- Pourquoi la Vierge pleure-t-Elle?


- Miracles à Naju


- Signification des signes à Naju


- Qui est Julia Youn?

- Cinq parcours 
d’exercise spirituel pour la sanctification


- Le Témoignage
et l'
Expérience de sa foi, Julia


- Les témoignages de Julia au cours de la veillée de prières du premier samedi
 

- La douleur de Julia
comme âme de
victime

 

 

Messages spirituels inspirés de Maman Julia et sa prière de guérison
 
(Le 3 août 2019)

https://youtu.be/jIXXKUfmiLA
 

bullet03_glitter.gif  Loué soit Jésus! Louée soit la Sainte Mère

Je suis heureuse de vous rencontrer. Aujourd’hui, j’ai pensé que j’avais encore besoin d’aller au Rassemblement de Prières même si je devais mourir en ce lieu. Voilà pourquoi je suis là maintenant pour vous voir et dire au moins bonjour à chacun de vous. Pendant la Réunion du premier samedi dernier, je vous ai dit : « Maintenant, Je peux voir un petit signe d'espoir de vivre ! » Mais ces derniers jours, d’étranges choses continuont d’avoir lieu et les démons sont déterminés à me tuer en permanence.

Aujourd’hui, j’ai prié sur les couvertures et les draps de lit (des objets que les pèlerins vont utiliser). Je les étale puis je souffle sur ces objets en les embrassant l’un après l’autre de tout mon amour et de toutes mes forces. A mon grand étonnement, une grande quantité du Précieux Sang est descendu abondamment tout le long du chemin jusqu’ici sur les couvertures, les draps de lit et même sur les tissus pour les vêtements sur lesquels Il a coulé momentanément.

A ce moment là, quatre personnes étaient avec moi et elles s’écriaient « Oh en voilà un ici! » « En voilà un autre là! » Ensemble nous en avons été témoins.

Donc, j’espère que chacun de vous recevra beaucoup de grâces aujourd’hui. (Amen!) Chaque premier samedi de la Réunion de Prières ou d’une commémoration, je me fais couper les cheveux. Pourquoi est-ce que j’agis ainsi ? Pour avoir l’air jolie ? Non. Je prie le Seigneur de couper sans exception toutes les mauvaises habitudes, en commmençant par les miennes et ensuite par les vôtres à vous pèlerins. (Amen!) Ma main tremblait en les coupant. Parfois, quand mes mains tremblent en me maquillant (en éprouvant des douleurs), j’applique le maquillage du mauvais côté.

J’ai reçu beaucoup de souffrances de choses différentes. Mais j’espère que vous serez guéris à travers mon offrande totale de ses douleurs. (Amen !) Malgré mes souffrances, j’ai pensé que ce serait bien de pouvoir au moins m’asseoir avec vous pour se regarder dans les yeux et partager l’amour. Vous me manquez beaucoup également. C’est pourquoi je me suis traînée pour venir jusqu’ici. (Amen ! Applaudissements)

Chers pèlerins, vous devez être reconnaissants de pouvoir dormir sans cette canule d’oxygène. Vous devez être reconnaissants de pouvoir dormir en position couchée. (Amen !) Je ne suis pas en train de parler de vous mais il y a tant de gens qui ne sont pas reconnaissants de ce qu’ils ont. Certaines personnnes ont recours à la chirurgie esthétique pour augmenter le volume des seins. Et cette même personne aura recours à une autre opération en raison des effets secondaires et cela peut entraîner de nombreuses maladies. Si vous avez une poitrine plate, ne vous inquiétez pas pour ça. Rappelez-vous que c’est dificile de porter le Hanbok, le costume traditionel coréen quand on a une grosse poitrine.

Chers pèlerins, nous devons être reconnaissants pour tout ce qui nous est donné. (Amen !)

Que notre poitrine soit généreuse ou non, soyons reconnaissants. Vous ne devez pas vous vanter d’avoir un joli visage ni être désapointée d’avoir une apparence laide. Si vous n’êtes pas jolie, vous devez être reconnaissant pour cela. C’est bon de ne pas être pourchassée par les hommes. Les personnes qui sont belles sont souvent harcelées par les hommes. Les beaux hommes font également face à des problèmes qui sont liés aux femmes. Il y a beaucoup de harcèlements. Mais ne vous inquiétez pas si vous êtes laids puisque vous n’avez pas à vous inquiéter des harcèlements ! C’est déjà quelque chose pour lequel nous devons être reconnaissants, n’est-ce pas ?  

Que vous soyez beaux, que vous soyez laids, il y a des avantages et des inconvénients. Nous devons remercier Dieu qui nous a créé pour tout ce qu’Il nous donne. (Amen !)

Quand j’étais plus jeune, beaucoup d’hommes m’abordaient. Je pensais alors : « Faut-il que je peigne des taches noirs sur mon visage ? » Ainsi, j’avais l’habitude de sortir sans me maquiller. Parfois même, je traçais des taches noires puis priais : « Seigneur, je Vous en prie, donnez-moi beaucoup de taches noires sur la visage. » Bien que j’étais dans la quarantaine, je gardais la taille fine, c’est pourqui les hommmes me suivaient et me disaient : « Hé, mademoiselle... » Je leur expliquais que j’étais mariée et mère de famille avec des enfants mais cela ne servait à rien.

Alors j’ai prié Jésus pour qu’il me fasse grossir. Bien que je ne sois qu’une femme au foyer, je priais ainsi : « Faites que je grossisse comme les autres femmes au foyer et accordez-moi beaucoup de taches noires sur le visage, je Vous en prie. » Ensuite, il m’a donné 103 taches noires sur le visage. Après cela, j’ai arrêté de les compter. Parfois, il y avait plus de taches, parfois, il y en avait moins.

Quand j’étais enfant, mon cousin qui était plus âgé que moi amenait ses amis à la maison. Ils ont dit qu’ils pouvaient enlever la tache de mon visage avec de la soude mais ça a atterri du mauvais côté de mon visage. Cette marque reste jusqu’à maintenant sous la forme d’une tache blanche. Mais ce n’est pas grave, c’est soit blanc ou noir. Nous devrions être reconnaissants en toutes circonstances.    

En passant, c’est la même chose que pour les prières : ‘Jésus, je Vous prie de me faire grossir.’ Je le regrette maintenant. Le Seigneur m’a donné un corps mince avec une taille de 23, 24 pouces (une taille de guêpe) quand j’avais la quarantaine. J’aurais dû être reconnaissante. Mais, comme les hommes me poursuivaient, j’ai alors prié : « Je Vous prie de me faire grossir ». A présent, même si j’essaye de réduire l’enflement de mon corps, je n’y arrive pas. Insuffisance cardiaque, linphoedème, insuffisance surrénale, je souffre de toutes sortes de défaillances.

Même en suivant un régime désespéré en ne mangeant rien, cela ne m’a pas rendu mince. Donc, chers pèlerins, que nous soyons gros ou maigres, soyons reconnaissants pour tout ce qui nous est donné. (Amen!)  Ne priez pas de la manière suivante « J'ai fait cette chose là alors faites ceci pour moi. », mais soyez reconnaissant pour tout ce que Dieu nous a déjà été donné.

Je transpire beaucoup quand je prie sur les objets sacrés. Je prie pour que le Seigneur transfuse tous mes sacrifices en vous comme de l’oxygène pour vous. Transformer notre vie en prières, cela n’a pas de limites. C’est vraiment une bonne chose que vous puissiez aussi transformer en prières tout ce qui s’est déjà passé.  

Supposons que vous laissiez échapper un pet malgré vous. Comme beaucoup de gens étaient à côté de vous à ce moment-là, vous essayez de vous en accommoder comme si vous n’étiez pas embarrassé. Mais il est sorti sans contrôle. « Oh ! que faire ? » Ensuite vous essayez de vous cacher.

Dans ce cas-là, si vous ne pouviez pas prier au moment même où ça s’est passé, mais vous pouvez encore prier plus tard.: « Ah ! Je ne pouvais pas prier plus tôt pour cela. Jésus, maintenant je suis en train de prier, je Vous prie d’enlever non seulement toutes mes mauvaises habitudes mais aussi celles de ma famille, de mon entourage, et toutes ces mauvaises choses. » (Amen !)

Vraiment, vous pouvez offrir chaque chose en les transformant en prières, non seulement quelque chose qui vient de se passer peu de temps auparavant, mais aussi des choses qui ont eu lieu il y a de nombreuses années ou dizaines d’années chaque fois que vous vous en rappelez. Alors, comme c’est bon de pouvoir transformer notre vie quotidienne en prières ! Ca n’a pas de limites, n’est-ce pas ? Offrons tout gracieusement vers le haut avec les prières de la Vie. (Amen !)

Vous voulez en savoir davantage à propos du Père Chang, n’est-ce pas ? Voilà comment le Père Chang est venu ici. Beaucoup d’entre vous connaissent déjà cette histoire. Un président de l’entreprise et sa femme sont venus ici à Gwangju pour le Rassemblement de la Prière en mai 1991. Ils étaient déjà bien connus des fidèles laïcs de l’Eglise. Il est venu et a participé à la Réunion de Prières, puis le lendemain, il est entré en conflit avec moi.

« Julia, laissez-moi vous poser une question. » _ « Oui. » _ « Pourquoi est-ce que vous singez la Messe catholique comme ça ? » _ « Nous ne l'avons pas fait. » _ « C’est ce que vous avez fait. La nuit passée, vous avez singé la Messe. » _ « Ce nous avons fait, ce n’est pas » _ « Vous avez lu la Sainte Bible, les Messages et vous avez prié. » _ « Cela n’est pas une imitation de la célébration de la Messe catholique, n’est-ce pas ? »

J’ai trouvé des gens qui disent même qu’ils travaillent durement pour l’Eglise actuellement mais on n’en sait pas beaucoup plus. Donc, je lui ai répondu : « Monsieur président, que signifie prier ? Prier c’est une conversation avec Dieu. » N’est-ce pas? (Oui…) Notre prière c’est une forme de conversation avec Dieu. C’est pour cela que nous devons lire la Bible. La conversation que nous avons consiste à envoyer et à recevoir. Mais beaucoup de gens prient uniquement ainsi : « Mon Dieu, fais ceci pour moi. »

Bref, la plupart de leur prières consiste seulement à demander ce qu’ils veulent de Dieu. « Veuillez guérir mon fils. » Et pour leurs parents éloignés, cela risque de s’étendre davantage. Mais pour prier sincèrement, nous devons écouter la Parole de Dieu. C’est pourquoi nous écoutons toujours la Parole de Dieu provenant de la Sainte Bible pendant la Messe. Je possédais quelques Bibles qui étaient en piteux état. J’avais toujours avec moi la Sainte Bible et un chapelet même si je n’arrivais pas à lire beaucoup.

Je n’arrivais pas à lire autant à cette époque mais j’avais toujours la Bible et le chapelet dans les mains. Nous devons écouter la Bible et prier. Nous devons aussi lire les Messages et prier le Rosaire. Chers pèlerins, comme nous pouvons le voir, notre Réunion de Prières ici n’est pas exactement la même chose que la célébration de la Messe. Mais à ce moment-là nous ne célébrions pas de Messe contrairement à ce que nous faisons actuellement à chaque Réunion de Prières. Alors, je lui ai dit : « C’est différent de la Messe. » Il a alors répondu: « Oh, c’est ainsi ? »

Même ceux qui semblent travailler durement dans l’Eglise ne connaissent pas bien l’enseignement authentique de l’Eglise. La personne qui se tenait à côté de lui lui a dit : « C’est la même chose qu’une Messe. Ils imitent la Messe. » Il a pensé ainsi (que la Réunion de Prières et la Messe étaient similaires) puisqu’il allait à l’Eglise sans comprendre pleinement la célébration de la Messe. Quand je lui ai expliqué en détail chaque chose, il était d’accord et a dit : « Oh, c’est ainsi ? »

Alors il m’a dit: « Ah, Julia, je voudrais vous aider. Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? » _ « Il est nécessaire d'envoyer un prêtre, ici. Nous avons besoin d’un prêtre. » J’ai répondu. Il a répliqué : « Quoi ? Un prêtre ? » Il pensait que je demandais un support financier puisqu’il était un homme riche. Mais quand je lui ai demandé un prêtre, il m’a demandé : « Qui alors ? »

Je ne connnaissais pas le Père Aloysius Chang à l’époque. Je ne savais rien à son sujet comme l’a mentionné le Père Chang lors de la Messe des funérailles du Père Chang. Il m’a demandé : « Eh bien, quel prêtre voudriez-vous avoir ? » Il a dit cela parce qu’il connaissait à titre personnel tous les prêtres ici. Il avait une forte infuence sur les prêtres et il était si proche d’eux qu’il jouait même au golf avec eux. _ « A qui pensez-vous pour exaucer votre souhait ? » Alors même que je ne connaissais pas le Père Chang, j’ai répondu : « Le Père Chang Hong-bin peut le faire. » _ « Le Père Chang Hong-bin ? Entendu! Je l’amènerai ici. » Voilà donc comment le Père Chang est venu ici à Naju.

Père Chang était à Bosung (dans le quartier) à ce moment-là. _ « Père, allons ensemble à Naju. » _ « Naju ? Pour quelle raison ? » Avant cet événement, lorsque le Père Chang avait visité les Etats-Unis, il avait vu une vidéo sur Naju. _ « Vous avez vu Julia Kim de Naju sur la vidéo. » il a dit. C’est ainsi que le président lui a proposé d’alller à Naju. _ « Entendu. Mais je n’ai pas le temps d’y aller demain. Allons-y après-demain. » Oh, mais ensuite son coeur s’est enflammé pour venir à Naju !

Il ne pouvait plus attendre jusqu’à ce jour-là. Alors il a téléphoné au président : « Oh, je ne peux pas attendre jusqu’à après-demain. Allons-y demain. » Voici comment le Père Chang est venu ici à Naju. C’était le 23 mai 1991 (lorsque Notre-Dame lui a donné un Message).

Pendant qu’il regardait la statue de la Sainte Mère, il a remarqué les larmes qui s’écoulaient de Ses yeux puis il a touché Ses yeux avec la croix de son chapelet. Cela s’est passé ainsi. (Les pèlerins étaient en train d’applaudir quand Julia s’est levée de toutes ses forces.) En voyant le Père Chang agir ainsi, le président s’est écrié : « Père ! Cela pourrait blesser Ses yeux! » Moi aussi, j’étais surprise. Dès que le Père Chang eut enlevé la croix de Ses yeux, les larmes se sont mises à couler abondamment des yeux de Notre-Dame.  

Voici le Message qui lui a été transmis quand il a été témoin des Larmes de Notre-Dame : « Si vous faites connaître mon Coeur Immaculé qui est en train de brûler d’amour à tous les enfants de ce monde, vous ferez l’expérience de souffances. Mais votre âme sera purifiée et rendue plus forte comme l’or est purifié dans le feu. Ce que vous perdrez dans le monde se transformera en joie éternelle en me gagnant. » (Amen !)  

Ainsi le Père Chang a commencé à accepter les Messages d’Amour de Notre-Dame de Naju. Avant cet événement, on disait qu’on ne pouvait pas passer le temps agréablement sans le Père Chang. Il était chargé des affaires générales du club de golf pour les prêtres. Il jouait aux jeux de cartes et au golf. Il aimait que les autres puissent jouer joyeusement.

La manière dont il jouait aux cartes est très intéressante : « Harat cha cha cha cha ! ». Sans la présence du Père Chang, les prêtres disaient que le jeu n’était pas suffisamment amusant. Vous savez comment j’ai offert en sacrifice le café. Vous ne le savez pas ? Après les Larmes versées par Notre-Dame, nous avions prévu d’avoir une veillée de prière trois fois de suite. Beaucoup de bénévoles s’y sont joints y compris ceux de Séoul, Mokpo et Gwangju. La Sainte Mère a commencé à verser des Larmes alors que je dirigeais un salon de coiffure au même moment.

Mais j’avais beaucoup d’employés dans mon salon de coiffure. Après avoir servi tous mes clients tard le soir, je préparais des collations et du café pour le donner aux personnes qui venaient à la veillée de prière mensuelle. Je faisais tout moi-même. Personne ne m’aidait. Mais chers mèlerins, quoique nous fassions, nous devons le faire joyeusement. Ne pensez pas de cette manière : « Comme je souhaite que les autres viennent m’aider rien qu’un peu ! »

Tous les jours, c’est moi seule qui préparait la veillée de prière après ma dure journée de travail alors que les autres disposaient de temps libre. Mais jamais je n’ai eu l’idée de leur demander de venir m’aider. Nous devons agir de cette manière-là. « Je travaille beaucoup mais pas eux. » Ne pensez pas de cette façon-là. « Oui, laissez-moi le faire parce que je peux le faire. Quelle bénédiction que je puisse faire quelque chose! » C’est dans cet état d’esprit que nous devons faire notre travail.

Donc je préparais le café pour tout le monde. Nous commencions à prier dans la soirée jusqu’à 4h00 du matin. Ils ont dit qu'ils ne pouvaient plus continuer. Ils sont allés dormir à 4 heures du matin. Cependant j’avais un entretien privé avec chacune des personnes qui le souhaitaient. Cependant nous étions tous des bénévoles. Ensuite, au levé du jour, je devais retourner à mon salon de coiffure pour continuer mon travail quotidien. En faisant ainsi, au moment où nous avons accompli la deuxième « veillée de prière de 9 jours », les gens disaient qu’ils n’en pouvaient plus.

En préparant le café, il m’est venu à l’esprit : « Plutôt que de boire du café pour rester éveillée, offre du café à boire en sacrifice. » Savez-vous à quel point j’aime le café ? Chaque fois que j’allais en ville avec mon bébé sur le dos et que je passais devant un café, je me réjouissais de l’arôme du café : ‘Hum ~’

« Oh, quel arôme corsé! Oh! C’est fantastique! » J’appréciais l’arôme et je rentrais chez moi. J’aimais tant le café mais je l’ai offert en sacrifice. Les bains publics étaient juste à côté de mon magasin. Mais j’ai aussi offert en sacrifice l’agréable bain et, à la place, je me baignais dans ma cuisine après avoir fait réchauffé l’eau. J’ai économisé de l’argent en m’abstenant de boire du café et de profiter du confort des bains publics chaque fois que j’avais envie de me baigner. Alors je mettais l’argent épargné dans ma boîte de bienfaisance.

Comme j’étais très rapide pour couper les cheveux, je pouvais facilement subvenir aux besoins des autres avec l’argent que je gagnais en coupant les cheveux de mes clientes. Cependant, je me disais : « Comme cela aurait plus de valeur si j’aidais les autres en me servant de la boîte de bienfaisance où se trouvait l’argent que j’y avais mis à l’aide d’un sacrifice. » Ainsi j’ai offert en sacrifice le bain (aux bains publics). Cela ne signifie pas que je ne prenais pas du tout de bains, mais je me baignais chez moi en faisant bouillir de l’eau chaude. Je réchauffais l’eau à l’aide d’un poele sur du petit bois.

Alors, j’ai dit au Père Chang que j’avais offert en sacrifice le fait d’arrêter de boire du café. Il a répliqué : « Moi aussi je vais offrir un sacrifice en utilisant un caddie (c’est à dire la personne qui accompagne les golfeurs). » Et plus tard je lui ai dit : « J’ai offert (en sacrifice) le fait de renoncer à sortir pour prendre un bain. » Il a répondu : « Je vais offrir (en sacrifice) mes jeux au golf. » Puis il a continué : « Je vais offrir mes cigarettes que je fume !» Comme cela, l’un après l’autre. De cette manière, il a offert aussi en sacrifice les jeux de cartes.

Un jour, quand il est venu, ma mère était en train de fumer. Il a demandé à ma mère de lui passer une cigarette. Puis il s’est mis à fumer sans hésiter. Je lui ai donc dit (elle essayait de lui rappeler sa promesse) : « Père, donnez-en-moi une aussi. » Il sortit une cigarette du paquet de cigarettes de ma mère puis me la passa. Je lui ai dit alors : « Moi aussi, je vais fumer. » Il ne comprenait pas ce que je voulais dire avec cette gesture. Et j’ai commencé à fumer parce qu’il avait fumé en dépit de sa promesse de faire l’offrande de fumer des cigarettes. En fait, je ne fume pas.

Alors, j’ai serrée la cigarette entre mes lèvres. Je n’ai pas avalé la fumé, mais j’ai tiré une seule bouffée dans ma bouche. J’ai instantanément eu le sentiment que ma bouche était brûlante de l’intérieur y compris ma gorge. Du pus a aussitôt commencé à emplir l’intérieur de ma bouche et j’étais incapable de boire de l’eau, encore moins de manger de la nourriture. Le docteur a dit : « Oh, cet impact va vous gêner un bon moment, peut-être trois mois. » Puis j’ai téléphoné au prêtre.  

 « A-P~re~ (Père ~) » « Pardon? Qu’est-ce qui ne va pas? Qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? » Il a compris rapidement. _ « Je ... » (Ma bouche me faisait mal!) _ « Qu’est-ce que vous dites? » _ «Je … » (J'ai mal dans la bouche!) _ «Qu’est-ce que vous dites? » J’ai laissé un frère qui m’accompagnait lui parler au téléphone de ma part. Il fit part au Père Chang que j’avais une inflammation de la bouche et de la gorge parce que j’avais fumé. Ecoutez attentivement. Le Père a dit: « Ah, c’est de ma faute! » Et à ce moment-là, l’inflammation dans ma bouche et ma gorge a complètement disparu.

C’est ainsi, comme le Seigneur et la Sainte Mère, Marie l’ont dit, si vous changez de vie, je vais me rétablir rapidement. Le docteur avait dit que ça prendrait plusieurs mois pour que je guérisse. Nous sommes sortis pour parler au prêtre dans un téléphone public puisqu’il n’y avait pas de portables à l’époque. Puis lorsque j’ai été guérie miraculeusement, je suis retournée voir le docteur tout de suite pour lui montrer ma bouche.

Le docteur et les infirmières étaient étonnés de cette guérison soudaine en un seul instant. Ma bouche qui présentait une inflammation auparavant s’était instantanément rétablie. Rappelez-vous, je ne suis pas rentrée directement chez moi. Je suis seulement restée à l’hôpital et sortie pour l’appeler au téléphone dans une cabine téléphonique, et l’inflammation a instantanément disparu pendant l’appel téléphonique.

Le Père Chang a tout accepté de cette manière. Il était simple comme un enfant et il admettait tout sans problème en disant un simple « Amen ». Notre Père Chang est un martyr. Il a tout accepté en disant « Amen». A chaque fois qu’il était sur le point de faire fausse route, le Seigneur me le montrait toujours à travers un rêve ou un sentiment. Donc, le Seigneur l'a protégé pour qu’il ne s’égare pas sur le mauvais chemin.

Après s’être effondré, il a souffert d’une hémorragie célébrale, et même après avoir subi une opération de 17 heures, il a survécu. Mais le premier jour de l’opération, des membres du « Rapport d’exploration 7 » sont entrés dans sa chambre d’hôpital sans son consentement. Bien qu’il s’agissait d’un espace réservé pour les patients, l’hôpital leur a montré tous ses résultats médicaux en détail. On avait prévu de le transferrer au bout de 4 jours dans un service général.

Je lui ai rendu visite matin et soir. Le troisième jour après son opération, je l’ai appelé. Il pouvait me parler au téléphone sans le moindre petit problème. Son transfert a été repoussé d’une journée et finalement on l’a transporté dans la chambre des patients le cinquième jour. Pendant son séjour à l’hôpital, il pouvait même me chanter une chanson, « Vers la plus haut lieu (le Ciel) ». Son état de santé s’était beaucoup amélioré.    

Mais le docteur a dit que contrairement au diagnostique initial qui requerrait 3 à 6 mois avant de recevoir des points de suture, on procèderait à la suture du crâne du Père Chang seulement une semaine après l’opération. En entendant ce que le docteur annonçait, nous nous sommes réjouis en disant qu’il s’agissait d’un miracle. Mais contrairement à ses prévisions, son état s’est détérioré en un état plus grave.

Il semblait qu’il allait mourir aussitôt après avoir quitté l’hôpital. Comme dans le film 007, on avait préparé notre voiture au rez-de-chaussée de l’hôpital, on l’a amené en chaise roulante jusqu’à la voiture, on l’a installé dans la voiture puis on l’a conduit dans un autre hôpital où il a été aussitôt opéré une deuxième fois. A ce moment-là, son cerveau était déjà entièrement rempli de bactéries. Après son séjour à l’hôpital, il est retourné à la maison. Il allait beaucoup mieux. Il pouvait manger de lui-même. Quand Julio a acheté de la nourriture avec du crabe, il a bien mangé. Son état de santé s’améliorait .

Cependant le Père Chang est décédé à cause d’une fâcheuse commotion célébrale puis il est monté au Ciel. Pendant la Messe des funérailles, il est apparu ainsi, il se tenait à côté de la Sainte Mère, Vierge Marie, escorté par les anges et il m’a appelé : « Maman Julia ».

Il s’adressait toujours ainsi à moi: « Maman! Maman ! », même lorsque je lui disais de ne pas le faire. : « S'il vous plaît, ne m'appelle pas 'maman' mais 'Julia ~', mon cher Père. » Il me disait : « Vous êtes ma mère spirituelle. » Puis il continuait de dire : « Je suis désolé d’être parti le premier avant vous. Nous aurions pu travailler plus longtemps ensemble. Mais je suis heureux d’être ici à présent ! » Et il me disait : « Je suis heureux. »

Donc nous ne savons pas quand car la même chose pourrait nous arriver. Nous n’avons jamais pensé qu’il nous quitterait si tôt. A l’heure actuelle le monde est en plein chaos. Nous ne savons pas quand et comment se passera le reste de notre vie et nous devons commencer à bien vivre.

Selon l’Evangile de Matthieu, chapitre 18, versets 6 à 9, mais aussi l’Evangile de saint Marc et également celui de saint Luc, chapitre 17, versets 1 à 2, même si on est soumis à la tentation, si quelqu’un entraîne son frère à pécher, il vaudrait mieux pour lui accrocher une meule autour du cou et d’être dans les profondeurs de la mer.   

Si votre main ou votre pied vous entraîne à pécher, mieux vaut les couper et les jeter au loin. Et si vos yeux vous entraînent à pécher, mieux vaut les arracher et vivre une vie d’handicapé que d’être jeté en enfer éternellement. N’ayons pas de meule autour de notre cou. Si nous vivons les Cinq Spiritualités selon les Messages donnés par le Seigneur et Notre-Dame, nous n’entraînerons pas les autres à commettre des péchés.

C’est moi qui ai besoin de changer, mais tout le monde veut que ce soit les autres qui changent, n’est-ce pas ? Beaucoup de gens font ainsi. Mais si je change la première, l’autre personne changera aussi. Chers pèlerins, allez et essayez de faire ainsi aujourd hui. Si vous n’aimez pas votre mari, dites-lui : « Mon chéri, je t’aime ! » Si vous n’aimez pas votre femme, dites-lui : « Ma chérie, je t’aime ! » Puis embrassez votre conjoint. Même s’il s’agit d’une démarche forcée, cela permettra à l’amour de fleurir plus tard.

Il y a des tas de choses que vous n’aimez pas dans votre conjoint. Tout deviendra-t-il beau? Non, beau pas du tout. Mais nous devons essayer d’aimer. Si vous ne renoncez pas à vous-mêmes, vous ne pourrez pas le faire. Nous devons nous détacher de nous-mêmes. Vous ne pourrez accepter l’autre personne que lorsque vous vous détachez de vous-mêmes. Voilà la raison pour laquelle je dois changer d’abord.

Si nous voulons que l’autre personne change sans nous changer nous-mêmes, c’est le mauvais chemin. On peut dire que ça ne provient pas de la foi. Mais si nous possédons une vraie foi, nous devrions nous changer nous-mêmes d’abord. Alors l’autre personne changera aussi tout naturellement.

J’ai donné un devoir à une dame. Je lui ai recommandé de dire trois fois « Je t’aime » à son mari quand il arriverait à la maison. Mais lorsqu’elle a voulu le faire, son mari est rentré saoul chez lui. Elle était sur le point de lui dire « Chérie, je t'aime! » mais elle a ressenti ‘Oh mon Dieu. C'est répugnant. Je ne peux pas. Je ne peux pas. bon sang!’ Mais, elle a pensé : ‘Oh non, on m'a donné ce devoir, de lui dire.’ « Chérie, je t'aime! »

Elle ne lui avait jamais dit: « Je t’aime » auparavant, c’est pourquoi elle a donné des coups de pied à son mari qui était saoul, mais aussitôt, elle a dit : « Mon chéri, je t’aime. » Et il lui a répondu : « Tu es folle ? » Elle pensait : ‘Ce n’est pas étonnant qu’il soit ainsi. Comment puis-je aimer un tel homme ? ’ le lendemain, elle se réveilla et essaya à nouveau (mais pensa) : ‘Comme il sent mauvais. Je ne me sens pas prête à dire à nouveau les mêmes paroles. Oh, mais c’est mon devoir.’ « Mon chéri, je t’aime. ». Il lui a répondu : « Oh, éloigne-toi de moi ! » Elle pensa : « Ce n’est pas étonant (qu’il soit ainsi) », puis elle renonça à nouveau.

Dans la journée, elle avait essayé à nouveau de lui téléphoner pour lui dire ; « Mon chéri, je t’aime ! » Mais elle pensait : ‘Ne l’aimons pas. Continuons de vivre comme jusqu’ici.’ ‘Oh, mais c’est mon devoir ! ’ Alors elle le téléphona pour lui dire : « Je t’aime, mon chéri. » Puis il lui dit : « Quelque chose ne va pas avec toi, femme ? »  

Quand il est revenu à la maison le soir, elle lui a dit de nouveau : « Je t’aime! »  « D’accord », lui a-t-il répondu. Puis elle a continuer à le répéter du matin au soir. Plus tard, son mari lui a dit : « Je t’aime aussi ma chérie. » Finalement, l’amour s’est ouvert. C’est pourquoi vous avez besoin de changer vous-mêmes même si (ce changement) est contraire à vos sentiments. En fait, cela ne devrait pas se faire de manière forcée mais le Seigneur verra que vous faites de grands efforts pour le réaliser et Il vous aimera et fera tout pour vous.

Oh, c’est le temps de la Messe, je suis désolée, Père. Ma vie est déjà terminée. Ma vie est finie mais elle dépend de la manière dont vous vivez. Ma vie peut-être prolongée si vous vivez bien. Puisque je vous rencontre aujourd’hui et que je vous aime, je peux parler et sourire sans trembler (de souffrances) bien que je ne puisse pas me lever et parler car mon corps tout entier me fait mal jusqu’au bout des pieds. Nous devons nous réveiller. Soyons réveillés. Vraiment, nous devons nous réveiller maintenant.

Le monde n’a plus d’autre choix que d’être puni par Dieu. (En comparaison), le temps de Sodome et Gomohrre, ce n’est rien. Ce monde est bien davantage (corrompu) que cela. Il est tellement rempli de péchés que Dieu veut l’effacer, mais il retient le feu sulfurique en voyant les prières offertes par les petites âmes. Alors faisons des efforts. (Amen !)

Chers pèlerins, si nous sublimons gracieusement toutes les souffrances qui nous sont données à l’aide des Cinq Spiritualités, selon la Parole du Seigneur et de la Sainte Mère, Marie, alors c’est le Ciel. (Amen!) Jouissons tous du Ciel. (Amen!)

Posez vos mains sur votre coeur. Combien d’amour avons-nous donné au Seigneur et à la Sainte Mère ? Combien de fois avons-nous été une pince d’amour ? Sommes-nous devenus un mouchoir d’amour ? Sommes-nous devenus un tailleur d’amour pour réparer le Sacré-Coeur déchiré ? Ou bien sommes-nous devenus un marteau pour clouer Jésus ? Méditons et demandons pardon au Seigneur.

Si vous avez bien agi, demandez plus de grâces pour mieux faire. Si vous n’avez pas bien agi, demandez la grâce de rester éveillés à nouveau. Prenons un nouveau départ. Quelquefois, nous faisons le mal. Cependant, comme Marie-Madeleine, nous pouvons aussi vraiment nous repentir et devenir des tailleurs pour réparer le Sacré-Coeur déchiré.

Jésus, aie pitié de nous. Si une personne reste obstinée en se défendant elle-même, alors le Seigneur, qui lui a accordé le libre arbitre, ne peut pas l’aider plus. C’est pourquoi le Seigneur qui a accordé le libre arbitre à tous les êtres humains a regretté d’avoir fait ainsi. Jésus, maintenant, le monde est rempli de toutes sortes de péchés.

Faites au moins, que vos enfants bien-aimés réunis ici soient complètement éveillés, armés des Cinq Spiritualités en les pratiquant pour que nous puissions changer totalement sans espérer que les autres changent. Je Vous prie de réaliser les miracles de l’amour en nous utilisant comme des instruments indignes, afin que le royaume de Dieu vienne dans le monde entier.

Nous avons de nombreuses maladies. Nous Vous en prions, veuillez guérir les  12,420 maladies que nous portons, aujourd’hui, peu importe la maladie que nous avons.

Tout d’abord, c’est le repentir qui est essentiel. Jésus, nous nous offrons nous-mêmes au Seigneur afin de ne pas entraîner les autres à pécher. Aie pitié de nous afin de ne pas entraîner d’autres âmes en enfer. Les préjugés font vraiment frissonner. Jésus, pour prendre un nouveau départ, rends-nous capables d’abandonner complètement le mal qui est en nous et de vivre une nouvelle vie de résurrection. Fais-nous prendre un nouveau départ pour le reste de notre vie.

Même si l’eau orageuse essaye de nous balayer et qu’importe les tentations qui nous éprouvent, nous croyons fermement que Jésus nous délivrera afin de pouvoir chasser tous les démons et offrir nos sacrifices avec beauté. Nous savons que le pillier de fer, même s’il est construit fermement, peut s’écrouler en un instant. Mais, Seigneur, venez dans nos faibles coeurs et allumez en nous le feu de l’amour afin qu’on puisse soulever le monde entier. Jésus, aie pitié de nous.

Que tout se transforme en gloire pour le Seigneur, et réconforte Notre-Dame, puis rendons grâce sans cesse au Seigneur.

Des enfants malades sont venus chercher et visiter Maman
Nous voulons être consolés dans nos cœurs malades et las

Ces enfants qui sont venus voir Maman
au milieu de confltis et de l’agonie,

Oh, Maman! Oh, Maman!

Oh, Maman! Oh, Maman!

Coeur triste et épuisé, je veux être guéri

Même si les gens dans ce monde ne me comprennent pas,
Recevez-moi dans Votre Sacré-Coeur, moi ce pauvre pécheur.

Seigneur, lavez-moi de mon péché par Votre Précieux Sang

Oh, Seigneur! Oh, Seigneur!

Oh, Seigneur! Oh, Seigneur!

Embrassez ce pauvre pécheur contre Votre Coeur

Je veux être guéri des plaies profondes de mon coeur
Mère, priez pour moi, ce pauvre pécheur,

Je suis blessé d’amour et au milieu des douleurs

Oh, Maman! Oh, Maman!

Oh, Maman! Oh, Maman!

Je vous en prie, guérissez mon coeur blessé. Amen

Messages spirituels inspirés de Maman Julia et sa prière de guérison
le 3 août 2019 - PDF (Cliquez)

 
 

Chapelle Notre-Dame de Naju 12, Najucheon 2-gil, Naju, Jeollanam-do, Corée du Sud
(code postal : 58258)
Téléphone : +82-61-333-3372 / +82-61-334-5003 Télécopieur : +82-61-332-3372
Courriel : najumaryfr@gmail.com

Copyright (c) "Marie, l'Arche du Salut" Tous droits réservés