seigneur tout en doutant qu’il y ait au moins cinquante justes. Alors n’étant pas sûr de ce qu’il avait dit, il a continué de parler disant que s’il trouvait quarante, et trente, puis vingt et à la fin dix justes… Le Seigneur lui a dit qu’il ne la détruirait point à cause de ces dix justes. Néanmoins, il n’y avait pas dix justes.

A présent, chers pèlerins! C’est vous, qui étant des petites âmes, êtes les justes. Pourtant même si vous êtes de petites âmes, il y en a certains parmi vous qui veulent regarder en arrière après être déjà montés dans « Marie, l’Arche du Salut »  Je voudrais vous implorer de ne pas regarder en arrière, une fois que vous êtes à bord de « Marie, l’Arche du Salut ». Amen !

Bien que l’Eternel ait détruit complètement la ville de Sodome sans y laisser une seule plante, qui a-t-il sauvé ? C’était la famille de Loth que Dieu a épargnée. Or Loth avait deux gendres à qui il avait demandé de sortir de la ville. Mais aux yeux de ses gendres, il paraissait plaisanter. Alors, les anges du Seigneur lui sont apparus et lui ont dit de sortir de la ville avec sa femme et ses deux filles, en lui recommendant de ne pas regarder en derrière et de ne pas s’arrêter sur la plaine.

A ce propos, je voudrais attirer votre attention. Nous ne devrions pas regarder en arrière, une fois qu’on est dans « Marie, l’Arche du Salut ». Amen ! Nous devrions suivre uniquement le chemin du Seigneur et de la Sainte Mère. Malgré l’avertissement de l’ange du Seigneur, la femme de Loth ayant regardé en arrière, est devenue une statue de sel. Encore si l’on finissait en devenant une statue de sel, ce ne serait pas trop grave. Quand la punition de Dieu est envoyée sur ce monde, si l’on va en enfer, il n’y a plus aucune solution. Nous ne devons aller ni en enfer ni au purgatoire.

Quand nous serons jugés au dernier jour, la Sainte Mère ne désire pas regarder même si les âmes entrent au purgatoire, car cela Lui fait très mal au cœur. Les âmes qui entrent par elle-même au purgatoire peuvent aller au Ciel seulement après s’être vraiment purifiés, après s’être brûlés eux-mêmes de toutes leurs fautes commises en ce monde.

 

Or ils subissent de très grandes souffrances lors de leur purification au purgatoire. Nous jugeons beaucoup les autres par des paroles. Vous savez parmi ceux qui vont en enfer, les plus nombreux sont ceux qui ont commis des péchés de jugement et de luxure. A présent, ceux qui commettent des péchés de luxure sont plus nombreux  que les autres, bien qu’il y ait une minime différence entre les deux péchés.

C’est pourquoi, nous au moins, nous ne devrions pas critiquer ni juger les autres ni semer la zizanie ni jalouser ou envier les autres. Débarassons-nous de tous ces mauvais amis en 2017, et en 2018, faisons un nouveau départ en nous purifiant. Amen.  

Si nous avons commis des péchés de luxure, nous devons brûler complètement la partie de notre corps concernée. Pourtant, comme ceux qui commettent des péchés de luxure commettent des péchés par leur corps entier, il leur faut le brûler entièrement. Ceux qui ont volé se font brûler simplement, mais ceux qui commettent des péchés de luxure qui sont très graves doivent les payer par la satisfaction.

Les pécheurs doivent accomplir la satisfaction au purgartoire pour se purifier. Mais chose étrange, un livre est paru soi-disant que « Les âmes du purgatoire prient pour nous. » Ce n’est pas du tout vrai. Ecoutez-moi bien ! Puisque les âmes du purgatoire doivent se purifier en se faisant brûler leurs âmes, comment peuvent-elles prier pour les autres pendant qu’elles font la satisfaction ? Je vous assure que ce livre ne vous dit pas la vérité.

Comment peut-on prier pour les âmes qui sont en train de se faire brûler pour obtenir la satisfaction en leur demandant « Aidez-moi ! Je vous prie ! Aidez-moi pour que je vive bien ! » Nous irons au Seigneur par l’intercession de Sainte Marie. Nous pouvons demander aux saints-protecteurs ou aux anges-gardiens tous les jours de prier pour nous, mais nous devons marcher avec le Seigneur et la Sainte Mère. Amen. Au temps de l’Arche de Noé aussi, Noé a construit un navire selon le commandement de Dieu en répondant Amen !  Combien de temps l’a-t-il construit ? Bien que cela ne soit pas écrit dans l’Ancien Testament, le Seigneur m’a montré ce que Noé avait dit à de nombreuses personnes.

Noé a proposé à d’innombrables personnes de fabriquer un navire et d’y monter tous ensemble pour qu’ils soient sauvés avec lui. Alors ils se sont moqués de lui et l’ont insulté en lui disant « Comme c’est ridicule ! ». Et ils faisaient la noce, en buvant et en s’amusant. Mais quand Noé a exécuté tout ce que Dieu lui avait ordonné et que la porte de l’arche s’est refermée, alors le déluge est descendu, ce qui n’était pas simplement une grande inondation puisque tout était complètement immergé.

En cas de désastre, même si l’on monte sur une montagne, quelle que soit la hauteur d’altitude, ou bien que l’on prenne l’avion, cela ne sert à rien. Si Dieu veut exécuter ce qu’il désire, il n’y a rien pour Lui au monde qui est impossible. Le monde dans lequel nous vivons actuellement est devenu si périlleux que Dieu n’a pas d’autre choix que d’envoyer la punition. Cependant combien le Seigneur serait content en regardant l’imploration des petites âmes comme vous qui priez sur la neige à pieds nus en parcourant le Chemin de Croix.

 

Cependant, vous n’avez pas besoin de vous mettre pieds nus si vos pieds risquent de geler. Comme ce n’est pas une obligation de marcher pieds nus pour prier, gardez vos chaussettes. Si jamais il y en a parmi vous qui veulent vraiment marcher pieds nus, dans le but de faire la satisfaction en réparation des péchés, ils peuvent le faire. Même quand vous priez simplement en marchant autour du Chemin de Croix, Jésus est content et vous accompagne. Croyez seulement qu’Il est à côté de vous, car il est réellement vivant. Je ne vous dis pas un mensonge. Amen

Si vous le croyez, votre vie devient comme votre foi. Amen ! Comme Noé a répondu ainsi ‘’Amen’’, nous devrions faire de même et dire ‘’Amen’’. Vous ne devriez pas suivre les faux prophètes comme je vous le répète souvent. Bien que les devins arrivent parfois à bien prophétiser nos vies, cela ne veut pas vraiment dire qu’ils sont capables de connaître nos vies. Il y a beaucoup de gens qui se sont ruinés à cause d’eux.  

Quand j’avais le cancer, je ne savais pas quoi faire. Alors ayant entendu parler d’un jeune homme voyant extralucide, je suis allée le consulter. Lorsque je suis arrivée chez lui, il n’était pas sur place. Aussi, étais-je sur le point de quitter sa maison, lorsqu’un jeune homme charmant y est entré et m’a dit  en passant : « Eh, bien, Madame, on a incisé dix centimètres de votre ventre. » Or il a deviné exactement trois sortes de choses me concernant.

Car on m’a fait une incision de dix centimètres sur le ventre lors de l’intervention chirurgicale à l’hôpital. Et il m’a dit que j’ai eu dix points de suture sur l’incision ce qui était exact. Et en plus, il m’a dit que mon ventre avait éclaté  et que le cancer était était en train de se propager jusqu’aux pieds. J’ai été alors vraiment effrayée et stupéfaite, parce qu’il avait trop bien deviné. A ce moment-là, je l’ai consulté en croyant que j’avais trouvé le moyen de me sauver. Et il a deviné en tenant des propos attirants. Or il m’a dit que je devais faire une offrande au Bouddha au Mont Keum-seong pendant cent jours.

A cette époque, les frais de l’offrande au Bouddha avec le service du voyant étaient vraiment couteux. Lorsque j’en ai parlé à ma mère, elle voulait que je le fasse même si elle retirait à l’avance l’argent de Kyetonne (compte d’épargne où l’on accumule une somme d’argent par un versement mensuel entre des amis pour les grands événements familiaux.) Mais Julio était en désaccord avec moi : « Ma chérie, tu ne devrais pas faire confiance à ce voyant. » « Père de Chouhyong (Julio)!  Tu ne peux pas te consacrer à ma maladie, mais cet homme veut s’investir dans la guérison de ma maladie. Je dois survivre pour m’occuper de ma mère. Même si tu m'abandonnes parce que j'y vais » « Ma chérie, sois un peu patiente pour connaître qui est vraiment ce jeune voyant, s’il te plaît. »

En écoutant mon mari, j’étais restée quelques jours à la maison avant d’y aller pour l’offrande. Alors, un jour, Julio est entré à la maison, haletant, en disant : « Ma chérie, ma chérie ! Ce voyant-là est un violeur et la pire espèce d’escroc ». En fait, il avait violé beaucoup de filles en ne sélectionnant que de jolies qui, devenant dépressives, se sont suicidées. Comme vous venez d’écouter la réalité d’après mon témoignage, vous pouvez constater que même un tel criminel est capable d’avoir un don de prophétie.

Chers frères et soeurs, vous ne devriez jamais vous laisser tromper par les faux prophètes en raison de leurs ‘’Amen’’ ! Puisque Notre Dame de Naju nous a dit de nous armer des Cinq Spiritualités pour aller au Ciel, nous ne devons prêter attention à aucune autre prophétie. Il nous suffit de suivre ce que la Sainte Mère nous indique. En consultant un voyant, on change la porte de la maison pour aller dans une autre direction ou bien on change le nom du magasin pour la prospérité, mais tout cela n’est pas l’œuvre du Seigneur.

Notre Seigneur nous montre le chemin qui nous conduit vers le paradis, comment pouvons-nous entrer au Ciel. Amen. Il vous l’a montré souvent. Vous devriez bien le comprendre, et en le comprenant bien, allons au paradis. Amen.

A l’époque de la Tour de Babel, les hommes pris par l’orgueil prétendaient qu’ils voulaient s’élever en bâtissant la Tour. (Si l’Histoire de l’Humanité n’était pas passé par cette époque de Babel, notre Père Francis Sou (Malais) n’aurait pas besoin d’interprète.) C’est à cette époque que Dieu a confondu leur langage et a dispersé les peuples sur toute la terre afin qu’ils ne s’entendent plus les uns les autres. C’est pourquoi nous devrions repenser à l’Histoire dans notre vie. A l’époque préhistorique, l’Eternel a dit à ses peuples sans avoir montré des signes et des miracles.

 

Dans le cas de Noé, l’Eternel lui a ordonné son projet sans n’avoir montré aucun signe, et Noé a répondu Amen. Mais à présent, si le Seigneur nous donne simplement trop de messages, nous ne comprenons rien. Aussi, la Sainte Marie a versé des larmes, des larmes de sang. Et malgré les larmes, l’on ne l’accepte toujours pas les messages, Jésus a versé son Sang-Sacré. Puis le Seigneur demeure véritablement en nous à travers la Sainte Hostie. Pourtant comme l’on ne la comprend pas que Jésus vient vers nous, qu’on avale la Hostie lors de saint communion.

Cependant, Jésus vient vraiment en nous sous forme de pain. Puisque l’Eucharistie  est l’Humanité, et la Divinité et la Dignité de Jésus sous la forme d’un simple morceau de pain que l’on avale, Jésus est personnellement transformé en chair, et cela, même lorsque la Sainte Hostie est descendue en nous. La Sainte Hostie n’est qu’une simple hostie non consacrée et certains jugent les Signes... Alors, Jésus nous a montré également le Sang Sacré. Nombreux sont ceux parmi vous qui avez reçu du Sang Sacré de Jésus. N’est-ce pas ? (C’est bien vrai.)

Le Seigneur nous donne ainsi en Personne les preuves de sa Présence. Bien qu’Il ne vous apparaisse pas à présent, Il vous donnera tout,  descendant des filets d’eau, vous éclairant de la lumière de la miséricorde, donnant le Sang Sacré. Par ailleurs, la Sainte Mère nous donne le lait léger et le lait épais, ainsi que l’huile parfumée qui exsude de tout son corps. Si nous pressions légèrement, le liquide sortirait-il facilement de notre corps ? Nous devons presser fort pour faire sortir entièrement le liquide.

En pressant (tordant) tout son corps, la Sainte Mère nous donne de l’huile parfumée pour que nous recevions la sainte grâce. Cependant, n’ayant pas compris la volonté de la Sainte Mère, nous vivons dans le péché. Excepté vous qui êtes présents ici, le monde est recouvert de péchés.  Il n’est pas simplement sombre, mais totalement ténébreux. Nous vivons un désordre complet dans ce monde ténébreux. C’est pourquoi, j’espère qu’au moins nous-mêmes irons au Ciel en priant plus ardemment, en montant dans « Marie, l’Arche du Salut » et en nous armant des Cinq Spiritualités. Aussi, faisons des efforts plus ardents pour conduire de nombreuses âmes dans « Marie, l’Arche du Salut »

Nous allons méditer les messages de Jésus et de la Sainte Mère. Maintenant, mettez la main sur votre coeur et acceptons ces messages qui nous sont donnés personnellement à chacun de nous.

Le message d’Amour de Jésus du 1er décembre 2007

« Mes chers enfants! Vous avez répondu Amen à mon appel et accouru ici pour prier en faisant des sacrifices. Vous qui mettez toute votre confiance en Moi et Ma Mère malgré les insultes, les persécutions ainsi que les critiques absurdes que vous avez subies, n’ayez pas peur. Même si vous traversez à présent des moments difficiles, puisque Moi-même et Ma Mère seront toujours avec vous, vos cœurs seront comblés d’une joie que nul ne pourra vous arracher. »

Amen

Le Message d’Amour de la Sainte Mère du 21 décembre 1999

 « Tous mes enfants du monde !
Vous qui dites Me connaître au moins, vous devez devenir en toute hâte des petites âmes en vous souvenant des paroles de Dieu : Je vais faire disparaître la sagesse des prétendus sages, la connaissance des intelligents et arriver à sa Gloire à travers le Mystère Pascal, autrement dit le grand Salut par la Mort et la Résurrection de Jésus crucifié.

Comme je vous conduirai au Ciel en vous tenant par la main, vous qui souffrez afin de Me suivre, même si des calamités, des tribulations ou la misère vous frappent, vous jouirez du bonheur éternel. Faites constamment des efforts afin de vivre la vie consacrée en sacrifice et pour obtenir la satisfaction. Je serai toujours avec vous.»

Amen.

Que les Messages de Jésus et de la Sainte Mère soient réalisés pour vous tous.

Fermez les yeux et examinez-vous : quelles fautes ai-je commis jusqu’à maintenant, ai-je bien chassé la tentation du désir obscène, ou bien, ne pouvant métriser mes désirs sexuels, ai-je rendu la vie d’un autre difficile, ou bien encore, ai-je entraîné les autres à commettre des péchés. Confions-nous au Seigneur pour que nous soyons pardonnés.

Il n’est toujours pas tard pour ouvrir la porte de notre cœur tout grand. En gardant en mémoire les messages de la Sainte Mère qui nous implore avec les larmes et les larmes de sang, devenons des enfants épris de sages se afin de bâtir notre maison sur le rocher. Amen ! Si nous devenons des enfants sages de Jésus et de la Sainte Mère, nous irons au Ciel, au dernier jour, dans les bras de Jésus et de la Sainte Mère.

Désormais pendant le restant de notre vie qu’elle soit courte ou longue, si nous offrons avec sincérité notre vie seulement pour la Gloire du Seigneur et le Cœur Immaculé de la Sainte Mère en nous armant des Cinq Spiritualités, le Seigneur nous donnera plus de grâces. Amen !

Notre Seigneur Jésus a donné sa vie entière en versant Son sang pour ceux qui se conduisent mal ainsi que pour d’innombrables âmes infectées de péchés. Combien Jésus nous aime-t-Il à tel point qu’Il vient à nous tous les jours à travers le Sacrement de l’Eucharistie en versant Son sang. Au cas où nous ne pouvons pas aller à la messe, si nous voulons accueillir Jésus en le cherchant sincèrement à travers la communion spirituelle en méditant profondément, Il viendra à nous.

Chers frères et soeurs. Pour le restant de notre vie, remplissons notre cœur entièrement du Seigneur et de la Sainte Mère, confions le nous-mêmes seulement à notre Seigneur pour la Gloire de Jésus et de la Sainte Mère. Amen ! Par ailleurs, pour toutes les blessures que nous avons vécues jusqu’à présent, demandons au Seigneur la grâce de la guérison. Amen !

Nous avons des blessures qu’on a subies dans tous les azimuts : du mari ou de la femme, de la belle-mère ou du beau-père, de la belle-fille et des gendres, des amis, des amoureux, des hommes et des femmes etc. Seigneur ! Venez en aide à ces enfants pour allumer en eux la flamme d’amour et réalisez en eux des miracles d’amour.

Il y a beaucoup de choses que nous ne pouvons pas résoudre, même si nous essayons de le faire. Jésus ! Rien n’est impossible pour Vous. Imposez vos mains à tous ces enfants. Amen ! Même si nous avons fait beaucoup d’erreurs jusqu’à maintenant, comme Marie-Madeleine, une grande pécheresse qui était destinée à être lapidée à mort, mais qui, après avoir essuyé les pieds de Jésus avec ses larmes, les a enduis d’huile parfumée et a même préparé les obsèques de Jésus en agissant ainsi, repentissons-nous vraiment à cent pour cent pour devenir vos instruments et témoigner de la Gloire du Seigneur.

Jésus, pour Vous, rien n’est impossible. Imposez vos mains sur la tête de tous ces enfants, opérez-les par l’Esprit-Saint, de la tête aux pieds, cellule par cellule sans oublier une seule cellule. Amen ! Vous êtes mort sur la Croix, avez été enseveli et êtes ressuscité le troisième jour parmi les morts pour notre salut.

C’est justement parce que votre mort n’était la fin que Vous êtes ressuscité pour nous conduire à une vie nouvelle et nous faire ressusciter. Lavez bien notre corps et notre âme souillés, de la tête jusqu’aux pieds, cellule par cellule, nettoyez et percez les membres bouchés de notre corps avec le Précieux Sang que Vous avez versé sur la Croix jusqu’à la dernière goute pour nous sauver. Amen !

Puis transfusez entièrement votre Précieux Sang en nous et guérissez-nous le corps et l’âme. Donnez nous la grâce afin que nous puissions travailler avec sagesse, discernement et connaissance de l’Esprit Saint pour la Gloire du Seigneur et la victoire du Cœur Immaculé. Amen !

Jésus nous dit tous les jours et à chaque instant, « Je veux demeurer en vous, mais puisque vous n’ouvrez pas la porte de votre cœur, je ne peux pas vivre en vous » C’est pourquoi il verse des larmes et des larmes de sang et sue du sang et de l’eau. La Sainte Mère aussi verse des larmes, des larmes de sang, exsude de l’huile parfumée en tordant tout son corps ainsi que le vrai lait maternel et des filets d’eau de miséricorde. Pourtant, même les enfants qui ont reçu des grâces, au lieu de consoler Jésus et la Sainte Mère, sont train de Leur enfoncer un grand clou. Seigneur, pardonnez à tous ces enfants et ressuscitez-les ! Amen.

Comme Jésus est venu en nous à travers le Sacrement de l’Eucharistie, enlevez notre égo qui est en nous, et à la place, demeurez en nous pour que nous devenions vos instruments qui servent à sauver tout le monde. Nous nous confions entièrement à Jésus jusqu’à nos pas. Amen ! Réalisez tout en nous selon Votre volonté, et non pas selon notre volonté.

Un très grand nombre d’enfants de ce monde plongé dans les ténèbres offense Dieu. Cependant, accordez-nous la grâce merveilleuse qui permette de faire fondre ces ténèbres par l’amour. Ainsi, nous qui sommes transformés à cent pour cent, faites-nous devenir des instruments qui rendent seulement Gloire au Seigneur. Amen !

Le restant de notre vie, utilisez-nous, qui sommes petits, comme vos instruments pour que nous puissions œuvrer pour la Gloire du Seigneur et la victoire du Cœur-Immaculé de la Sainte Mère et réalisez le miracle d’amour. Ce faisant, faites-nous rendre Gloire au Seigneur et consoler la Sainte Mère. Ne cessez pas de rendre grâce.

Seigneur, vous qui connaissez tous les péchés
de cette pécheresse

Lavez la douloureuse blessure avec l’amour,
la Sainte Eucharistie et le Sang Sacré du Seigneur

Pardonnez cette pécheresse qui errait
Mon repos, c’est le Seigneur lui seul et je serai dans vos bras.

Toutes les grâces sont données pour d’innombrables enfants
En criant toujours la même antienne, le sang a jailli de Votre corps.

Jésus, mon Père, maintenant n’endurez plus vos souffrances
Maintenant avec la pénitence, je ferai un nouveau départ

Seigneur, Seigneur, notre Jésus, votre amour paternel si grand
Vous guérissez mon corps et mon âme
qui sont remplis de blessures.

Comment pourrai-je répondre à l’amour sublime
que vous m’avez accordez
Je chanterai la Gloire du Seigneur pour les siècles des siècles.

En chantant toujours l’amour,
je suis une pécheresse qui n’a pas vécu l’amour.

L’amour du Seigneur me prend dans les bras de la Sainte Mère
Comme Jésus et la Sainte Marie acceptent cette pécheresse

Je vivrai une vie de ressuscitée et je serai sauvé
dans la pénitence.

Le Sacré-Cœur de Jésus et le Cœur-Immaculé
de la Sainte Marie qui sont dans l’amour complet

En me baissant avec humilité,
je mettrai en œuvre la force de l’amour

Jésus, Vierge Marie, je réparerai vos cœurs déchirés
J’irai au Ciel en amenant tout le monde
dans « Marie, l’Arche du Salut » Amen

Extraits du Témoignage de Julia, le 2 décembre 2017 (PDF) : Cliquez