- Pourquoi la Vierge pleure-t-Elle?


- Miracles à Naju


- Signification des signes à Naju


- Qui est Julia Kim?

- Cinq parcours 
d’exercise spirituel pour la sanctification


- Le Témoignage
et l'
Expérience de sa foi, Julia

- Les témoignages de Julia au cours de la veillée de prières du premier samedi
 

- La douleur de Julia
comme âme de
victime

 

 

Extraits du témoignage de Julia Kim, le 3 janvier 2015

La demande de la Sainte Mère :
« Parle de ta vie et de ta famille, dont tu t’es bien occupée> »

bullet03_glitter.gif  Loué soit Jésus!   Louée soit la Sainte Mère!

Aujourd’hui, c’est le Premier Samedi de la Nouvelle Année 2015.
Ouvrons nos coeurs à Jésus et à la Sainte Mère pour recevoir de plus grandes grâces . Je vous souhaite beaucoup de bonheur durant l’année.

Je vous encourage à rester éveillés à tout moment parce que nous ne savons pas quand Dieu viendra nous chercher et il se passe beaucoup d’évènements dans le monde entier en ce moment.

Le 1er Janvier, quand je priais le Rosaire avec les pèlerins, je suis tombée en extase.

La Sainte Mère me dit : « Regarde ce monde! »  Elle me montra le monde.  De nombreux meurtres étaient commis et ce monde était déjà rempli d’une décadence qu’aucun mot ne pourrait décrire. Je ne parle pas seulement des guerres avec des armes blanches (couteaux, machettes, etc) et des armes à feu. Mais plutôt de tant de personnes qui tuaient aussi avec leurs langues  en jugeant et en calomniant les autres. De plus un grand nombre de personnes de notre clergé et de religieux blasphèmaient Dieu, commettant ainsi des sacrilèges mortels en ce monde ce qui est au-delà de la description.

Dieu le Père, qui avait regardé tout cela, tremblait de colère et au même moment, la coupe de courroux, élevée bien haut, trembla et répandit graduellement sur le monde, un feu détonnant, enflammant plusieurs lieux.  Je vis tout cela dans cette vision.

Changer nos vies en prières

Je vis aussi plusieurs avions qui s’écrasaient, entraînant la mort de la majorité des passagers. Il y eut un accident d’avion où une femme qui ne manque jamais un pèlerinage à Naju, survécut a l’accident. Notre Seigneur et sa Sainte Mère nous sauveront quand bien même nous sommes dans des situations extrêmement dangereuses, si nous les suivons et leur faisons totalement confiance. Cependant ne baissons pas la garde, ne restons pas impassibles mais gardons nos âmes bien pures et prêtes car personne ne sait quand Dieu viendra prendre nos âmes.

Dans ce contexte, nous avons à purifier nos esprits et à nous aimer les uns les autres.  En même temps, nos esprits sont habités par l’orgueil, la forte personnalité et les mauvaises habitudes. Nous devons les arracher avec la racine. C’est difficile de les déraciner. Si, constamment, nous « changeons nos vies quotidiennes en prières », comme Jésus nous l’a enseigné à Naju, en enlevant ces attitudes horribles et égoïstes, nos âmes s’embelliront avant même que nous ne le réalisions. En « changeant nos vies en prières » à chaque moment de nos vies, nous restons constamment   en éveil spirituel.

C’est pourquoi la Sainte Mère nous le rappelle avec tant de force car il n’y a que  peu de personnes qui savent comment offrir cette prière.

Je ne connaissais pas cette prière quand j’étais jeune. Néanmoins, dans mon enfance, je pensais : « Je dois mener une bonne vie ». C’est pouquoi je mettais de l’ordre partout. C’est ce que les membres de ma famille remarquaient quand ils s’exclamaient : « Oh! Hong Sun (Julia) est passée par là ! » en voyant comme la maison était bien rangée quand ils rentraient. Je ne parle pas de cela pour me flatter mais parce que la Sainte Mère m’a demandé d’en parler : «  Raconte la vie que tu as menée et parle de ta famille dont tu t’es si bien occupée »  J’ai épousé Julio qui est l’aîné de huit frères et soeurs.  Je refusais les hommes qui voulaient m’épouser s’ils n’avaient pas de père,  peu importe la grande dot qu’ils m’offraient.

Je voulais recevoir l’amour paternel de mon beau-père mais...

Je perdis mon père quand j’étais jeune.  Alors, pour remplacer cet amour paternel qui me manquait, je désirais au moins être aimée de mon beau-père , parce que, à mes yeux, mon cas ressemblait à celui de mon oncle qui prenait bien soin de sa terriblement méchante belle-fille. Même ma tante et d’autres membres de ma famille étaient contre ce mariage et m’en dissuadaient en disant : « Es-tu folle? »  Mais finalement je me suis mariée et  en conséquence, mon beau-père et ma belle-mère n’ont cessé de  m’ignorer.

 

J’ai emménagé dans la maison de mes beaux-parents parce que mon beau-père était paralysé à partir de la taille suite à une attaque. Ma belle-famille consistait de 16 membres comprenant une belle-grand-mère âgée de plus de 90 ans, deux fils de mon beau-frère qui étudiaient à l’université et le fils d’un ami de mon beau-frère. Je m’occupais de toute cette famille, même de mon beau-père malade et aussi du bébé que je portais dans le dos.

Je m’occupais de tout ce monde sans l’aide de personne. Imaginez ceci. Je devais puiser de l’eau avec un seau des douzaines de fois par jour pour les 16 personnes parce que nous n’avions pas l’eau courante dans la maison de ma belle-famille. Je nettoyais et essuyais le parquet de la maison avec un balai-éponge qui était toujours plus blanc que le torchon de nos voisins, selon les dires des autres.  

Je nettoyais la maison toujours au milieu de la nuit après avoir terminé mon travail. Puis, je partais chez la belle-grand-mère et lui faisais un massage. Même si tout le monde me disait que je regretterais d’épouser l’aîné d’une grande famille, j’étais si heureuse de montrer mon amour en dépit de ma fatigue.

De tout mon coeur, je m’occupais de mon beau-père et j’avais le sentiment qu’il récupèrerait de sa maladie s’il prenait des médicaments de la clinique orientale située à l’est de la ville. Mais maintenant que j’y pense, le Seigneur me le fit savoir alors même que je ne LE connaissais pas à cette époque.  

Après avoir obtenu la permission de ma belle-mère et guidée par le Seigneur, j’ai conduit mon beau-père à cette clinique orientale où il commença un traitement d’acupuncture. Après avoir concocté attentivement un remède d’ herbes médicinales que je m’aprêtais à lui donner en disant : « Père, buvez cela.», il me cria : « Va-t’en! » Alors je répondis en soumission: « Oui, père ». Il fut totalement guéri 6 mois après.

Je vous offre à tous, ma sincérité et mon amour maintenant.  Si quelqu’un souffre d’attaque cardiaque et de la maladie d’Alzheimer, soyez totalement guéris!

 

À cette époque, je mettais le couvert et desservais la table pour toute ma belle-famille. Mais je n’ai jamais dit à mon mari Julio : « J’ai tellement souffert à cette époque! »

Je préparais aussi très bien le « sung-nyung » (le riz-brulé coréen) en le cuisant lentement et à petit feu. Quand j’en offris à mon beau-père, il me hurla : « Pose-ça là et va-t’en! ». Après la guérison de sa maladie d’Alzheimer, alors que je préparais ses chaussures pour sortir, il me hurla : « Pose-les là et sors de ma vue! » Alors je répondis  en toute soumission : « Oui, père. » en lui apportant rapidement sa canne mais il hurla encore :« Pose-la ici et ôte-toi de ma vue. »

Malgré tout, je l’accompagnais jusqu’au portail et lui dis : « Père, passez un bon moment. » Il me répondit alors : « Ne viens pas. Sors de ma vue! »

Bien que je ne cessais de recevoir des ripostes violentes et froides, je continuais à tout faire pour mon beau-père. Je pense que le Seigneur a permis que toutes ces hostilités m’arrivent alors même que je ne LE connaissais pas à l’époque.

Nous pouvons être heureux ...si nous ne sommes pas trop exigeants.

Nous devons nous vider de nous-mêmes et témoigner de l’amour parce que nous sommes des personnes qui connaissent le Seigneur. Mon beau-père vécut 3 ans après la guérison totale de sa paralysie partielle mais il restait toujours froid à mon égard et m’humiliait.

Un jour, alors que je visitais ma belle-famille avec tous mes enfants, il nous parla pendant toute la soirée. Parce que j’ai ressenti alors qu’il m’avait acceptée comme un membre de sa famille, je lui ai pardonné toute l’humiliation que j’ai subie pendant ces quelques années.

Julia Kim qui parle aux pélerins en souriant malgré des souffrances sévères

Ce jour-là, il mourut. Je ne pourrai jamais oublier ce moment de joie quand il m’a souri pour la dernière fois. Chacun de nous doit se sentir aimé. Nous sommes heureux quand nous sommes traités avec beaucoup d’égards et en n’étant pas avides. Quand nous ne sommes pas aimés, nous sommes frustrés et malheureux.

Le Seigneur m’a guidé et m’a entraîné à « changer ma vie en prières » pour que pour que ce que j’ai à faire, je le fasse avec clarté et netteté, quand bien même je ne Le connaissais pas ( à cette époque). Alors, comment mettre en pratique la « transformation de notre vie quotidienne en prières »? Nous devons offrir notre vie quotidienne généreusement sans rien omettre.

Alors que la procession pour l’offrande des fleurs et des bougies était terminée, je sentis qu’on marchait continuellement sur ma jupe. En me retournant, je vis qu’elle s’était prise dans les chaussures de Julio. Les gens qui nous regardaient et nous-mêmes, nous devons absolument saisir cette occasion pour prier : « O Jésus! Merci d’abaisser mon ego pour qu’il ne puisse pas lever la tête. » Même quand nous nous rabaissons, notre orgueil peut prendre le dessus et tergiverser si nous ne faisons pas attention.

Que faites-vous quand vous vous réveillez le matin? Quand j’étais catéchumène, j’ai toujours eu en ma possession de l’Eau Bénite dont je me servais. À votre réveil, aspergez aussitôt de l’Eau Bénite pour commencer la journée. Aspergez de l’Eau Bénite quand vous faites le signe de la Croix ou quand vous êtes en voiture. Vous connaissez la puissance de l’Eau Bénite de Naju, n’est-ce pas?

Il y a quelque temps de cela, une femme de Pusan qui était possédée par Satan vint à Naju le 30 Juin, le jour de l’anniversaire des Premières Larmes de Notre Dame. Elle vint parce qu’elle avait échoué dans toutes ses tentatives pour repousser Satan. Le Père Jerry Orbos des Philippines et quelques prêtres d’autres pays visitaient la Chapelle de la Sainte Mère ce jour-là.

Ils aspergèrent de l’Eau Bénite sur la femme et essayèrent d’exorciser le démon.  Cela ne réussit pas.

Je tendis immédiatement l’Eau Bénite de Naju aux prêtres. Ce n’est qu’à partir de ce jour-là que j’ai réalisé l’énorme puissance spirituelle de l’Eau Bénite de Naju. Quand les prêtres répandirent l’Eau Bénite de Naju sur la femme, le démon sortit en hurlant douloureusement : « Oh! Que c’est brûlant! »

Nous ne serons jamais ASSEZ RECONNAISSANTS
envers le Seigneur!

S’il vous arrive un accident et que vous vous plaigniez de la sorte : « Quelle malchance! Pourquoi Jésus et Maman Marie ont permis cet accident malgré leur promesse de nous protéger au milieu de ces épreuves extrêmement dangereuses! », alors le démon nous privera de la grâce que nous avons reçue du Seigneur et de la Sainte Mère.  

Au lieu de nous plaindre, nous devrions dire :  « Cet accident aurait pu être plus grave. Mais, merci Seigneur de m’avoir protégé du pire! ».  Quelle différence dans notre attitude!

Quand vous souffrez d’une migraine, ne dites pas : « Alors que je dois partir à la Montagne de la Sainte Mère, pourquoi ai-je une si terrible migraine? »  Mais offrez votre souffrance en priant ainsi :« O Jésus, je vous offre cette douleur pour le Seigneur et la Sainte Mère ainsi que pour la guérison des membres de ma famille! » Voila comment CHANGER NOTRE VIE QUOTIDIENNE EN PRIÈRES. Si toutefois vous dites : « Oh! Je ne peux pas partir au sanctuaire de Naju à cause de cette mauvaise migraine! », cela rendra le démon tout joyeux!

Beaucoup de gens se plaignent de petites douleurs comme les migraines, les blessures et les égratignures; les démons nous posent des pièges pour rendre nos coeurs insensibles et nous priver des grâces accordées par le Seigneur et la Sainte Mère. Même si nous avons une blessure grave, nous devrions dire : « J’aurais pu me casser les os mais j’ai eu seulement une blessure. Merci, Seigneur! Merci, Sainte Mère! »  et mener une vie de gratitude infinie. Si vous avez une fracture à la main gauche, vous pourriez dire : « Merci, Jésus! Ma main droite n’est pas cassée! », mais si votre main droite aussi est cassée: « Merci, Jésus! Mes jambes ne sont pas fracturées, donc je peux marcher! » Ainsi, nous avons tant d’occasions de rendre grâce  au Seigneur.

Chers enfants de Dieu!  Ne soyez pas égoïstes en gardant la gratitude et l’amour pour vous-mêmes! L’amour est doux mais peut être  aussi amère que la bile. Pourquoi? C’est parce que nous devons accepter les erreurs des autres avec amour.  Si votre époux ou votre épouse vous trompe, ce serait difficile de l’aimer mais l’amour doit dépasser ces erreurs et nous devons aimer. Notre amour sera renvoyer faire écho à nous.  Même si nous n’avons pu recevoir l’amour pendant notre vie terrestre, nous recevrons certainement l’amour infini de Dieu dans l’éternité. Croyez-le!

 

Comme nous commençons une nouvelle année, laissons derrière nous les mauvais souvenirs et pardonnons.  Nous avons à « changer notre vie quotidienne en prières » à tout moment. Quand je m’arrache des cheveux blancs, mon assistant m’empêche de le faire parce que je vais souffrir. Mais puisque je transforme ma vie quotidienne en prières, je le fais tout en priant de la sorte :  « Seigneur! Veuillez enlever entièrement la décoloration de nos âmes et remplir l’espace vide, là où ont été arrachés les cheveux, par l’Esprit Saint. »

Après cela, je remercie le Seigneur : « Merci, Jésus! Vous avez enlevé toutes ces mauvaises habitudes de nos âmes! »

Changer notre vie quotidienne en prières est différent de l’Oraison Jaculatoire qui est offerte à des heures précises.  « Changer nos vies en prières » est une prière offerte à tout moment; par exemple, au réveil, en se brossant les dents, en se lavant, en faisant le nettoyage, en s’habillant, en marchant... (référence :http://www.najumary.or.kr/French/consecration/practice.htm)

Nous l’ oublions souvent alors nous ratons les occasions  de « changer notre vie quotidienne en prières ».

Par exemple, après un repas au restaurant, quand vous avez un morceau de viande coincé dans les dents, vous utilisez un cure-dents pour enlever ce qui gêne entre vos dents. Alors, à ce moment-là , vous pouvez prier ainsi : «  Jésus, je vous en prie, veuillez enlever de nos âmes les mauvaises habitudes que nous avons et les choses inutiles _ pas seulement les miennes mais aussi celles des autres. _ » En faisant ainsi, vous pouvez offrir tout ( à Dieu ).

En plus , nous pouvons prier à tout moment même lorsqu’on se souvient de quelque chose qui a eu lieu dans le passé et que nous avions oublié de transformer en prières ;

C’est plus facile à un chameau de passer à travers le trou d’une aiguille que pour une personne d’entrer au ciel. Néanmoins, en « changeant notre vie quotidienne en prières », nous pouvons prier à tout moment, quand nous sommes au lit, au réveil, pendant qu’on fait des exercices, etc... Ainsi nous réaliserons que nous ne sommes pas éveillés spirituellement si nous ne changeons pas nos vies en prières.  Si nous essayons de faire de notre mieux en transformant notre vie quotidienne en prières, sans négliger les choses les plus insignifiantes, nous jouirons du bonheur éternel au ciel.

La Sainte Mère a répété les mêmes paroles tant de fois : « Ne vous trouvez pas d’excuses,  ne justifiez pas vos fautes, ne mentez pas ». Si nous n’obéissons pas à ces paroles, pourrons-nous jamais aller au ciel? Nous perdrons plutôt les trésors que nous avons accumulés au ciel. C’est pourquoi notre priorité est de nous corriger.  Maintenant que nous célébrons une nouvelle année, brisons nos mauvaises habitudes et rapprochons-nous de Jésus et de Maman Marie avec un coeur renouvelé.   

AMEN.