- Pourquoi la Vierge pleure-t-Elle?


- Miracles à Naju


- Signification des signes à Naju


- Qui est Julia Youn?

- Cinq parcours 
d’exercise spirituel pour la sanctification


- Le Témoignage
et l'
Expérience de sa foi, Julia


- Les témoignages de Julia au cours de la veillée de prières du premier samedi
 

- La douleur de Julia
comme âme de
victime

 

 

Messages spirituels inspirés de Maman Julia et sa prière de guérison
En l’honneur du 34e anniversaire des Larmes de
Notre Dame à Naju en Corée
(le 29 juin 2019)

bullet03_glitter.gif  Que soit loué Jésus! Que soit louée la Sainte Mère !
 

Quel Plaisir de vous rencontrer. Depuis que les enfants de ce monde vivent d’une mauvaise façon, la Sainte Mère a dit : « Mes enfants, je vous en prie vivez bien. Je vous en prie, menez une bonne vie. » Cependant, ils n’écoutent pas, quelque soit le nombre de fois que Notre Dame le répète. Donc, la Sainte Mère est venue en Corée, dans ce petit pays, et Elle nous appelle à travers ses larmes. (Amen!) Cependant, nous ne la comprendrions pas entièrement si Elle ne nous montrait que ses Larmes. C’est pourquoi elle nous a donné également ses Messages.  

Afin de ne pas négliger ses Larmes, nous devons nous armer généreusement avec Les Cinq Spiritualités et nous offrir nous-mêmes en sacrifice en confiant tout à Jésus et à la Sainte Mère. Si nous sommes capables de le faire, le Seigneur enverra encore davantage sa bénédiction aujourd’hui.   Amen!

Jésus a réalisé plusieurs fois des miracles Eucharistiques le 30 juin. A partir du 30 juin 1985 jusqu’au 14 janvier 1989, la Sainte Mère a versé des Larmes et des Larmes de Sang pendant 700 jours. Jusqu’à présent, Elle continue de verser des larmes et des Larmes de Sang, d’exsuder son Huile parfumée en pressant tout son corps, en nous envoyant des flots d’eau de grâce. Jésus a envoyé Son Précieux Sang. Le Seigneur et la Sainte Mère nous ont donné l’Amour infini. (Amen!)

Bien des fois, le 30 juin, Jésus a versé des Larmes et a répandu une sueur de sang à travers Sa statue sur la Croix du Mont Calvaire. Des fluides corporels ont aussi exsudé (de sa statue) et se sont écoulés juste en bas de la Croix. Le Seigneur nous aime tellement qu’Il nous montre encore et toujours des miracles ! Un autre jour, de l’eau s’est répandue de la statue de saint Jean, là où on n’avait pas trouvé d’eau à l’intérieur de la statue. Nous avons donc recueilli cette Eau provenant des deux statues, celle de saint Jean et celle de Jésus sur le crucifix en plaçant un sac en plastic au-dessous.  

  

 

 

 

 

Autant d’Amour nous a été manifesté. A la source de l’Eau de Grâce, la statue de Notre Dame de Naju a versé non seulement des Larmes mais elle a aussi saigné du nez puis a versé des Larmes de Sang. Encore plus, Notre Dame a versé du Sang provenant des souffrances de la Couronne d’épines. Puis à nouveau encore, la statue de Notre Dame sur le Mont Calvaire a versé des Larmes, exsudant de l’Huile parfumée et de l’Huile parfumée dorée en pressant son corps tout entier. Combien de miracles nous ont-ils été montrés à Naju ?


La Sainte Mère dans la montagne de la Vierge
pleura larmes et exsuda l'huile parfumée, le 15 octobre 2016



La grande statue de la Sainte Mère située à la montagne de Notre Dame de Naju,

La Vierge, avec Jésus qui verse Son Sang à cause des péchés du monde,
saigne en voulant porter la couronne d'épines au lieu de celle de gloire.
Elle fait impatiemment appel sérieux pour sauver tous les enfants du monde

du 27 juin au 2 juillet 2009

En permanence, pendant 33 fois, Notre Seigneur nous a accordé des miracles Eucharistiques puis un nombre incalculable de miracles du soleil. Nous avons aussi reçu le don de l’Eau miraculeuse. Chaque miracle qui a eu lieu en de nombreux endroits variés dans le monde s’est passé de manière synthétique à Naju jusqu’à présent. (Amen!) Maintenant nous devons remplir notre esprit et abandonner nos pensées humaines. Le 30 juin 2002, sur le Mont Calvaire, j’ai entendu Jésus versant des Larmes. Je suis alors montée jusqu’à cet endroit où étaient rassemblés de nombreux pèlerins. Jésus ne cessait pas de pleurer et d’exsuder des fluides corporels provenant de ses Pieds et de tout son Corps.  

Alors que je m’aprêtais à recueillir les fluides corporels, quelqu’un a dit: « N’est-ce pas seulement de l’eau ? Est-ce que ça ne provient pas d’une cavité d’où l’eau s’écoule ? » Dès le moment où il m’ a questionné, les fluides corporels de Jésus ont arrrêté de s’écouler. Un autre 30 juin, il y avait à nouveau des fluides corporels qui s’écoulaient continuellement de la statue de Jésus. Toutefois, une personne avait utilisé un clou pour faire un trou dans la statue pour recevoir encore plus de ces fluides. A ce moment-là, l’écoulement des fluides s’est totalement arrêté. Depuis ce moment-là, les fluides corporels de Jésus ne sont plus jamais resortis de la statue.  

De nombreuses personnes ont reçu la guérison de leurs yeux, leurs oreilles et leur coeur en appliquant le fluide corporel de Jésus. Mais sans me le demander, alors que j’étais là, quelqu’un a percé un clou dans la statue pour recevoir encore plus de ce fluide, ce qui a eu pour effet l’arrêt complet de l’écoulement des fluides. En ce sens, nous ne devons jamais considérer que Dieu agit de manière humaine.  

Le 30 juin 1995, beaucoup d’événements ont eu lieu. Ce jour-là, il y a eu le miracle du soleil qui a commencé à partir de 15h00. Incroyablement, le soleil est monté et descendu, a changé de couleur passant du rouge au violet, au vert, au jaune et au doré ainsi qu’aux couleurs complètes de l’arc-en-ciel. De nombreuses images nous sont apparues _ l’Enfant Jésus, la Sainte Mère tenant le bébé Jésus dans ses bras, le Saint-Esprit sous la forme d’une colombe et Jésus ressuscité qui nous bénissait. Les personnes qui en ont été témoins de ces miracles acclamaient bruyamment et pleuraient.

Ce jour-là, je suis allée à l’église paroissiale pour la Messe du soir. Le prêtre de la paroisse était le célébrant principal de la Messe et sept prêtres étrangers cocélébraient ensemble tandis que quatre ou cinq prêtres restaient avec moi. Le Père Shimura du Japon qui avait 92 ans faisait partie des prêtres restés avec moi. Certes la Messe était très importante, mais il souhaitait rester avec moi. Il était donc avec moi et me tenait fermement les mains. Comme elle était grande la foi de ce prêtre ! En ces jours-là, il n’y avait rien d’autre qu’une chapelle en vinyle ici. Même la vue panoramique donnant sur la Montagne de la Sainte Mère n’était pas décorée comme c’est le cas à présent. Cependant, et bien étonnament, il est resté ici toute la nuit en participant à la Messe paroissiale.

Le lendemain matin a eu lieu le miracle du soleil. Même le soleil est venu jusqu’ici et on a pris des photos. Le Père Louis Bosman du Canada était debout à côté de moi et prenait une photo. Notre Père François et et le Père Jerry étaient également là. Comme le Père Su est parmi nous depuis longtemps, il avait déjà vu six miracles Eucharistiques jusqu’à ce jour-là. Puis, le miracle Eucharistique a eu lieu avec l’odeur du sang s’est répandue. Les prêtres y compris le Père Shimura ont été surpris de voir le miracle Eucharistique avec l’odeur du sang et ils ont beaucoup pleuré.

La femme qui accompagnait le Père Shimura du Japon était en train de prendre beaucoup de photos. A ce moment-là, je leur ai dit que la Sainte Mère, elle aussi, regardait le miracle Eucharistique qui se avait lieu. Et on a vraiment pu capter la présence de la Sainte Mère sur une photo prise par cette femme japonaise. Beaucoup de gens ont vu l’Eucharistie qui se transformait en Chair et en Sang dans ma bouche. Parmi les photos, une lumière éclatante est apparue à côté de la femme qui était près de moi. D’abord, nous n’avons vu que les épaules de cette femme. Mais sur la photo suivante, la lumière est apparu au niveau de ses épaules.


 

Finalement, la Sainte Mère est apparue entièrement. Ensemble avec nous, elle admirait le miracle Eucharistique. Portant un voile, elle s’est montrée pour nous dire sûrement: « Oh, un miracle Eucharistique ! Laissez-moi le voir ensemble avec vous. » De nos jours, les photos peuvent être l’objet d’un montage et être transformées. Mais en faisant retour à ce moment-là, tout a été saisi dans la pellicule. Elle nous a clairement montré que bien qu’elle soit la ‘’Reine des Cieux’’ la ‘’Toute Puissante’’, elle est venue jusqu’à nous comme notre propre mère. Ressentons la liberté de suivre la Sainte Mère. Amen!    

Elle a également dit que les prêtres étaient ses prêtres bien-aimés et qu’elle les considérait comme la prunelle de ses yeux. Prions tous pour les prêtres afin qu’ils deviennent saints. Amen! Pères, je désire que vous soyez saints, que vous deveniez de saints prêtres. Pour le moment, le prêtre de la paroisse réprimande les gens et les restreint parce qu’il n’est pas conscient du miracle Eucharisique. Une fois retournés après la Messe, à l’aube du lendemain, alors que nous étions en train de prier ensemble avec le Père Su et les pèlerins, un autre miracle Eucharistique a eu lieu, une Descente de l’Eucharistie. Pourquoi Dieu nous montre-t-il des miracles Eucharistiques ?

Jésus ne les montre pas uniquement pour le spectacle. N’est-ce pas ? (Oui !) En effet, Jésus nous aime tant qu’Il est venu jusqu’à nous en cachant sa divinité et son humanité, en cachant sa dignité et sa toute-puissance et tout. (Amen !) Mais c’est parce que nous ne connaissons pas Jésus, qui est vraiment vivant, qu’Il s’est montré Lui-même à nous tous afin qu’on ne commette plus de communions sacrilèges. Dans la cathédrale de Lanciano,  il n’y a eu qu’un seul miracle Eucharistique. 700 ans après l’Ascension du Christ, beaucoup de croyants ont été séparés en différentes religions par exemple en l’Hindouisme.

Donc il ne restait pas beaucoup de croyants. Mais dès qu’avait lieu un miracle Eucharistique, beaucoup de gens revenaient à l’Eglise. Pourtant, il y a longtemps, les gens n’étaient pas aussi entêtés qu’ils le sont de nos jours. Maintenant, c’est parce que les gens sont entêtés et mauvais que Jésus nous a montré sans cesse des miracles, et Il a clamé les mêmes paroles à maintes reprises. Mais les gens continuent de ne pas comprendre.Volià pourquoi Il nous a montré 33 fois des miracles Eucharistiques.  

Nous devons l’accepter. « Combien Jésus nous aime-t-Il pour qu’Il soit venu à nous de cette manière-là. » Jésus dirait : « Oh, je souhaite venir en chacun de mes enfants, mais comment faire ? » Même avant son Ascension, rien ne Lui était impossible, Il apparaissait en personne ici et là. Jésus qui faisait quelque chose de rien peut tout faire. « Quel serait le moyen d’atteindre chacun de mes enfants ? » Il a donc établi le Sacrement de l’Eucharistie. Lors de la Dernière Cène, Il a rompu le pain et a dit : « Ceci est mon corps. » Puis, Il fit de même pour le vin en disant : « Ceci est mon sang. »  

Jésus peut venir directement à nous, mais ce n’est pas ce qu’Il a choisi de faire. Il a donné à nos prêtres le pouvoir de consacrer l’Hostie, pouvoir qu’Il n’a même pas accordé aux anges ou aux chérubins ni même à aucun de ses archanges. Il a choisi les prêtres pour être ses ministres. Et ainsi le prêtre a le pouvoir de pardonner nos péchés. (Amen !) Voilà pourquoi nos prêtres nous sont si précieux.

Lorsqu’Il a choisi l’apôtre Pierre pour devenir le premier Pape, Jésus lui a dit : « Tu es pierre. » Comme c’est écrit dans l’Evangile selon saint Mathieu au chapitre 18, verset 18 : « En vérité, je vous le déclare : tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié au ciel. » Cependant, Pierre ne peut pas tout faire par lui-même. Donc, le Pape, les Cardinaux, les Evêques, les Monseigneurs et les prêtres sont appellés à accomplir leur mission.

Donc, lorsque nous recevons l’Eucharistie par l’intermédiaire des prêtres, nous recevons Jésus en nous-mêmes. Mais les gens n’en sont pas conscients. Beaucoup de prêtres n’en sont pas conscients. C’est pourquoi Jésus a montré des miracles aux prêtres afin qu’ils le fassent savoir dans le monde. Mais puisqu’ils ne l’acceptent pas, vous êtes persécutés jusqu à maintenant, je le sais.  

Quand Jésus est venu dans notre monde il y a 2000 ans, certaines personnes l’ont accepté, et d’autres personnes ne l’ont pas accepté. Les Chrétiens ont subi beaucoup d’épreuves parce qu’ils avaient accepté Jésus. Et depuis lors, les mêmes événements se répètent à nouveau sans cesse. Les martyrs ont donné leur vie, ont été brûlé à mort, ils ont été scié à mort. Mais ils l’ont offert joyeusement.

Cependant, chers pèlerins, n’ayez pas le coeur brisé pour de petites choses ! C’est à force de persévérance que nous suivons Dieu. (Amen!) Comme j’avais tout offert en sacrifice vers le haut, j’ai partagé chaque détail avec le prêtre de la paroisse et il m’a dit : « Je vous en prie, ne me dites pas ce qu’il faut faire. Vous n’avez qu’à le faire vous-même ! »

« Père, avant que la Sainte Mère ne verse des Larmes, ma priorité, c’était l’amour. Mais après avoir été témoin des Larmes de la Sainte Mère, c’est l’obéissance qui est devenue la plus importante de mes priorités. Je dois obéir. » _ « Oh, je vois. Bien que ce soit embêtant, je vous comprends. » Et depuis lors, il m’a surveillé les quatre jours suivants puis il a dit : « Il y aura encore plus de prêtres et de soeurs qui vont persécuter Julia. C’est à cause de leur jalousie, parce que Julia accomplit ce qu’ils ne peuvent pas faire. » « S’ils disent que Julia n’est pas obéissante, amenez-les-moi. Je vais tout leur expliquer. »  

Même lorsqu’ils me disent que je ne suis pas obéissante, je n’ai jamais amené personne à ce prêtre. Ils font cela parce qu’ils ne comprennent pas. « C’était ceci et c’était ça.” Vous ne devez pas expliquer chaque chose. Mais parfois il faut clarifier les choses. Sinon ils commettent des péchés. Voilà 9 fois que je suis morte puis que je suis revenue à la vie. Cela fait vraiment 9 fois que je suis allée au Ciel et que je suis retournée dans le monde. »

Cependant, je ne voulais pas que d’autres personnes commettent des péchés à cause de moi. Voilà pourquoi je ne voulais pas revenir à nouveau dans ce monde. Alors Dieu m’a dit de penser à son Fils : « Jésus-Christ, Qu’a-t-Il subi ? » Alors j’ai répliqué : « Oh, oui, aussi longtemps que je vivrai, je me consacre à Jésus, à la Sainte Mère et à Vous. » (Amen!)

Maintenant, je souffre de toutes sortes de maladies. Avant le début de notre rencontre, j’ai prié pour que chaque personne soit guérie de toutes les 12,420 maladies. Comme j’ai continué de prier pour cette intention, je pense que c’est la raison pour laquelle beaucoup de ces maladies sont venues en moi.

J’ai eu toutes sortes d’examens médicaux. On a dit que tout mon organisme est une ruine. Quand j’ai eu une insuffisance cardiaque et ne pouvais plus bien respirer puisque mes poumons étaient remplis d’eau, je suis allée à l’hôpital au lever du jour. Nous avons pris un taxi après avoir enlevé 1500 cc d’eau de mes poumons et le chauffeur de taxi m’a demandé mon âge. Je lui ai répondu : « En comptant en âge coréen, j’ai 73 ans. » Alors, il m’a dit : « Quoi ? Oh mon Dieu ! Vous paraissez avoir tout au plus la cinquantaine. » Après cela il était devenu plus amusant et m’a dit : « Si vous avez  une insuffisance cardiaque et un infarctus du myocarde, vous devez être prête à mourir. » Alors, j’ai pensé en moi-même : « Oh, vraiment, je suis prête ! » Récemment j’avais pensé que j’étais prête à mourir. « Oh, c’est vraiment ainsi! »

Il m’a fait part de (l’histoire de) sa mère qui a perdu connaissance, elle est morte en 20 jours sans dire une seule parole. Donc, il ne m’a pas dit d’être prudente, mais de me préparer à la mort, d’être prête à mourir. La raison pour laquelle je suis malade, c’est que j’ai demandé d’offrir pour vous tous cette douleur en sacrifice. Ainsi quand j’offre mes douleurs en sacrifice vers le haut, cela revient vers moi comme une maladie. Le Seigneur m’a guérie à un moment donné. Quand cela est arrivé, je suis allée à l’Hôpital de l’Université Nationale de Séoul. J’ai pensé que je serais mieux à cet endroit. Mais les docteurs m’ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire.

Alors, j’ai dit: « J’ai le corps gonflé bien que je n’ai rien mangé. » Et le docteur a répondu : « Non, vous n’avez pas le corps gonflé mais vous êtes grosse ! Regardez! Vous êtes grosse! » J’ai donc pensé : « Oh, le Seigneur ne voulait pas que je voie un docteur dans cet hôpital. » Eh bien, réfléchissons comme cela (Amen!)  Si nous pensons ainsi : « Pourquoi le docteur me traite-t-il ainsi ? » Alors, le démon s’en réjouit. « Oh, il doit y avoir un autre hôpital pour moi. Jésus me recommende d’aller dans un autre hôpital. »

Vivons ainsi! (Amen!) Si je m’étais mise en colère et j’avais dit: « Quel genre de docteur êtes-vous ? », cela aurait fait la joie des démons. Il y a 5 ans, à l’Hôpital de l’Université de Hanyang, le docteur m’avait dit : « Aucun médecin ne le mettra en doute si vous mourrez aujourd hui ou demain. » Je vous ai dit que j’ai offert toutes mes souffrances pour vous, que je vous aime de toute ma vie. Oui, chers pèlerins, je vous aime! (Amen!) Je vous aime tant. (Amen!) Réjouissez-vous, chers pèlerins. (Amen!)

Alors, maintenant, qu’est-ce qu’on vous apprend ici? On nous apprend à être des catholiques de l’Eglise catholique romaine traditionnelle sans hérésie. J’ai été invitée à célébrer le 25e anniversaire de l’Evêque Ji Hak-soon. Lorsque je me suis agenouillée pour recevoir l’Eucharistie sur la langue, le prêtre m’a dit : « Eloignez-vous ! » J’ai été surprise et je lui ai dit : « Oh, je suis désolée. » Puis j’ai reçu l’Eucharistie dans la main.  

Même si vous recevez la Communion sur la langue à Naju, n’insistez pas pour la recevoir sur la langue si on vous La donne dans la main. Nous devons ne pas imposer notre manière de faire aux autres mais nous devons essayer de les suivre.

Une fois, le prêtre de ma paroisse qui était contre Naju est venu me rendre visite. Il y avait une dame des Etats-Unis dont le fils était prêtre. Pendant la Messe, elle s’est déplacée pour recevoir la Communion en ouvrant la bouche et disant : _ « Ah... »  Mais le prêtre lui a dit :  _  « Prenez-la dans votre main !» Mais, comme elle ne comprenait pas le coréen, elle a pensé qu’il lui disait d’ouvrir plus grand la bouche. _ « Ah... » _  « Prenez-la dans votre main !! » Elle ne comprenait pas la situation. _ « Ah… » _ « Prenez-la dans votre main !!! » « Ah... » _ « Retournez vous asseoir. » lui a-t-il dit, bien que son fils était prêtre.

Voilà ce que je veux dire. Regardez les gens autour de vous. Nous ne nous ressemblons pas. Nous sommes tous différents. Ne nous jugeons pas, ne nous critiquons pas mutuellement en disant :

« Oh, il a pensé de cette manière. Moi je pense différemment. » Au contraire, nous devons essayer d’employer des paroles aimables et de nous embrasser les uns les autres avec amour. (Amen !)

Je me suis donc excusée à maintes reprises auprès de cette personne (au nom du prêtre) en lui disant : « Puisque le prêtre n’était pas conscient que nous recevons la Communion dans la bouche, je vous prie de l’excuser. C’est de ma faute. Tout ce serait bien passé si vous aviez été avec moi. C’est parce qu’il n’y avait personne pour traduire. Cela m’a rappelé la Tour de Babel… Je vous en prie, pardonnez-moi. » Comme cela sans cesse, je lui ai demandé pardon. Abordons les choses de cette manière. (Amen!)

C’est la raison pour laquelle les Cinq Spiritualités sont tellement bénéfiques. (Amen!) Un jour, je suis allée directement à un autre hôpital. J’ai montré au docteur le disque compact d’enregistrement que j’avais emporté de l’hôpital de Gwangju. Rien qu’en voyant les résultats de la glande surrénale, il m’a dit : « Oh là là ! Comment avez-vous marché ici toute seule? La fatigue surrénale c’est l’étape avant l’insufisance surrénale. Peu importe l’état dans lequel vous êtes, les docteurs ne peuvent pas diagnostiquer avec précision parce qu’il s’agit d’une maladie moderne rare. Seuls les experts peuvent la diagnostiquer, ce qui était le cas de ce docteur à l’hôpital. Une femme de 24 ans avait une fatigue surrénale, ce qui correspond à deux étapes avant mon état. Les docteurs ne pouvaient pas le découvrir.

Elle était venue en ambulance à l’hôpital et ne pouvait même pas tenir une petite cuillère dans sa main. Alors le docteur a expliqué qu’elle avait une maladie moins grave que la mienne et elle est  venue ici à l’hôpital en ambulance. C’est pourquoi le docteur a été étonné en me voyant arriver et a dit : «  Comment avez-vous marché ici toute seule? » Puis après avoir lu les résultats des examens, il m’a dit : « Je suis devant un dilemme absolu comme vous qui êtes venue du plein coeur des montagnes. » De toute façon, je fais confiance au Seigneur, qu’Il m’appelle au ciel ou qu’Il me laisse rester dans ce monde.      

Donc, nous devons rester éveillés. (Amen!) Nous ne savons pas quand le châtiment sera prononcé. Aujourd’hui, en venant ici, j’ai vu une voiture sérieusement écrasée à l’avant au niveau du siège du conducteur. Cela peut arriver à chacun de nous, même si nous conduisons prudemment. C’est pourquoi je vous ai toujours dit, non pas d’asperger ocasionnnellement l’Eau bénite, mais de faire le signe de la Croix et de dire : « Au nom du Père , et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen. » Alors priez en disant: « Au Nom de Jésus-Christ de Nazareth, je l’ordonne: que tous les démons qui nous affligent s’éloignent de nous. » Puis aspergez l’Eau bénite partout. (Amen!)

Donc, n’oubliez pas d’asperger l’Eau bénite. Et même si vous avez un accident, dites : « Oh merci d’avoir sauvé ma vie alors que j’aurais pu mourir. » Si vous avez une jambe cassée, dites : « Merci. Si j’avais le bras cassée, je ne pourrais plus travailler. C’est une bonne chose d’avoir la jambe cassée. » Nous pouvons toujours travailler même si nous devons nous traîner pour le faire. Nous devons être reconnaissants pout tout. Comme c’est écrit dans la Bible : « Rendez grâce en toute chose ». Avons-nous vraiment été reconnaissants ?

Alors que je souffre maintenant, bien que je sois mourante, je suis toujours en train de sourire. Donc nous devons continuer de sourire pour tout. Quand vous souriez, vous relâchez de l’endorphine. Nous ne savons pas combien de temps nous allons encore vivre. 20 ans, 30 ans, 50 ans, ou bien 100 ans. Un ou deux jours. Nous ne pouvons pas du tout attendre notre mort, n’est-ce pas ? C’est pourquoi, pour le reste de notre vie, armons-nous pleinement des Cinq Spiritualités de Naju. Offrons tout en sacrifice.

Aujourd’hui, nous avons beaucoup de pèlerins de Hong Kong. Père Fu était ici en Corée. Il était comme un enfant. A présent, il est un saint. Quand Père Fu était parmi nous, nous sommes allés ensemble sur le Mont Calvaire. Des fluides corporels exsudaient habituellement (de la Croix) de Jésus. Or, ce jour-là, ce n’était pas le cas. Je lui ai dit : « Père, je vous en prie, mettez vos doigts dans le trou où a été enfoncé le clou dans le Pied de Jésus et méditez sur Jésus versant son Sang. Il l’a fait comme il l’avait entendu du fond de son coeur. Nous devons tout faire du fond de notre coeur.

Alors, oh, mon doux Jésus, le fluide corporel de Jésus a commencé à s’écouler de cet endroit. Il a été si surpris de ce qui arrivait et depuis ce jour-là, il a tant aimé Notre Dame de Naju. L’année dernière, Père Fu a dit qu’il allait mourir parce que ses fonctions rénales étaient complètement défaillantes et aussi parce qu’il souffrait d’ostéoporose. Puisqu’il était l’un de ceux qui avaient tant aimés Notre Dame de Naju, j’ai pensé : « Je devrais sauver sa vie. » Mais il m’a dit de ne pas venir parce qu’il savait que c’était trop dur pour moi. A partir de ce moment-là, la guérison a eu lieu.    

J’y suis allée, accompagnée de souffrances. En montant dans l’avion, ma saturation d’oxygène avait baissé jusqu’à 82. Il y avait urgence. Mais j’y suis allée et maintenant, il a été guéri, il peut même prendre un bus. Donc, nous devons tout offrir (en sacrifice vers le haut) et le ressentir. Et Père Fu l’a ressenti.

A présent, chers pèlerins, ce n’est pas que vous ne pouvez être guéris qu’avec mon contact. Je suis souvent allée à l’étranger et même les patients souffrant de maladies incurables ont été guéris. A Ruteng (en Indonésie), en mettant de l’Eau bénite de Naju dans leurs bouches, les muets ont été guéris. En leur mettant l’Eau bénite dans les oreilles, les sourds ont été guéris. En mettant l’Eau bénite dans leurs yeux, les aveugles ont été guéris. Mais au lieu de cela, juste en priant pour eux, beaucoup de malades ayant une maladie en phase terminale ont été guéris.

Aux Philippines, il y avait une personne qui n’était pas croyante. Dans l’église de Greenbelt, c’est à cet endroit que j’ai délivré les messages. Cet homme avait un cancer incurable et il devait aller aux Etats-Unis une fois par mois pour renouveller son sang. Malgré ses propres convictions, il a accepté les messages en disant ‘’Amen’’alors qu’il se tenait au fond de l’église. Alors, il a été complètement guéri. Donc, plus tard, il a désiré apporter son soutien pour la construction de la Chapelle de la Sainte Mère ici à Naju.

Bien que je n’ai pas prié pour lui en le touchant, ce jour-là aux Philippines, un aveugle a ouvert les yeux et son cancer du cerveau a été guéri. Il y avait un homme qui était pianiste et chanteur. Son cancer du cerveau le rendait incapable d’ouvrir les yeux, de bouger ses mains, de marcher correctement. Néanmoins, il a été guéri à ce moment-là. Donc, chers pèlerins, vous ne devez pas dire : « Touchez-moi ici, je vous en prie. » « Là, je vous en prie. » « Ici, je vous en prie. » Soyez guéris par votre foi !

Père Jerry Orbos a aussi été opéré de trois types de cancer. Lui aussi a recouvré complètement la santé. Nous sommes allés là-bas et nous avons prié ensemble. Il croyait pleinement en Dieu. C’était sa conviction. Père Jerry Orbos a amené la femme de son frère et a dit: « Elle ne peut pas avoir de bébé. Je vous prie de poser une fois vos mains sur elle. » Je n’ai même pas prié profondément sur elle et elle est devenue enceinte le même mois. C’était sa foi. Nous devons demander au Seigneur comme cela.

Auparavant, quand je suis allée aux Philippines, je ne savais pas le Père Jerry était malade mais dès que je suis arrivée là-bas, j’ai demandé à le rencontrer. Mais Nordy Diploma m’a dit : « Comme il se fait déjà tard aujourd hui, vous le rencontrerez demain. » Mais j’ai insisté : « Non, je dois le voir aujourd hui. » J’ai donc rencontré Père Jerry le soir. Il m’a dit qu’il allait être opéré le lendemain parce qu’il avait des pierres au niveau des reins. J’ai donc prié sur lui. Le lendemain matin, il s’est rendu compte que les pierres avaient complètement disparu.   

C’est la foi, chers pèlerins. Je vous en prie, ayez la foi.  Et la foi est importante, mais ce qui est le plus important, c’est le repentir. Nous devons aussi sentir Son Amour. Comment Jésus est-Il venu à nous? Il est venu à nous à travers le Sacrement de l’Eucharistie. Il nous a montré 33 miracles Eucharistiques à Naju.   

Une soeur détestait son mari et ses beaux-parents à tel point qu’elle battait souvent ses enfants. Vous pourriez l’avoir fait aussi auparavant, n’est-ce pas ? C’était une sorte de chaîne de réaction pour elle. Cependant, quand elle est venue ici le 30 juin 1995, elle a été témoin d’un miracle Eucharistique et on lui a dit que ce serait un sacrilège de recevoir le sainte Communion comme elle l’était alors en état de péché. Elle a ressenti ( ces grâces et ces bénédictions) jusqu’à maintenant. Oh, c’est important de le ressentir. Tout est lié aux Cinq Spiritualités.

 « Oh, j’ai reçu la sainte Communion alors que je détestais mon mari. J’ai reçu la sainte Communion après avoir battu mes enfants. J’ai reçu la sainte Communion alors que je haissais ma belle-mère et mon beau-père. Oh! J’avais vraiment tord. Elle l’a ressenti d’un seul coup. J’avais vraiment tord. Et elle s’est beaucoup repentie en se frappant la poitrine. Jamais plus je ne recevrai de Communion sacrilège. »

Donc, elle a essayé de ne plus recevoir de Communion sacrilège. Elle traitait bien son mari et leur amour de couple est devenu plus fort. En essayant d’éviter de recevoir des Communions sacrilèges, elle ne pouvait plus battre ses enfants. C’est ainsi que l’amour a jailli d’elle. Elle a ressenti cela après avoir été témoin d’un seul miracle Eucharistique. Avec le grâce de Dieu, elle a changé.

Voilà la manière dont elle s’est armée des Cinq Spiritualités. Chers pèlerins, armez-vous des Cinq Spiritualités. Un couple vivant à Yeonggwang est allé en pèlerinage à la Maison de la Sainte Mère et y a travaillé bénévolement. Madame Cécilia était une bénévole très intelligente. Elle était douée pour chanter et écrire. Elle était pratiquement douée pour tout. Donc, elle est devenue la première servante civile femme comme chef de section. Madame Cécilia a marié son fils aîné. Son mari avait 9 frères et soeurs, et il avait aussi un oncle qui était âgé de seulement deux ans de plus que lui.    

C’est elle qui devait prendre soin de chacun d’eux. En 1985, son mari a fait faillite. Il avait une dette de 100 millions de wons et une autre dette de 150 millions de wons à cause d’une caution au sein du colllectif pour l’emprunt d’une autre personne. Son salaire à elle aussi était aussi utilisé à titre de garantie pour un emprunt. Même s’ils payaient les dettes pendant 5 ans, ils ne pouvaient pas rembourser l’emprunt. C’est pourquoi ils ont dû vendre un appartement et deux maisons. Toutefois, cela ne suffisait pas. C’était trop difficile pour elle à assumer. Mais en voyant une photo de la Sainte Mère versant des Larmes de Sang, elle est venue à Naju.

 « Oh, c’est ainsi que Notre Dame de Naju m’a appelée. » Son mari soufffrait du diabète depuis 30 ans. Mais dès leur première veillée de prière à Naju, il a été guéri de son diabète. Son taux de glucose urinaire était si haut que son dossier avait même été mentionné aux Etats-Unis. Les patients de l’hôpital qui avaient un cas similaire sont déjà morts. Mais il a été guéri entièrement de son diabète dès son premier jour passé à Naju.    

Cette soeur, dans son enfance, était allée à l’étage puis avait dit : « Je peux sauter d’ici. Je le peux. »_ « Alors fais-le. » Elle a sauté et s’est cassé la jambe.

La médecine est actuellement avancée, mais ce n’était pas le cas dans le passé. Elle est plus âgée que moi. Toutes les douleurs qu’elle avait dans les bras et les jambes et qui l’obligeaient à avoir des massages permanents chaque nuit ont disparus. Mais avant cela, la première grâce qu’elle a reçue a été la grâce du repentir. A présent, chers pèlerins ressentez-le. « Oh, j’ai vécu si mal comme cela. » Nous devons nous repentir. La chose la plus importante, c’est de se repentir. Pour être guéri spirituellement et physiquement, le repentir est la chose la plus importante.Tout d’abord, elle s’est repentie : « Ah, comme j’ai mal vécu d’une telle manière pendant ces 50 ans. » Puis elle s’est considérablement repentie.

« La Sainte Mère verse des Larmes à cause de moi, elle verse même des Larmes de Sang à cause de moi ! » En vivant ensemble avec ses frères et soeurs et sa belle-mère, elle ne pouvait pas vivre une vie harmonieuse. Comme il y avait trop de belles-filles, elles parlaient mal les unes des autres. Sa belle-mère avait une fille qui vivait dans l’île de Jeju. Donc, elle y vivait en prenant soin de la famille de sa propre fille. Une fois, sa belle-mère lui a rendu visite. Elle ne se sentait vraiment pas bien à ce moment-là, donc elle a pensé : « Oh, le temps est venu. L’endroit où il faut aller, c’est Naju. » Voilà pourquoi elle a amené sa belle-mère à Naju. En apercevant les Larmes de Sang de Notre Dame de Naju, elle a beucoup pleuré. C’est ainsi que sa belle-mère a commencé à se repentir.

Ensuite, sa belle-mère est retournée sur l’île de Jeju. Elle l’a appelée au téléphone : « Comment allez-vous ? Comment est Notre Dame de Naju ? » En l’entendant prononcer ces paroles, elle pensa aussi : « Oh, il faut que je sois bonne avec ma belle-mère ! » Dans le passé, elle pensait que ce serait mieux de ne pas la voir. Mais à ce moment-là, sa belle-mère lui manquait. C’est ainsi que nous sommes une fois qu’on s’est repentis. Les Cinq Spiritualités sont toutes incluses. Alors, soudain, sa belle-mère s’est effondrée. Cela a entraîné une hémorragie. La moitié de son cerveau était noire. Et cette soeur venait chaque jour aux pieds de la statue de Notre Dame de Naju . Chaque jour. Elle priait pour avec ferveur pour sa belle-mère et cette dernière a retrouvé sa conscience. La belle-mère a tellement aimé Notre-Dame de Naju qu’elle a distribué des brochures sur Naju aux gens de l’île de Jeju.

Puis un jour comme elle voulait tant venir voir la Sainte Mère de Naju, elle est arrivée à Gwangju. Elle avait une autre fille à Suncheon. Pendant sa visite là-bas, elle s’est effondrée et a souffert d’une autre hémorragie célébrale. Il n’y avait aucune chance de survie. On l’avait emmenée à l’hôpital de Charles mais l’hôpital avait refusé de s’en occuper. De nos jours, on accepte tous les patients, mais ce n’était pas le cas dans le passé. Ils sont donc allés voir un réflexologiste pour lui mettre au moins un appareil respiratoire. De nos jours, on pousse son dernier souffle à l’hôpital. Mais dans le passé, les gens voulaient passer leurs derniers jours à la maison au lieu de mourir ailleurs.  

Ils ont donc demandé de lui mettre un appareil respiratoire. Puis comme dernier traitement, ils ont demandé de lui faire une piqûre d’albumine. On pensait que l’albumine était la meilleure médecine à cette époque. Comme ça n’avait pas bien marché, on l’a ramenée à la maison. Son corps était déjà dans un état de rigidité cadavérique. Ils l’ont baignée. Tous les 7 frères et soeurs sont venus , les gens du village aussi se sont rassemblés pour préparer son dernier moment.

En ces temps-là, on avait les funérailles dans un hall de funérailles, alors que de nos jours, on a l’habitude de les avoir à la maison. Cependant, c’était après le rassemblement de prière du premier samedi du mois. Bien que les pèlerins soient pressés de rentrer chez eux de nos jours, à cette époque, puisque j’étais jeune et en bonne santé, je finissais la rencontre individuelle avec les pèlerins après 8h00 du matin et j’avais l’habitude d’aller à la Messe de l’église paroissiale à 10h00. Ce jour-là, j’ai rencontré les pèlerins jusqu’à 10h00. Ensuite il y a eu un appel téléphonique dans la soirée. J’ai entendu que son mari se traînait par terre en criant : « Mère, prenez-moi avec vous. »

Elle m’a demandé de prier pour que sa belle-mère ait une mort rapide et paisible. Je suis donc allée là-bas sur-le-champ. « Puisqu’elle a fait beaucoup de bénévolat à Naju, je dois aller la voir. » Sa belle-mère aimait aussi beaucoup Notre Dame de Naju. Lorsque je suis arrivée, son corps était rigide et froid comme la glace. Toute la famille et les voisins étaient réunis ensemble. Ils étaient assis autour de la mourante.   

Je l’ai prise dans mes bras et j’ai prié pour que sa vie soit rétablie sans même le réaliser moi-même. _ « Ma soeur, elle est presque morte. A quoi sert de prier ? “ Mais je pensais prier pour qu’elle retrouve la vie. Et j’ai aussi prié pour chaque membre de la famille. Bien que Cécilia me disait : « Ma chère soeur, elle n’est pas croyante. » Mais j’ai prié pour chacun d’eux. Et ensuite, plus tard, ils ont tous acceptés et dit : « Amen! Amen! » Je priais, je ne demandais pas qu’elle retrouve la vie, mais je priais pour chacun d’entre eux ici. Mais, ne priant plus pour les voisins, j’ai recommencé à prier pour la vieille dame. Elle proféra : « De l’Eau bénite... » Donc, je lui ai mis de l’Eau bénite sur sa main que j’ai alors déplacée pour faire le signe de la Croix. Mais elle ne pouvait plus bouger son corps.

Je l’ai fait sur la paume de sa main : « Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit... » Soudain elle a répondu : « Pardonnez-moi mes péchés », ainsi ceux qui étaient présents ont été stupéfaits. Depuis qu’ellle s’était effondrée et ne pouvait plus dire un mot, son entourage lui disait : « Je t’en prie, ouvre tes yeux, rien qu’une seule fois ... Bouge seulement tes lèvres ... avant de mourir…» Cependant elle n’a dit que: « de l’Eau bénite... » et « Pardonnez-moi mes péchés. », ce qui a fait que toutes les personnes présentes ont fondu en larmes.   

Deux heures plus tard, en partant pour Naju, je leur ai dit : « A présent, elle a survécu. » Cette nuit-là, sa belle-mère s’est levée d’elle-même de son lit en disant qu’elle avait faim. Elle avait un peu de soupe et des yaourts. Elle était capable de s’asseoir et de parler. Sa famille et les voisins ont donc dit qu’ils ont vraiment été étonnés plus d’une fois par ce grand miracle.

Le lendemain, tout été revenu à la normale et les badauds ont accourus. Elle, la belle-fille était si contente qu’elle a fait une fête avec toute le nourriture qu’elle avait achetée pour les funérailles afin de fêter la seconde naissance de sa belle-mère. Et parce que les peaux mortes (de la belle-mère) étaient remplacées par une nouvelle peau, elle a dit qu’elle avait pelé sa peau comme un ver à soie. Elle a ajouté : « La manifestation de Notre Dame de Naju est un microcosme de paradis. » Et ce jour-là, beaucoup de personnes ont été guéries.

Notre soeur souffrait aussi d’un mauvais système digestif. On lui avait dit qu’elle ne pourrait vivre que 4 mois à cause d’un ulcère intestinal. Mais quand elle est venue à Naju, elle a été guérie par sa repentence, le regret de ses péchés. Elle ne pouvait même pas manger à minuit, manger une assiette de riz et de calamar séché, même une partie de sa tête sans avoir de problèmes. Ses cordes vocales étaient obstruées depuis 15 ans, ce qui l’empêchait de chanter. Mais quand elle a demandé d’aider comme membre de la chorale, et qu’on lui a répondu qu’elle pouvait le faire, elle a répondu « Amen ». Et elle a aussi été guérie par son « Amen. »

La femme de son beau-frère ne pouvait rien manger la nuit pendant 20 ans à cause de problèmes digestifs. Elle ne pouvait rien manger d’épicé. Il y avait un tas de nourriture qu’elle ne pouvait pas manger.

Un frère de son mari souffrait aussi du diabète. Le mari de sa belle-soeur avait eu une opération de la pleurésie. Cependant, en raison de la persistance d’une forte fièvre, il devait aller à l’hôpital si souvent mais son état ne s’améliorait pas. Quand il a entendu parler de la mort imminente de sa belle-mère il est venu lui rendre visite en restant allongé dans la voiture sur le chemin de la veillée funèbre. Tous les membres de sa famille étaient malades mais ils ont tous été guéris. Elle avait aussi ses propres parents et sa soeur. Mais sa soeur qui avait eu la polio ne pouvait plus marcher. Une fois, elle était tombée dans la salle de bains et elle avait cassé son os de ronde.  

Je suis retournée (à Naju) après être resté 2 heures là-bas. Mais quand je suis sortie, tout le monde m’a suivi. Alors, la soeur qui avait la polio est sorti en me disant : « Oh, mon Dieu ! Oh, mon Dieu! Qu’est-ce qui m’est arrivé? Je marche toute seule. Je suis guérie. »Et son père qui souffrait auparavant de la dhiarrée a aussi été guéri. Ils ont passé la fête de la résurrection avec la nourriture qui avait été préparée pour les funérailles. On avait préparé une soupe épicée énergique. Lui qui auparavant ne pouvait manger aucune nourriture épicée en raison de troubles d’estomac et d’une gastro-entérite, eh bien, il a rempli un bol et un demi bol de ragoût épicé ce jour-là.   

Ils ont tous été guéris. Ce n’étaient ni des fidèles ni des croyants. Mais ils sont devenus de pieux fidèles priant quotidiennement le Rosaire ensemble à 9h00. C’est donc très important comment on l’éprouve et dans quelle mesure on l’accepte. Chers pèlerins, j’espère que chacun de vous, y compris tous les prêtres et les pèlerins qui sont venus de lointains pays étrangers pour consoler Notre Dame en ce jour du 34e anniversaire des premières Larmes qu’Elle a versées, vous recevrez toutes ces bénédictions aujourd hui. Bien qu’il pleuve aujourd’hui, je crois que Jésus en transformant les cordes de pluie qui tombent comme une chute d’eau dans les ruisseaux de l’eau pure de grâce qui s’écoulent vers le bas à partir de hauts-lieux purifieront vos âmes et vos corps. Je crois qu’avec le Précieux Sang que Jésus a versé pour nous jusqu’à la dernière goutte sur la Croix, Jésus va purifier et enlever toutes les mauvaises choses de nos âmes et de nos corps puis déboucher tout ce qui était obstrué en nous. (Amen!)

Pour le Seigneur et Notre Dame et pour votre bien, je vais faire de mon mieux et rester héroiquement loyale jusqu’au dernier jour de ma vie. Tous ensemble, révélons la gloire du Seigneur et de Notre Dame.

Repentir, repentir, repentir au matin, repentir à midi.
Repentir, repentir, repentir le soir.

Pardon, pardon, pardon, le matin, pardon à midi.
Pardon, pardon, pardon le soir.

L’amour, l’amour, l’amour le matin, l’amour à midi,
l’amour, l’amour, l’amour le soir. Amen! (Amen!)

Seigneur Jésus accordez-nous de nombreuses bénédictions, préparons donc un grand récipient. Si le récipient est petit, nous ne recevrons qu’un petit nombre de bénédictions. Le reste va déborder. Récupérons beaucoup de grâces dans un grand recipient et partageons-les avec de nombreuses personnes, puis amenons-les à bord de’’ Marie, l’Arche du Salut’’. Et allons au ciel ensemble au Dernier jour. (Amen!)  Soyons heureux auprès de Jésus et de Notre Dame.

Aujourd hui, en face de l’incroyable Amour de Jésus et de Notre Dame, confions-nous (à Dieu) par les Prières de Vie chaque jour et à tout moment. Nous le faisons toujours bien, n’est-ce pas? Mais quelquefois, vous oubliez, n’est-ce pas? Ne vous inquiétez pas si vous oubliez de le faire de temps en temps. Si vous oubliez de le faire, dites seulement : « Oh, je viens juste d’oublier de faire les Prières de Vie. Je vais les faire maintenant. » C’est pour ça que c’est bien. Qu’importe le mal que j’ai eu aujourd’hui en me coupant chaque mèche de mes cheveux. J’ai prié le Seigneur de couper chacune des mauvaises choses qui sont en vous tous. Avec mon bras qui tremblait, j’ai même coupé mes cheveux derrière sans regarder dans un miroir.

« Jésus, je vous en prie, coupez toutes nos mauvaises habitudes, coupez toutes les mauvaises habitudes des pèlerins. »  Combien avons-nous de cheveux ? Après les avoir coupés, nous nous lavons les cheveux, n’est-ce pas? Ensuite, nous les rinçons. Voici la prière que j’ai faite : « Jésus, je Vous en prie, enlevez toutes la saleté de nos âmes et nos corps. Lavez toutes les mauvaises choses. » Ensuite, nous nous peignons puis nous nous maquillons, n’est-ce pas ? Alors j’ai prié : « Les âmes de nos pèlerins, nos prêtres, nos religieux et nos familles, je Vous prie de maquiller magnifiquement leurs âmes à eux tous. »

Voilà, c’est comme ça qu’il faut les faire les prières, une par une. Même quand vous vous mouchez, pendant que vous essuyez votre nez, ne dites pas : « Ah, pourquoi ai-je le nez qui coule autant ? » Mais priez plutôt : « Oh Jésus, débarassez les mauvaises choses et les mauvaises habitudes de nos âmes, de son âme. » De cette manière nous prions à propos de tout. Et dans le cas où on ne peut pas offrir en sacrifice vers le haut ... Quand je suis allée à l’hôpital, le docteur a dit : « Vous voulez que je vous apporte quelque aide, n’est-ce-pas ? Mais je ne peux vous donner que la même prescription que le médecin précédent. » Alors vous pouvez penser : « Ce docteur n’a-t-il pas une attitude arrogante ? » Non, il ne faut jamais penser de la sorte. Pensez plutôt : « Oh, le Seigneur me guide vers un autre hôpital. » Voilà ce que signifie La Vie consacrée. (Amen!)

Quand les gens pensent à La Vie consacrée, ils pensent à donner de l’argent parce qu’ils sont ignorants. La Vie consacré, ça signifie offrir tout vers le haut d’une manière agréable.

Pratiquons la spiritualité de Semchigo. Imaginons que vous voulez offrir des fleurs maintenant, mais vous n’avez pas d’argent. Alors, vous pourriez dire : « Pourquoi est-ce que je n’ai même pas assez d’argent pour m’offrir une fleur ? » Ce n’est pas la bonne manière. Vous pouvez prier en disant : « Jésus, puisque je n’ai pas assez d’argent, je Vous offre mon coeur. Jésus, je pratique le Semchigo comme si j’avais offert des fleurs. »  « Je Vous prie d’accepter mon coeur. » La Vie consacrée et le Semchigo ! Tout est relié. (Amen!) Toutes Les Cinq Spiritualités font état d’un lien inséparable et indissociable.

Si j’appelle un taxi, il va venir directement à l’endroit où je me trouve. Mais un jour, Il s’est arrêté loin là-bas. La Soeur qui est ma dispensatrice de soins a dit : « Il y a une personne malade ici. Je vous prie de faire demi-tour pour venir ici. » Alors le conducteur de taxi a fait monter sa voiture de notre côté avec irritation. Ce n’est pas quelque chose qui aurait pu le contrarier. Mais nous avons accepté qu’il fasse ainsi._ « Nous sommes désolés, nous avons une malade.” En pensant que c’est de ma faute, « Oui, ces choses sont arrivées parce que nous aimons le Seigneur et la Sainte Mère. » Nous l’avons accepté puis nous l’avons offert.  

Et , un autre jour, quelques taxis sont passés (là où l’on attendait.) Donc la Soeur a dit : « Oh, prenons juste un de ces taxis qui passent. Annule l’appel à présent, annule-le. Mais je lui ai rétorqué : « Il ne faut pas faire ainsi. Nous devons être loyales. Si on a appellé un taxi, on doit l’attendre” Nous étions juste en train d’attendre pour prendre le taxi.

Mais, oh! … Le taxi était en train d’attendre de l’autre côté de la rue et le chauffeur nous demandait de traverser. Quelle situation absurde!

Nous devions traverser une large route. Je souffrais de souffrances mortelles. Mais j’ai dit : « Marchons vers le taxi. » Et j’ai couru vers le taxi m’inquiétant que si j’allais trop lentement, le chauffeur s’irriterait à nouveau.

« Maman, ne cours pas, ne cours pas! » Mais j’ai marché jusqu’au bout vers le taxi. Je tremblais de douleurs en arrivant dans la voiture. Mais j’ai dit au chauffeur de taxi : « Je suis désolée. » Voilà ce que j’ai dit. Il n’y avait aucune raison de m’excuser. Mais vous n’avez pas besoin de rendre les autres  mal à l’aise. Cela s’est passé parce que nous aimons le Seigneur et parce que le Seigneur nous aime.

Le taxi n’était pas là juste en face de la route. Nous devions aller plus loin. Mais si je me sentais irritée, tant pis pour moi. Combien le diable s’en serait réjoui parce que cela avait été mis en place par le diable. Si quelque chose ne marche pas comme nous l’avions attendu, c’est ce que les diables ont fait.

Offrons bien chaque chose: « Ah, le diable est en train d’essayer de me rendre mal à l’aise à nouveau. » Il faut que vous le réalisiez rapidement. Remarquons-le bien comme ça. (Amen !)

Je ne sais pas comment m’exprimer ni que dire. Je suis tellement indigne. Si cet endroit était spacieux, comme ce serait bien d’avoir des chaises confortables à la place de ces chaises qui sont bien dures.

Je suis désolée pour vous tous à cause de ces chaises inconfortables. Vraiment, je vous demande pardon. Si vous avez déjà été contrarié ou blessé à Naju, ça aussi, c’est de ma faute. Je vous prie de ma pardonner et prenons un nouveau départ. Merci. Je vous aime. Je vous aime tant.

Méditons les Messages d’Amour de Jésus et de Notre Dame. A présent, écoutez les Messages d’Amour de Jésus et de Notre Dame avec la pensée qu’Ils nous donnent cette nourriture spirituelle rafraîchissante.

Voici le message d’Amour de Jésus du 30 juin 2006.

« Mes chers enfants qui avez été appelés avec amour et qui répondez en disant Amen !  A vous tous qui êtes réunis ici, j’ai accordé la lumière de ma miséricorde et de mon amour pour commémorer les Larmes versées par ma Mère pour la conversion de tous les enfants dans le monde.

Quand la lumière de mon amour qui est la plus pure et la plus sublime et qui sort de mon Sacré-Coeur pour vous tous ainsi que la lumière de l’amour sans limite de ma Mère qui vous aime tant jaillira non seulement pour vous mais aussi pour vos familles, vous recevrez la bénédiction qui déborde d’abondantes grâces, d’amour et de paix. » Amen!

Voici le Message d’Amour de Notre Dame du premier juillet 1996.

Puissent les Messages d’Amour du Seigneur et de la Sainte Mère se réaliser tels qu’ils sont proclamés à chacun d’entre vous.

« Mes chers enfants dans le monde entier ! Même si vous êtes confrontés à l’heure sanglante de la persécution, vous serez gardés et protégés par l’amour qui a été déversé sur vous aujourd’hui et vous trouverez refuge sous mon manteau. Par conséquent, offrez-vous vous-mêmes réelllement et totalement, et alors, faites face à la nouvelle Résurrection. Portez la joie, l’amour et la paix à vos maisons et transmettez à tous l’encouragement de ma présence. » Amen!

Maintenant, fermez vos yeux. Si vous avez détesté qui que ce soit ou si vous n’avez pas pardonné ou n’avez pas aimé quelqu’un, apportez toutes ces personnes devant la Croix de Jésus. Il n’y a rien que des miracles à Naju. Chaque endroit en ce lieu est un miracle. Jésus a versé beaucoup de son Sang Précieux ici et Il a fait descendre beaucoup de miracles. Lors du dernier rassemblement de prière, beaucoup de gens ont reçu le Sang Précieux. Aujourd’hui, ouvrons notre coeur et donnons-nous tout entier à Jésus et à Notre Dame afin d’obtenir des bénédictions infinies.

Quel amour n’ai-je pas recherché désespéremment.
Notre Dame a appelé cet humble pécheur.
Notre Dame a réglé toutes les histoires regrettables que j’ai eues.
Elle est devenue ma véritable Mère
quand j’errai dans la douleur.

Esprit Saint ! Opérez mon âme et mon corps.
Esprit Saint! Guérissez les innombrables
blessures de mon coeur.
Les souffrances regrettables du passé.
A présent je veux qu’elles soient guéries.
Esprit Saint! Guérissez mon âme et mon corps.
Guidez-moi vers les Cinq Spiritualités.

Quand je me sentais en situation douloureuse
de conflit et d’angoisse,
L’Amour de ma Mère est venu embrasser mon âme.
Toutes les souffrances de mon passé sont parties.
Je renais dans l’amour de la Sainte Mère,

Avec l’amour le plus sublime
et le plus pure de la Sainte Mère.

Les douleurs d’une âme malade mènent à la perfection.

Mère bénie, je vais pratiquer les Cinq Spiritualités
et vivre au ciel. Amen!


Messages spirituels inspirés de Maman Julia et sa prière de guérison
le 29 juin 2019 - PDF (Cliquez)