- Pourquoi la Vierge pleure-t-Elle?


- Miracles à Naju


- Signification des signes à Naju


- Qui est Julia Youn?

- Cinq parcours 
d’exercise spirituel pour la sanctification


- Le Témoignage
et l'
Expérience de sa foi, Julia


- Les témoignages de Julia au cours de la veillée de prières du premier samedi
 

- La douleur de Julia
comme âme de
victime

 

 

Messages spirituels inspirés de Maman Julia et sa prière de guérison
lors du 33
ème anniversaire  des Larmes de Sang
de Notre Dame à Naju en Corée
(le 19 octobre 2019)

https://youtu.be/dZC2iC-UKXM

bullet03_glitter.gif  Que soit loué Jésus! Que soit louée la Sainte Mère !
 

C’est pour moi un plaisir du vous rencontrer tous aujourd’hui. Aujourd’hui nous sommes ici pour célébrer le 33ème anniversaire des premières Larmes de Sang de Notre Dame (à Naju). Une bénédiction infinie du Ciel va descendre sur vous tous. (Amen !)

Notre Dame a fait descendre pour nous beaucoup de lait maternel aujourd hui. Puis il a assez rapidement disparu. Cela signifie qu’il a été absorbé par chacun de nous. Chers pèlerins, vous avez été nourri par son lait maternel. (Amen !)

Un épais lait maternel est descendu miraculeusement sur le miroir de la salle d’attente

de Maman Julia sur la montagne de la Sainte Mère à l’occasion du 33ème anniversaire

es Larmes de Sang de Notre Dame à Naju en Corée du Sud (le 19 octobre 2019)

 

 

 

Il a disparu quelques minutes plus tard. Cela signifie qu’il a été absorbé

par tous les pèlerins pour les nourrir spirituellement.

Je respecte ces pèlerins qui viennent de loin en avion et en voiture pour réconforter la Sainte Mère. Tout particulièrement ceux en provenance de l’étranger. Nos évêques et nos prêtres. Je vous en prie, donnez-leur de forts applaudissements. (Applaudissements).

Rien que de conduire sur une petitedistance, c’est fatigant, n’est-ce pas ? Donc, puisque vous êtes venus ici, ne pensez pas de cette manière là : « Oh,...C’est vraiment très éloigné. » S’adressant aux pèlerins en provenance de Corée : « C’est si bien que Naju soit à une distance si proche de nous en Corée. » Nous devons vivre notre vie en rendant grâce sans cesse. Nous ne devrions jamais nous plaindre.

Beaucoup de personnes se plaignent de petites souffrances telles les maux de tête, les hématomes, les égratinures de sorte que les démons essayent de mettre en place une corde d’épines, de venin et de cruauté pour nous inquiéter. Mais si vous faites le pèlerinage en acceptant les messages d’Amour de Jésus et de Notre Dame, puis en vous armant des Cinq Spiritualités, vous jouirez du bonheur éternel au Ciel au Dernier Jour.

Vraiment, je suis indigne. Cette personne indigne que je suis est morte neuf fois, est revenue à la vie chaque fois par la grâce de Jésus. Dieu m’a sauvée et m’a renvoyée dans ce monde à nouveau. Le 18 avril 2014, je suis morte à la Douzième Station de la Croix et je suis montée au Ciel.



Quand Jésus a poussé son dernier soupir, Julia est tombée en criant.

A ce moment-là, elle a cessé de respirer puis elle est entrée en extase.

Elle a rencontré Dieu le Père et reçu un message de Lui.

(Son abdomen est redevenu normal peu à peu)

C’est alors que j’ai rencontré toutes les âmes demeurant au Ciel. Il y avait beaucoup de gens qui était allés à Naju auparavant. Donc, quand je reviendrai au Ciel à nouveau, j’espère pouvoir y rencontrer chacun de vous. (Amen!) Si nous sommes armés des Cinq Spiritualités, nous pourrons y jouir du Bonheur éternel.

Les démons ont en horreur que nous allions au Ciel. Ceux qui ont rejoint les démons esssayent de nous empêcher d’aller à Naju. Quand j’ai été invitée à Pittsburgh aux Etats-Unis, j’ai rencontré Roman Danylak qui célébrait la Messe. Puis lorsqu’il a visité Naju, un miracle Eucharistique a eu lieu pendant la Messe. Puis il y a eu un autre miracle Eucharistique pendant qu’un autre évêque, le frère aîné du Père Su, célébrait la Messe ici même. C’est pourquoi nous avons embelli la décoration de ce lieu. Alors Jésus a commencé à répandre continuellement son Précieux Sang ici. Voilà pourquoi nous avons appelé ce lieu « la Chapelle de l’Adoration du Précieux Sang ».



Il y avait une messe sur la montagne de la Vierge le 24 août 1995.

La messe a été célébrée par l'évêque Dominic Su de Malaisie.

Il y avait plus de 20 pèlerins à la messe.

L'hostie que Julia reçut se transforma en chair visible et sang.

 

 

 

Le 22 Septembre 1995, l'évêque Roman Danylak, le Père Joseph Finn du Canada,
et le Père Aloysius Chang ont concélébré une messe. Lorsque Mgr Danylak
donna la communion à Julia, l'hostie se transforma en chair vivante, puis s'épaissit
peu à peu et finit par prendre la forme d'un petit coeur ensanglanté d'un enfant en bas âge.



 
Evêque Dominic Su et deux prêtres venus de Malaisie avec beaucoup de pèlerins
 venus de différents pays priaient et pleuraient étant témoins du Sang Précieux,
le 15 août 2002.

L’Evêque Danylak faisait régulièrement des pèlerinages à Naju et il a été témoin de nombreux miracles. Il a aussi témoigné à propos de l’Eau miraculeuse de Notre Dame de Naju. Il m’a invitée au Canada quand la réaction du Diocèse de Gwangju est devenue absurde à l’égard des miracles survenant à Naju. Pour l’investigation sur les apparitions, je n’ai été convoquée qu’une seule fois par le Diocèse de Gwangju. Ils disaient qu' « il faisait trop froid pour que Notre Dame descendre du Ciel. », que « Dieu le Père ne peut pas parler. Jésus et la Sainte Vierge pourraient parler mais ne le peuvent plus puisqu’ils sont morts il y a 2000 ans. » Ils avaient tous de telles pensées.

En entendant les nouvelles, l’Evêque a été exaspéré et m’a dit : “Julia! Viens au Canada. Alors je vais reconnaître les apparitions là-bas.’’ Mais chers pèlerins, je ne suis pas allée au Canada. Au lieu d’y aller, j'ai choisi le chemin de la persécution en restant ici à Naju.

Notre Sainte Mère est apparue à Naju en Corée et elle y est toujours présente. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas voulu aller au Canada. Je suis donc toujours persécutée ici à Naju. mais j’offre tout cela joyeusement vers le Haut en sacrifice. Si nous tous offrons joyeusement vers le Haut absolument tout, en pratiquant avec grâce les Cinq spiritualités, nous jouirons du bonheur éternel au Ciel au dernier Jour.

Maintenant c’est le temps de séparer les bons grains de ceux qui sont vides. Dieu rassemble ses bons grains au Ciel. Nous sommes de ceux qui ont été choisis comme du bon grain. (Amen!) Alors, même si c’est difficile et douloureux pour nous de vivre dans ce monde, nous devons l’offrir gracieusement en sacrifice vers le Haut.

A présent, Jésus et la Sainte Mère veulent être avec nous chaque jour et à tout moment. Mais ils ne peuvent pas demeurer en nous car nous n’ouvrons pas nos coeurs. Donc, nous devons ouvrir largement nos coeurs. Chers pèlerins présents ici! Il ne faut pas penser : « Comment est-ce que je peux ouvrir mon coeur? » Cela ne signifie pas d’ouvrir votre poitrine ou votre bouche. Vous avez bien compris ?

Ce que ça signifie, c’est de vous confier entièrement à Jésus. Si vous vous confiez entièrement à Jésus et vous repentez de ce que vous avez mal fait, alors vous êtes avec Jésus et la Sainte Mère chaque jour et à chaque moment. Jésus ne reste pas éloigné à une grande distance, mais Il se tient juste à côté de nous ! Il est avec nous ! Mais tout dépend de la façon dont nous ouvrons notre coeur en sa Présence pour qu’Il entre en nous ou non.

Supposons le fait que quelqu’un ait commis des fautes à votre égard. Si vous êtes rempli de colère à cause de cela, comment pourra-t-Il réaliser un miracle d’Amour en vous ? Même si j’ai commis une faute à l’égard des autres, ou bien si un autre personne m’accuse faussement et me hait, il faut penser ainsi: « C’est le démon qui est en train d’essayer de me font sentir mal par l’intermédiaire de cette personne. » Donc si vous l’acceptez comme « C’est de ma faute » en pratiquant les Cinq Spiritualités, Jésus viendra vers vous et demeurera en vous. « Je vous aiderai avec la puissance qui écrase le serpent. » a dit la Sainte Mère, Vierge Marie. Chaque jour, elle nous appelle ainsi :

Mes chers enfants! Venez à moi.
Laissez-moi toutes votre tritesse et votre soufffrance.

Mes chers enfants ! Venez à moi.
Votre corps épuisé et malade sera guéri.

Mes chers enfants ! Aimez même votre ennemi.
Je vais remplir votre corps épuisé et malade. Amen ! (Amen !)

Fermons les yeux et confions notre Coeur à Jésus pour qu’Il puisse entrer dans nos coeurs épuisés et malades, allumer le feu de l’amour et réaliser le miracle de l’amour. Puis rencontrons Jésus et la Sainte Mère, Marie à travers notre repentir.

Repens-toi mon âme ! Repens-toi mon âme !
Tout ce qui est en moi, repens-toi.

Pardonnons ! Pardonne, mon âme! Pardonne, mon âme!
Pardonne tout, tout ce qui est en moi.

Aimons! Aime, mon âme! Aime, mon âme!

Aime tout, aime tout ce qui est en moi.

Si vous aimez, vous pouvez vous réjouir.

Faites à tout moment l’expérience de la joie, de l’amour et de la paix

Réjouis-toi mon âme ! Réjouis-toi mon âme !

Réjouis-toi tout ce qui est en moi. Amen !

Ouvrez les yeux. Maintenant quand vous ressentirez de la haine à l’égard de votre voisin, pensez ainsi : « Oh, le diable est en train d’essayer de me harceler à travers cette personne. »

Moi qui me tiens devant vous, je suis une personne faible. Il y a un moment, l’Archevêque a dit que à Ruteng un homme paralysé s’est levé, qu’un aveugle a ouvert les yeux, qu’un sourd a entendu, qu’un muet a parlé. Ce n’est pas moi qui l’ai réalisé. Jésus m’a seulement utilisé comme un instrument, seulement pour un moment, moi qui suis indigne.

Voilà 34 ans que de telles choses ont lieu. Ce que je suis en train de faire, je le fais depuis 1980. Mais à cette époque, je ne connaissais pas la Sainte Mère, Marie. En 1980, j’ai reçu un ami, le cancer. Je n’avais pas réalisé qu’un ami était venu me visiter (le cancer). Malgré la présence de cet ami (le cancer), je me suis consacrée à mes enfants et mon mari sans prendre de repos. Puis, lorsque finalement je suis allée à l’hôpital, le docteur m’a dit : « Nous avons fait de notre mieux. Vous feriez mieux de rentrer chez vous et de manger ce qui vous fait plaisir. » C’était ma sentence de mort mais je n’en n’ai même pas parlé à mon mari.

Plus tard, ma mère et mon mari m’ont amenée à l’hôpital. Le cancer s’était répandu jusqu’à mes doigts de pied et mon anus. Jamais je n’avais entendu parler d’un tel cancer. Comme je ne pouvais pas excréter, on a procédé à un lavement mais ça n’a pas marché.

Les docteurs ont ouvert l’anus pour faire une piqûre puis ils ont demandé à ma mère et mon mari de venir constater (mon état). Mais je me suis écriée : « Je préfère mourir que de montrer une telle chose à mon mari. » Donc, il n’est pas entré. Et comme je m’aprêtais à mourrir, j’ai entendu la voix de Jésus qui disait : « Rapproche-toi de “Seong-kyung’’ (c’est à dire la Bible en coréen). “Seong-kyung’’, c’est ma Parole vivante. »

A cette époque-là, l’Eglise Catholique Coréenne appelait la Bible “Seong-Seo’’. Alors j’ai insisté en disant que ‘’Seong-kyung’’ est le terme approprié parce que Jésus ne peut pas se tromper. De nos jours, en Corée, on nomme la Bible “Seong -kyung’’. Le passage que j’ai lu dans la Bible, c’était le chapitre 8 de saint Luc, verset 40. Le passage où cette femme affligée d’hémorragie pendant 12 ans s’est placée derrière Jésus et a touché la frange de son vêtement en croyant qu’elle allait être guérie. Elle a été guérie. (Amen!)

Jésus lui a dit : « Ma fille, ta foi t’a sauvée; va en paix. » (Amen !) Et j’ai répondu « Amen » acceptant que cette Parole s’adresse à moi. J’espère aussi que vous répondrez en disant «Amen » et que vous serez spirituellement et physiquement guéris de vos maladies aujourd’hui. (Amen !) Puis aussi l’histoire de la fille de Jaïrus. Jaïrus est venu voir Jésus mais, en chemin, il a entendu dire que sa fille était morte, mais Jésus lui a dit: “Ne crains pas. Aie seulement la foi et elle sera sauvée.” Amen! (Amen!)

J’ai répondu en disant “Amen” à cette parole, “Ne crains pas. Aie seulement la foi et tu seras sauvée.” Comme la tumeur était extrudée, je ne pouvais même pas m’asseoir comme cela. A ce moment-là, à ma plus grande surprise, la tumeur s’est mise à rétrécir en faisant un bruit comme « Sok, sok, sok, sok, sok. » Quelques-uns parmi vous ont eu des hémorroïdes. Vous savez bien qu’elles vous empêchent de vous asseoir tout droit. Ma tumeur était énorme. Mais elle a disparu se rétrécissant en faisant un bruit comme « Sok, sok, sok, sok, sok. » et tout est revenu à la normale. J’ai moi-même touché (la partie cancéreuse). Il n’y avait plus rien. (Amen! Applaudissements)

Ma tension artérielle était tombée de 50 / 40. J’avais entendu dire qu’une pression artérielle si basse était dangereuse. C’est une tension artérielle quand on va mourir. Mais je me suis rétablie aussitôt. Donc, quand je suis allée à l’hôpital, ma tension artétielle était de 120 / 70.

Et quand je suis revenue à l’hôpital le lendemain, je me sentais si bien. Alors la pression artérielle était de 120 / 80. Et elle s’est maintenue à ces taux-là. Donc mon ami, le cancer s’est enfui. Maintenant répondons « Amen » afin que nos maladies puissent s’enfuir aujourd’ hui.

Le 6 août 1980, pendant que je priais en pleine extase, Jésus est venu à moi. Puis Il m’a pris par la main et m’a emmené. Il volait en tenant ma main. Et après avoir volé un certain temps, je suis retombée comme une pierre. J’ai commencé à flotter, et je regardais vers Jésus d’un air pitoyable puis Il me dit : « Tu ne peux pas le faire toi-même, n’est-ce pas? » Donc quand j’ai répondu affirmativement à sa question, Il m’a tenu par la main et nous nous sommes envolés ensemble à nouveau. Nous avons volé pendant longtemps puis alors j’ai volé seule. J'ai très bien volé. Il n’y avait que Jésus et moi qui volions pendant un certain temps. Il y avait de si nombreuses tombes dans la montagne.

Jésus a dit: « Souffle sur les tombes. » « Pff ! » Les tombes se sont ouvertes. « Souffle à nouveau sur les tombes. » demanda Jésus. « Pff ! » Les os se sont resoudés ensemble en faisant du bruit : « Souffle une fois encore. » « Pff ! » La chair s’est mise à recouvrir les os. « Souffle encore » me dit Jésus : « Pff ! » Le souffle est entrée en eux. Ils ont commencé à respire. J’étais vraiment surprise de voir cela. Ensuite Jésus m’a ramené dans ma chambre.

Avant cet événement, Jésus m’est apparu plusieurs fois et a parlé avec moi. Puis Il s'envola avec moi et il m’a dit : « Tu ne peux pas le faire toute seule, n’est-ce pas ? » Et j’ai répondu : « Oui, c’est vrai, je ne peux pas le faire toute seule. » Donc tout ce que je fais, ce n’est pas moi qui le fais, c’est le Seigneur qui m’utilise comme son instrument juste pour un moment. Même si les morts sont revenus à la vie, si les mourrants sont revenus à la vie, ce n’est pas moi qui l’ai fait. Je vous ai dit que je suis déjà morte neuf fois.

Le 18 avril 2014, un Vendredi Saint, je suis allée devant Dieu (Julia est morte), et il y avait un magnifique palais glorieux et luxueux. Dieu était assis sur un trône et sa barbe blanche était resplendissante. Jésus et la Sainte Vierge Marie étaient aussi à côté de Lui. Le frère prêtre du Père Su qui a été témoin du miracle du Sang Précieux le 15 août 2002 était là ainsi que ceux qui étaient venus en cet endroit. Le frère du Père Su a tellement bien vécu que Dieu l’a pris auprès de Lui au Ciel.

Alors l’ange m’a montré le Ciel. Quelque part l’eau descendait glorieusement, et l’ange m’a puisé une coupe d’eau, me demandant de la goûter. Quand je l’ai bue, c’était tellement délicieux. L’Eau de Vie nous a été accordée à Naju ! L’Eau de Vie a le même goût que l’Eau miraculeuse de la Montagne de la Sainte Mère à Naju. Donc, l’Eau miraculeuse de Naju c’est l’Eau de Vie du Ciel.

Comme j’étais en train d’essayer de vénérer l’ange, il m’a dit que nous sommes des êtres égaux et que je ne devais pas le vénérer. « Je ne suis rien de plus qu’un serviteur travaillant pour Dieu juste comme vous, les prophètes et le peuple qui suit les Paroles qui sont inscrites dans ce Livre. N’adorez que Dieu. »

Alors Dieu le Père m’a dit : « Souhaites-tu voir le monde tel qu’il est ? » Je Lui ai répondu : « Oui, je Vous en prie, montrez-le moi. » Alors Il m’a montré ce monde dans lequel nous vivons. C’était dans un tel état de désordre indescriptible qu’on ne peut même pas se l’imaginer. Les gens ne reconnaissent même pas leurs propres enfants ni leurs propres parents. Ils se diputent pour s’élever au-dessus des autres. J’ai senti mes cheveux se hérisser quand j’ai entendu le bruit incroyable qu’ils faisaient.

Dieu le Père m’a dit : « Que ressens-tu en voyant cela ? Veux-tu oui ou non que je fasse descendre le châtiment ? » Je Lui ai répondu : « Oui, Vous devriez faire descendre le châtiment. Mais, je Vous en prie, ne le faites pas, regardez les petites âmes qui prient à Naju.» « Alors, retourne dans le monde. » m’a dit Dieu. « Non, je ne veux pas y retourner. Je suis indigne pour accomplir l’oeuvre du Seigneur et de la Sainte Vierge. Beaucoup de membres du clergé commettent des péchés à cause de moi. »

Nombreux sont les péchés de jugement qui sont contraires aux Dix Commandements. Ils commettent des péchés de faux témoignages, de jugement, de critiques y compris également d’innombrables autres péchés. »

Alors je Lui répondis: “Ils ne pècheraient pas si je n’étais pas dans le monde, n’est-ce pas? » Il me rétorqua : « Ce n’est pas qu’ils n’arrêteraient pas de pécher si tu ne retournais pas dans le monde. Retournes-y et proclame les Cinq Spiritualitésqui ont été accomplies à travers ta vie. » J’ai dit que je n’y retournerais pas. Dieu m’a dit: « Pourquoi es-tu si têtue ? Alors dois-Je faire descendre le châtiment?” J’ai répondu: « Non, j’avais eu tort, je vais redescendre.» Et les anges m’ont emportée. Je suis revenue de mon extase et le Père céleste m’a donné une bénédiction.

Mais lorsque je me suis réveillée, tout le monde, même les prêtres et les pèlerins étaient en train de pleurer parce que j’étais morte à la Douxième Station du Chemin de Croix. Mais à ce moment-là, les prêtres étaient en train de donner la bénédiction.

Notre Père celeste nous bénissait et la lumière brillait sur les pèlerins. A présent, que cette lumière descende sur chacun de vous et que vous receviez la même lumière. Puis finalement, la dernière fois que je suis morte, c’était le 25 mars 2016, un Vendredi Saint également. Ce jour-là, j’ai eu une hypothermie, et ma température est descendue jusqu’à 23, 22 degrés. Ce degré de température est incroyable pour les docteurs et les infirmières. On dit que même les cadavres ont une température plus haute que celle-ci.

Pendant le Chemin de Croix, on m’a dit de ne pas monter mais de rester près du dôme en offrant les douleurs et en priant d’un coeur uni. Cependant j’ai gravi le Chemin de croix : « Je suis au Seigneur que je vive ou que je meurs. J’irai avec le Seigneur. » Cependant, je ne pouvais pas m'agenouiller parce que j'avais plusieurs oedèmes. Alors, puisque je ne pouvais pas prier debout, je suis tombée prostrée à terre.

Mais j’ai cessé de mourir à cause de mon hypothermie. A un moment donné, je me suis retrouvée asise devant le trône de Dieu. Il m’a dit : « Pourquoi es-tu ici ? » J’étais tellement surprise.

« Pourquoi es-tu ici? Tu as beaucoup de choses à faire, alors pourquoi es-tu ici? Redescends promptement d’ici. » « Oh, cher Père, lui dis-je, je ne veux pas redescendre. Il y a tant de gens qui pèchent à cause de moi. » Je Vous ai déjà dit que je ne voulais pas y retourner parce que je suis indigne (pour faire ce travail). Alors ll m’a dit : « Tu vas sauver beaucoup d’âmes rien qu’en respirant. Il pensait qu’à travers mes souffrances, beaucoup d’âmes renaîtraient. » Alors j’ai dit que beaucoup de prêtres et d’autres personnes péchaient à cause de moi. Il m’a alors rétorqué : « Qu’en était-il de Mon Fils unique Jésus-Christ ? Jésus-Christ, mon Fils unique Lui aussi a reçu l’opression, l’humiliation, les insultes et la persécution d’un nombre infini de personnes jusqu’à Sa Mort sur la Croix. » Alors j’ai répondu : « Oui, je comprends, je vais redescendre. » Et je suis redescendue à nouveau avec les anges.

Mais cette fois-là, je me suis arrêtée quelque part. Là il y avait beaucoup de gens qui ressenblaient à des lépreux. Bien que Jésus aurait pu les guérir en une fois, Il a demandé aux prêtres de l’aider. Mais les prêtres ne pouvaient pas avancer et ils s’enfuirent tous. Quelques prêtres étaient restés mais ils ne pouvaient pas se rapprocher de ces personnes qui avaient du pus dans leurs yeux et ressemblaient à des lépreux.

Alors j’ai dit à Jésus: « Je suis indigne mais je vais y aller. » « Comment peux-tu y aller ? » « Que je meurs ou que je vive, je suis à Vous ! » Et j’y suis allée. Mais on mordait ma chair, ils mangeaient ma chair. Je soufffrais tellement que je me suis écriée : “Aïe! Aïe! ” Mais alors, lorsque Jésus a montré sa lumière, j’ai reçu immédiatement une nouvelle chair. Lorsque j'ai embrassé ces personnes, les mêmes gens à l'aspect misérable parmi elles sont revenus à la normale.

C’est à travers cela qu’Il m’a montré. « Tu peux sauver d’innombrables âmes rien qu’en soufflant. » Quand je les embrassais en offrant mes douleurs, chacune d’elles redevenait normale. Mais quelques unes parmi elles qui refusaient que je les embrasse sont aussi parties. C’est alors que Jésus a fait descendre une pluie de son Précieux Sang sur elles. Mais il n’est pas descendu sur celles qui me refusaient et le Précieux Sang est revenu vers Jésus.

Donc quand je suis redescendue, Jésus était en train de nous donner sa bénédiction. Cela s’est déroulé sur la Montagne de la Sainte Mère à Naju. Le rideau de ténèbres a été soulevé et la lumière a brillé vivement. Quand j’ai ouvert mes yeux à nouveau, nos prêtre étaient en train de donner leur bénédiction au même moment. Si nous connaissons vraiment l’amour le plus pure et le plus sublime qui nous sont accordés ici à Naju où Jésus et Notre Dame sont apparus et sont présents, nous ne pouvons pas les rejeter. Notre vie sera brève si nous pensons qu’elle le sera, et notre vie sera longue si nous pensons qu’elle le sera. Nous ne savons pas le moment où Notre Seigneur nous reprendra notre vie. C’est écrit dans l’Evangile de Mathieu 24 :30~ 39. Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges des cieux, pas même le Fils.

Si nous savions l’heure où le voleur viendra, nous ferions en sorte de ne pas être volé. Mais nous ne savons pas quand le voleur viendra. Un proverbe coréen dit : « Les gens qui réparent la grange après le cheval seront volées. » Nous devons rester éveillés tout le temps. Il ya avait cinq vierges folles et cinq vierges avisées. Les vierges avisées ont attendu l’époux en mettant de l’huile dans leurs lampes.

Les vierges folles n’ont rien fait et quand l’époux est entré, elles ont demandé aux vierges avisées : « Je n’ai pas assez d’huile, partages-en avec moi. » Mais les vierges avisées ont répliqué : « Il n’y en aura pas assez pour nous toutes, allez plutôt en acheter. » Et lorsque les vierges folles sont sorties pour en acheter, l’époux est arrivé et les vierges avisées sont entrées avec lui pour la fête des noces.

A présent, restons sans cesse éveillés et prions comme ces vierges avisées en nous armant des Cinq Spiritualités et pratiquons-les, alors nous jouirons du Ciel.

Dans quel luxe le roi Salomon n’a-t-il pas vécu? Mais il y a des joies dont le roi Salomon ne pouvait pas profiter. Nous recevons la grâce et l’amour le plus sublime et le plus pure que le roi Salomon n’a pas pu recevoir. Les choses de ce monde ne sont que temporelles, passagères. Nous ne pouvons pas aller au Ciel avec de l’argent et la beauté. Nous devons bien suivre le Seigneur et la Sainte Mère, Vierge Marie.

Il y a longtemps, l’empereur Néron vivait à Rome. Il vivait dans un immense palace. Les couloirs mesuraient 1,4 kilomètres de longueur. Il vivait dans un palace immense. Il y avait une devise placée tout en haut et on aspergeait du parfum comme de la rosée sur les invités quand ils entraient dans ce palace. Les murs étaient décorés merveilleusement d’ivoire et de porcelaine. Sa couronne coûtait plus de 100.000 dollars. Il vivait dans un tel luxe. Et il ne remettait jamais les habits qu’il avait portés tellement il possédait de vêtements. Quelle vie de luxe.

Il utilisait des cannes à pêche en or et son poney avait des chaussures d’argent. A quoi ressemblent ces chaussures d’argent ? Elles étaient usées juste après les avoir portées. Il vivait dans un tel luxe mais n’était toujours pas satisfait. Il persécutait les chrétiens, tuait ses subordonnés, a tué sa propre mère, a tué sa femme et il a tué ses beaux-frères. Et qu’a-t-il fait finalement ? Il s’est suicidé.

Chers pèlerins, ce monde n’a qu’une durée temporelle. Nous devons cultiver nos vies qui nous ont été données avec beauté! (Amen!) N’essayez pas de rechercher loin de vous le bonheur. Si nous cultivons nos vies, nous pourrons jouir du bonheur, de l’amour et de la joie. Quand votre mari rentre tard le soir après son travail, vous dites quelque chose comme : « Ah... Qu’as-tu fait ? » Eh bien, si vous faites des réflexions comme cela, pensez-vous que l’amour sorte de cela ? Qu’en pensez-vous? Non? (Non!) Alors vous devez arrêter de revenir à la charge en continuant de faire de telles réflexions.

De nos jours, beaucoup de gens souffrent du délire de jalousie de sa femmme ou de son mari. Mais nous devons avoir une confiance inconditionnelle en notre conjoint. Même si vous le savez (votre conjoint vous a trompé), si vous prétendez ne pas le savoir, cachez-le et agissez avec amour, l’écho de l’amour sera sûrement réciproque. (Amen!) Cela nous reviendra un jour si nous pratiquons l’amour. L’écho peut retentir en l’espace d’une journée ou bien il peut prendre une année ou bien dix ans. Mais si nous continuons de pratiquer l’amour avec beauté, les échos de l’amour vont sûrement rebondir rapidement. (Amen !)

Nous devons offrir nos vies qui nous ont été données gracieusement. Ne soyez pas avides de posséder plus. J’ai vécu dans la maison de ma tante à Gwangju. Je n’avais jamais une minute pour me reposer, pas même une seconde.

Je ne connaissais pas Dieu et je ne savais pas comment prier Dieu, donc je faisais que travailler. Quand je cuisinais quelque chose, je ne mangeais jamais de bonne nourriture que je cuisinais. Même lorsque je venais juste d’assaisonner les germes de soja, je veillais à ne manger que les restes avec du riz, et je le mangeais juste comme si c’était une nourriture délicieuse en pratiquant le « Semchigo ». Je faisais tout de cette manière-là. Ma tante s’inquiétait : ‘Ah ! Si elle (Julia) agit ainsi, on dira qu’elle vit dans la pauvreté.’ Cela m’inquiète! ‘Comme elle pourrait être si pauvre mariée au point de ne pas pouvoir bien vivre.’  

Donc, si nous faisons notre travail avec amour, cela signifie qu’on transforme notre vie quotidienne en prières.(Prières de la Vie) Essayer de ne pas jeter un petit morceau de poudre de piment rouge en se souvenant des âmes qui seront être jetées de la même manière. Parce que nous connnaissons Dieu. Même lorsque je suis allée au Ciel, j’ai vu beaucoup de choses. Mais le 18 avril 2014 quand je suis allée au Ciel, Dieu le Père a demandé à un ange de me faire visiter. J’ai vu tant de belles choses là-bas. On n’a pas besoin de lumière au Ciel. On n’a pas besoin de lampe parce que l’amour de Jésus et de Dieu le Père rayonne tout simplement. C’est pourquoi la lumière des lampes est inutile. Quand je suis arrivée à un endroit, il y avait un livre rayonnant place sur un plat éclatant de jade.

Oh! J’ai demandé quel était ce livre, et il s’est trouvé qu’il s’agissait du Livre de la Vie. A présent, ches èlerins, si vous vous repentez aujourd’hui et vivez armés des Cinq spiritualités, votre nom sera gravé dans le radieux Livre de Vie qui est placé sur un plad de jade. (Amen! Applaudissements)

Il n'y a qu'un seul Livre de Vie sur la plat de jade et il y a aussi de nombreux livres noirs à côté. Quand j'ai demandé ce qu'ils sont, ils ont dit que les âmes qui vont en enfer sont inscrites dans ces livres noirs. Bien qu il s’agisse des âmes qui vont en enfer, il y a un autre livre, meilleur.

Si les personnes dont le nom est inscrit dans le livre noir, se repentent et vivent une nouvelle vie, on pourra inscrire leur nom dans le livre meilleur pour qu’elles aillent au purgatoire, mais pas vraiment dans le livre radieux. Donc si jusqu’à maintenant nous avons vécu une vie faite d’erreurs, à présent nous pouvons prendre un nouveau départ.(Amen!) Chers pèlerins, recommencons à partir de maintenant. (Amen!)

Puisque le directeur de la planification vient de nous parler en détail de la Bible et des Messages de Naju un peu avant, je vais vous parler brièvement des Cinq Spiritualités.

Eh bien, voici la spiritualité de Amen. Il ne s’agit pas de dire seulement « Amen ». Il vous faut discerner raisonnablement. Mais  il y a beaucoup de gens qui suivent de fausses prophéties.

Il y a de nombreux cas où nous nous sommes trompés en jugeant mal et en discernant mal les oeuvres les plus sublimes et les plus pures du Seigneur et de la sainte Vierge. Mais si vous croyez et suivez les Messages d’Amour de Naju, avec tout ce qui se passe ici, je vous le guarantis vraiment (Amen !) Je vous le guarantis vraiment! (Amen!) (Amen!) Vous réaliserez finalement que mes paroles n’ont pas été dites en vain.

Si vous connaissez dorénavant les Messages et les suivez, votre nom sera inscrit dans le radieux Livre de Vie. (Amen !) Même si nous n’agissons pas bien, nous pouvons recommencer à nouveau à présent. (Amen !) Et n’oubliez pas que tout ce qui est dans le noir destiné à l’enfer peut être encore effacé, et apparaître dans le Livre qui est destiné aux âmes allant au Purgatoire. Et si vous agissez bien, vos noms seront mentionnés dans le radieux Livre de Vie.( Amen!) Quoique l’on fasse, recommençons à nouveau. (Amen!)

Donc, « ne soyez pas effrayés, croyez seulement. Tout se passera selon vos convictions. » J’espère que tout se passera bien pour vous. J’ai donné un message aux Philippines à Manila et je suis allée à l’île de Cebu avec le Père Jerry Orbos. Quelques pèlerins de Cebu sont venus ici aujourd hui. Il y avait une femme du nom de Suzanne qui vivait avec son fils, sans son mari.

Elle avait le cancer et ne pouvait plus être opérée, alors elle a suivi à Cebu une amie de sa traductrice, Stella. Et ce jour après j’ai délivré les messages, cette femme à commencé à avoir une hémorragie. Elle avait probablement de nombreuses maladies à cause de son cancer de l’utérus, c’est pourquoi elle se préparait à mourir.

Comme elle commençait à avoir une hémorragie, elle a pensé: « Oh, je suis en train de mourir maintenant. Je dois voir mon fils avant de mourir. » Mais il n’y avait aucune possibilité de retourner chez elle. Je ne savais pas s’il y avait ou non un moyen de retourner chez elle. Mais soudain, j’ai dit : « Ne vous ai-je pas dit de laisser les morts enterrer leurs morts ? Vous êtes guérie maintenant, de quoi vous inquiétez-vous ? » Et elle l’a accepté comme « Amen ». C’est difficile de l’accepter comme « Amen ».

“Vous êtes guérie maintenant.” Elle l’a considéré comme « Amen ». Après que j’ai délivré plusieurs messages de la Sainte Mère à plusieurs endroits sur l’île de Cebu, elle est retournée à Manille. Elle est allée droit à l’hôpital et on a constaté que son cancer était parti.

Quand Albino est venu ici de Incheon en 1991, il était accompagné de sa femme et d’un autre couple. L’homme qui était directeuravait un ami qui était un pasteur protestant. Il faisait dire aux gens “Amen! Amen!” Donc ils sont une armée de Amen. Quoiqu’il en soit, il est venu à Naju mais il ne croyait pas aux Larmes de Sang ni à rien de ce qui se passait ici. Quand j’ai délivré les messages, il a dit “ Amen ! Amen ! Amen !” tout en restant assis paradoxalement.

Mais peu après, il a dit à Albino : « La sciatique que j’ai depuis plus de dix ans a été guérie après avoir dit ‘’Amen!’’ à ce moment-là. » Donc son « Amen » qu’il a utilisé comme une plaisanterie l’a guéri malgré son incroyance. La spiritualité de « Amen » est donc aussi bonne quand on l’emploie comme cela.

Il y a aussi la spiritualité de Semchigo. Quand nous voulons manger quelque chose de très cher et que nous n’avons pas assez d’argent, et qu’on dit : ‘Oh, ...Pourquoi suis-je comme ça ? Si j’avais de l’argent, je l’aurais acheté…’ Alors, tous les mérites que vous avez accumulés seront effondrés.

Même si vous vouliez le manger, vous pouvez le considerer comme si vous l’aviez déjà mangé en pratiquant le Semchigo. Et même si vous possédez l’argent pour vous l’acheter, si vous pratiquez le Semchigo, comme si vous l’aviez déjà acheté, à la place, vous pouvez utiliser cet argent en aidant les pauvres. Votre nom sera incrit dans ce radieux Livre de Vie.

La spiritualité de “Semchigo” est formidable. J'ai vécu cette spiritualité de “Semchigo” depuis mon enfance.

Autrefois, les gateaux de riz étaient vraiment de précieuses denrées. Il y avait un magasin où l’on faisait de délicieux gâteaux de riz à Don-am-dong à Séoul. Ca sentait vraiment bon quand j’y passait. Je passais justement à cet endroit pour faire les courses. On m’a donné quelques gâteaux de riz que je voulais manger avec plaisir. Mais je ne les ai pas mangé. J'ai fait semblant de les manger puis je les ai mis dans ma poche. Qu’est-ce que j’en ai fait ? Je pensais que ma mère se réjouirait si je les lui apportais. Donc, je les ai pris avec moi, Semchigo, comme si je les avais déjà mangé. Mais j’ai rencontré un mendiant qui passait près de moi. J’ai pensé : ‘Oh, ma mère et moi, nous avons quelque chose à manger, mais ce mendiant lui meurt de faim.’ J’ai tout donné au mendiant en pratiquant Semchigo comme si ma mère et moi les avion mangés.

De la même manière, quoique nous fassions, nous devons pratiquer Semchigo dans notre vie. Vous souhaitez recevoir beaucoup d’amour de votre mari, mais il ne vous le donne pas. Ne pensez pas : ‘Pourquoi ai-je rencontré une telle personne ... ’ A la place, : ‘Oh oui, avec Semchigo, je vais considérer que je suis aimée par lui, il me faut pratiquer l’amour à son égard en premier.’ Si nous faisons ainsi notre mari reviendra sûrement. Pratiquons l’amour « Semchigo » comme si nous étions aimées. L’orgueil peut détruire le monde mais l’amour peut soulever le monde. A présent, armons-nous d’amour. Tous les démons succomberont devant l’amour.

Parlons de la spiritualité « C’est de ma faute. » Je suis allée aux Philippines. J’ai visité les Philippines plusieurs fois et il y a eu tant de merveilles là-bas. Aux Philippines, il y avait des malades du cancer, des maldes en phase terminale. Un homme avait essayé de rechercher de bons endroits pour guérir parce qu’il pensait avoir une maladie de la peau mais il s’est avéré qu’il avait un cancer du sang. C’est pourquoi il est allé aux Etats-Unis une fois par mois pour tirer son sang. L’homme en question n’était pas catholique. A ce moment-là, je délivrais un message à l’Eglise de Greenbelt, et quelqu’un lui a dit : « Va là-bas. » Donc il était assis à l’arrière.

Quand les gens disaient « Amen », lui aussi faisait comme eux en disant « Amen ». Et son cancer du sang a été guéri là ensuite. Tant de malades en phase terminale ont été guéris que j’ai obtenu la possibilité de rencontrer le président là-bas. Le cousin du président est apparu puis a essayé de me placer en première classse dans l’avion. Alors je lui ai dit : « Non, merci » Je lui dit que j’avais reservé une place en classe économique, mais même le vice président de la compagnie est venu à l’aéroport et m’a mis en première classe. J’étais assise dans la troisième rangée. Alors que je priais le Rosaire en fermant les yeux, les enfants devant moi étaient en train de jouer bruyamment. Une chose qui n’était pas supposée arriver a eu lieu.   

Il y a beaucoup de choses qui peuvent arriver dans votre vie. Ce n’est pas de la pure coïncidence.  ‘Comment avait-on pu laisser des enfants courir partout en première classe dans l’avion ?’ Ca n’a pas de sens que des enfants puissent courir dans les sièges de première classe. Cependant je ne pensais pas de cette manière et je priais pour les enfants. Soudain quelque chose a heurté la partie vitale de mon oeil.

J’ai crié à cause de l’impact inattendu! « Argh! ». Angela qui était avec moi m’a dit : « Oh, mon dieu ! » ! C’était une grosse pomme. Ils jouaient à la balle avec une pomme. Peu importe, je pense que Jésus a tout évalué. Je suis allée aux toilettes et j’ai examiné mon oeil. Il était devenu noir et enflait. J’ai dit : « Ah, Jésus m’a donné l’amour de cette manière là aujourd hui. » Alors Angela a dit : « Maman ! Comment pouvez-vous vous réjouir de cette atteinte qui vous a rendu incapable d’ouvrir votre oeil qui a été blessé et est enflé ? » Je lui ai répondu : « Bien sûr, je suis heureuse. J’ai reçu l’amour de Jésus. » Si nous considérons les souffrances que nous endurons comme l’amour de Jésus, nous pouvons vraiment recevoir l’amour de Jésus.

Alors je suis allée vers l’enfant qui m’avait blesse avec un pomme puis j’ai pensé: ‘Oh, ce n’est pas une coïncidence.’ parce que j’étais en train de prier pour que le garçon devienne un bon prêtre. Quand j’ai approché mes mains pour prier sur lui, sa mère a pensé que j’allais le frapper et elle a dit : “ Oh, je suis désolée. Non! Non! Non! Non!”

J’ai donc maintenu mon chapelet en l’air et dit: “Prière’’puis j’ai mis ma main sur son coeur. Tout d’abord, il tremblait puis ensuite il s’est calmé après les prières. Quand j’ai eu fini de prier et dit : « Gloire à Dieu ! Merci Jésus. Merci Maman Marie! », eh bien à ce moment précis, mon oeil est redevenu normal.

J’ai cru qu’il deviendrait un bon prêtre parce qu’il avait été témoin de ce qui s’était passé. Nous avons du ressentiment et nous plaignons même de petites choses comme des maux de tête, des hématomes, des égratinures, de tant de choses que les démons installent leurs pièges pour nous perdre. Alors, qu’importe ce qui nous arrive, nous devons offrir vers le Haut gracieusement tout ce qui arrive.

 ‘J’ai été frappée parce que je me trouvais là.’ Je l’ai donc considéré comme étant de ma faute. ‘Ce n’est pas de sa faute mais de la mienne. Je n’aurais jamais été touchée si je n’avais pas été là. Ils n’auraient pas joué comme cela.’ Les démons étaient tellement furieux qu’ils m’ont frappé après avoir fini mon travail fait au Nom du Seigneur sur mon chemin de retour ! Nous ne pouvons jamais haïr quelqu’un quand nous estimons qu’il s’agit du travail du diable.

Alors prenons sur nous chaque chose comme si c’était de notre faute quelles qu’elles soient. Les gens blâment les autres pour de petites choses et médisent sur les autres alors même que ce sont elles qui ont mal agi. Elles ne peuvent pas voir les poutres dans leurs yeux, c’est pourquoi elles essayent d’enlever la paille qui est dans les yeux des autres. En conséquence, nous devons tout offrir en sacrifice vers le Haut gracieusement. « La Vie Consacrée » et « La transformation nos vies quotidiennes en prières », toutes ces Cinq Spiritualités sont inséparables.

Nous ne pouvons pas diviser ces spiritualités. Elles sont toutes connectées ensemble. Offrons tout vers le Haut en transformant notre vie quotidienne en prières. Et considérons tout comme étant de notre faute. Quand une pierre volante m’a heurté, j’ai dit : ‘Oh, j’ai été touchée par cette pierre parce que je me trouvais là. » Regarde, une pierre volante m’a heurtée. Si je donne un coup de pied dans la pierre en disant : « Zut », alors je vais me blesser le pied. « Si j’étais venue à cet endroit plus tôt, alors la pierre ne serait pas tombée ici, donc c’est de ma faute puisque je me trouvais à ce endroit. » Quand nous considérons tout comme étant de notre faute, nous pouvons être heureux.

 « Transformer notre vie en prières » C’est important que nous puissions même utiliser ce que nous avions oublié pour prier. Dès notre réveil jusqu’à notre coucher, nous pouvons prier.

Je vous en prie, prenez toujours de l’eau bénite avec vous. J’avais l’habitude de porter avec moi de l’eau bénite depuis que je suis devenue cathéchumène. Quand je me réveille, avant de me lever, je prie ainsi : « Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit, je Vous prie de rester avec moi. La Sainte Mère, Vierge Marie, restez avec moi, je vous en prie. Que je me conforme à Votre Volonté et non à la mienne. C’est pourquoi je Vous confie chacun de mes mouvements (Une main et un pied bougent, ce qui signifie les grands et petits mouvements.) pour que Vous les arrangiez en fonction de Votre guidance.

En nous lavant les mains, nous disons : « Jésus ! Je me lave les mains. Alors je Vous en prie, éloignez toutes les mauvaises choses de mon âme. » Nous l’offrons vers le Haut en le transformant en prières comme cela, pendant que nous nous lavons les cheveux ou prenons un bain. Même si vous laissez échapper des gaz, pas seulement vous mais aussi la personne qui l’entend, peut également l’offrir en prière : « Oh, Jésus, mon Seigneur ! A présent que quelque chose de mauvais est sorti de cet estomac, je Vous prie aussi d’enlever toutes les mauvaises choses de nos âmes. Et cela au lieu de s’en plaindre, » n’est-ce pas ?

Quand nous nous soulageons : en ouvrant la porte de la salle de bains, en bavardant ou en s’asseyant sur les toilettes et aussi en enlevant notre pantalon, nous pouvons réunir beaucoup de choses pour prier : « Jésus, maintenant je suis en train de me débarasser des choses inutiles dans mon corps, je Vous en prie, veuillez enlever toutes les mauvaises choses de mon âme. » Cette prière a le mérite de transformer nos vies en prières.

Et voici le meilleur exemple pour le pratiquer. J’ai emprunté de l’argent à une personne, mais peu après cette personne meurt. Jusqu’ici il n’y a aucun moyen de rembourser cette personne. Mais vous ne devez pas vous arrêter là. Vous pouvez offrir des Messes pour la personne décédée afin qu’elle puisse aller au Ciel. Quelle bonne prière ! Si nous nous armons des Cinq Spiritualités, nous pouvons jouir du Ciel.

La Consécration, l’Offrande, cela signifie que vous offrez aussitôt en sacrifice toutes les choses mais que vous n’avez pas pu réaliser malgré vos désirs ardemments. En l’an 2000, j’étais invitée à Monterey Mexico là où est la Guadelupe. « Si Julia vient à Mexico en 2001, nous célèbrerons à l’occasion de sa visite la publication du livre des Messages de Notre Dame de Naju. » Un Cardinal du Vatican, trois Cardinaux, cinquante-deux Evêques, mille quatre cent Prêtres et des centaines de milliers de fidèles étaient supposés venir pour y participer.

Le Cardinal m’a invitée. J’ai essayé d’obtenir la permission mais l’Evêque de l’Archdiocèse de Gwangju m’a répondu : « Non. » Et je l’ai offert en sacrifice en répondant « Amen ».

Si j’avais alors délivré les Messages de Notre Dame de Naju lors de la venue de ces nombreux membres du clergé, combien de personnes auraient pu connaître les Messages d’Amour ? Mais j’y ai totalement renoncé en disant un « Amen » plein de larmes et je l’ai offert gracieusement en sacrifice vers le Haut. C’est pourquoi, chers pèlerins, quand on fait face à quelque chose qu’on ne peut pas faire et changer, offrons-le gracieusement. Offrons tout en sacrifice vers le Haut avec des petites fleurs qui sont entrelacées de renontiation.

Comme j’ai dépassé le temps d’allocution qui m’était imparti, je parlerai plus la prochaine fois.

Méditons les Messages d’Amour que Jésus et la Sainte Mère nous ont donnés. Amen !

Veuillez accepter ces Messages d’aujourd’hui, comme les paroles du Seigneur et de Notre Dame qui nous sont données directement ici.

Voici le Message d’Amour de Jésus du 19 octobre 2007.

« Mes très chères petites âmes qui avez été appelées! Quand vous répondez à mes Messages d’Amour et à ceux de ma Mère, quand vous renoncez à vous-mêmes, quand vous formez complètement l’unité avec ma petite âme bien-aimée et que vous la suivez, Moi et ma Mère serons avec vous et nous vous donnerons la force quel que soit le moment et l’endroit. C’est pourquoi après votre travail comme mes témoins dans le monde entier, jusqu’à la fin du monde, vous recevrez le pouvoir et le privilège de cueillir et manger les fruits de l’Arbre de Vie au Ciel et vous chanterez Alléluia escortés par les anges à côté de Moi et ma Mère au Dernier Jour. » Amen!

Voici le Message d’Amour de Notre Dame du 19 octobre 1996.

« A tous mes prêtres et mes enfants bien-aimés dans le monde! Mes Messages d’Amour sont une pluie rafraîchissante qui tombe sur le monde qui est devenu ténébreux et sec. Si vous pratiquez seulement les Messages que le Seigneur et Moi vous ont donnés, vos âmes sèches deviendront mouillées et foisonnantes de grâces. Vous recevrez une vie de réparation pour l’ingratitude des autres. Puis vous obtiendrez au Ciel. » Amen!

J’espère que les Messages d’Amour de Jésus et de la Sainte Vierge se réaliseront pour vous. Amen ! A présent mettez vos mains sur votre coeur et priez. Confessons à Jésus et la Vierge Marie tout ce que nous avons mal fait et soyons guéris par notre repentir.

Venez en nous Esprit Saint. Demeurez en nous Esprit Saint. Veuillez demeurer en vos chers évêques, prêtres, religieux et tous vos enfants bien-aimés ici rassemblés et allumez votre feu d’Amour en eux, puis réalisez le miracle de l’Amour à travers eux. Car il n’y a rien que Vous ne puissiez pas faire Seigneur.   

Bien que Jésus ait été crucifié il y a 2000 ans, Il est encore crucifié, mort et enterré même en ce moment et il répand son Précieux Sang sur nous. Seigneur, à vos enfants qui sont rassemblés ici pour votre amour, veuillez leur transfuser votre Précieux Sang que vous avez versé jusqu'à la dernière goutte d'eau et de sang.

Jésus, à présent un nombre incalculable de gens sont en train d’aller en enfer en se jugeant les uns les autres. A chaque fois qu’ils commettent des péchés de jugement, les asticots continuent sans cesse de les ronger. Quand les péchés de jugement augmentent, les asticots ne cessent de les ronger, de leur ronger le corps entier. Jésus, si nous avons critiqué et jugé les autres, fais-nous prendre un nouveau départ en louant le Seigneur.

Beaucoup de gens son ten marche vers le chemin du mal, mais pour ce qui est de vos enfants rassemblés ici, qui Vous aiment, sans exception, laissez-les marcher à travers le chemin pour qu’ils Vous louent avec des hymnes. Jésus, je Vous prie de bénir chaque pas qu’ils ont fait et de les guérir complètement, même Vos enfants bien-aimés qui voulaient venir mais n’ont pas pu le faire.

Quand nous serons guéris, nous rendrons grâce à Dieu. Mais si vous n’êtes pas complètement guéris, si vous faites des efforts astreignants pour mener une vie de repentir, en suivant le Seigneur et la Sainte Vierge, non seulement vous jouirez du bonheur éternel dans le monde à venir, mais vous recevrez aussi tout déjà dans ce monde.

Mon Coeur malade et fatigué n’a pas pu être consolé.

Au bout de mes errances, je suis venue à Vous Mère.

Mère, je vous prie d’accepter mon coeur blessé.

Etreignez mon âme fatiguée, Mère.

Mère, avec les Larmes que vous avez versées,

ô Mère, avec vos Larmes de Sang,

Mère, lavez mes péchés guérissez mon âme malade.

et guérissez mon âme blessée par ceux que j’aime.

Guérissez mon âme blessée par ceux que j’aime.

Avec les souffrances d’avoir été trahie,

l’amertume se trouve enfouie profondément dans mon âme.

 Je vous offre Mère toutes les souffrances de mon passé.

Et vous Mère, laissez-moi monter à bord de Marie, l’Arche du Salut.

Mère, avec votre immense Amour,

Mère, je vous prie de m’accueillir sous votre large manteau

et de m’en recouvrir soigneusement

ô ma Mère, en pratiquant les Cinq Spiritualités,

permettez-moi de posséder l’Arbre de Vie au Ciel. Amen.


Messages spirituels inspirés de Maman Julia et sa prière de guérison
le 19 octobre 2019 - PDF (Cliquez)